English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

LES LARIDES

Goélands, mouettes, sternes, noddis, bec-en ciseaux

PLAN DU DOSSIER :

Introduction et Description des espèces

Les différentes façons de se nourrir

Les étapes de la reproduction :

Le nid
Les parades de défense
Les parades nuptiales
La nidification

Déplacements et migrations

Protection et menaces

Conclusion

 

Texte de Nicole Bouglouan

Photographes :

Alfredo Colón
Puerto Rico Wildlife

Steve Garvie
RAINBIRDER Photo galleries

Tom Grey
Tom Grey's Bird Pictures

Tom Merigan
Tom Meriganís Photo Galleries

David Nowell
Virtually Home - Photo Gallery

Yves Thonnérieux
NATUR’AILES

Callie de Wet
Flickr Galleries

Nicole Bouglouan
PHOTOGRAPHIC RAMBLE

 

Sources :  

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Volume 3 by Josep del Hoyo-Andrew Elliott-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN : 8487334202

THE HANDBOOK OF BIRD IDENTIFICATION FOR EUROPE AND THE WESTERN PALEARCTIC by Mark Beaman, Steve Madge - C.Helm - ISBN: 0713639601

OISEAUX DE LA REUNION par Armand Barau - Nicolas Barré - Christian Jouanin - Editions Orphie - ISBN : 2877632636

L’ENCYCLOPEDIE MONDIALE DES OISEAUX - Dr Christopher M. Perrins -  BORDAS - ISBN: 2040185607

 

Accueil

Sommaire dossiers

 

LE NID :

Presque tous les membres de la famille des Laridés nidifient en colonies et souvent côte à côte avec d’autres espèces d’oiseaux marins, mais certains peuvent occasionnellement se retrouver seuls. 

Goéland marin

Larus marinus

Le nid est une dépression peu profonde, parfois tapissée de quelques herbes ou algues, graviers ou coquillages. La colonie s’installe surtout sur les zones côtières, mais aussi sur des îles, des rochers coralliens, des rochers dans la mer…

Quelques espèces comme la Mouette de Bonaparte (Larus philadelphia) nidifient dans des arbres entre 3 et 10 mètres au-dessus du sol.

Les goélands, mouettes, sternes et bec-en-ciseaux nidifient en général sur des plages sablonneuses, des roches nues, au milieu des roseaux ou de toute autre végétation, ou sur le sable des dunes où poussent quelques végétaux.

Goéland cendré

Larus canus

Mouette tridactyle - Rissa tridactyla

Les mouettes du genre « rissa » établissent leur colonies sur d’étroites corniches rocheuses où les deux espèces Rissa tridactyla et Rissa brevirostris partagent les lieux.  

Petite sterne - Sternula antillarum
Sterne bridée - Onychoprion anaethetus

Certaines sternes nidifient dans les marais et construisent un nid flottant.
La Sterne Inca (Larosterna inca) nidifie dans des fissures, des terriers ou des petites grottes, sous les rochers et les éboulis, sur les pentes des îles mais aussi sur des corniches sur les structures humaines.

Sterne arctique - Sterna paradisaea
Guifette moustac - Chlidonias hybrida

La Gygis blanche (Gygis alba) ne construit pas de nid. La femelle dépose son œuf unique dans une petite dépression, dans une fourche sur la branche nue.  

Gygis blanche

Gygis alba

Le nid des Bec-en-ciseaux n’est pas tapissé, et peut être situé sur les rives sableuses des grands fleuves, ou sur des îles au milieu des lacs.

Bec-en-ciseaux noir - Rynchops niger - Couple

A droite, à côté d'une Sterne Caspienne au nid

Les noddis nidifient principalement dans les zones rocheuses telles que les corniches sur les falaises, les crevasses sur les pentes rocheuses, mais aussi dans les arbres.

Le Noddi noir (Anous minutus) établit ses colonies dans des grands arbres, mais aussi sur les corniches rocheuses quand les arbres sont absents.  

Le Noddi brun (Anous stolidus) peut aussi bien nidifier sur des plages plates ou des falaises, des buissons bas ou des petits arbres, mais en général pas directement sur le sol.

Le Noddi marianne (Anous tenuirostris) construit un nid volumineux dans un petit arbre.

Les nids des noddis ne sont pas absolument cachés, mais ils sont souvent inaccessibles pour la plupart des prédateurs.

Noddi brun

Anous stolidus

Noddi marianne

Anous tenuirostris

Le but de chaque espèce est de défendre le site du nid contre les prédateurs et les autres couples.

Nidifier en colonies entraine plus de sécurité, mais aussi de promiscuité qui favorise souvent la polygamie et les combats.

En revanche, les nicheurs solitaires doivent trouver des sites cachés avec une bonne vue sur les alentours.   

Mouette à tête grise

Chroicocephalus cirrocephalus