English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Texte de Nicole Bouglouan

Photographes :

Alfredo Colón
Puerto Rico Wildlife

Jean Michel Fenerole
Photos d’Oiseaux du monde

Tom Grey
Tom Grey's Bird Pictures

Patrick Ingremeau
TAMANDUA

Eduardo Andrés Jordan
MIS AVES – AVES DE ARGENTINA

René Lortie
http://rlortie.ca/

Tom Merigan
Tom Merigan’s Photo Galleries

Bob Moul
Nature Photography

Pete Moulton
Pete Moulton Photography

Philippe et Aline Wolfer
OISEAUX D'ARGENTINE

Sources :

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 2 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334156

HAWKS, EAGLES AND FALCONS OF NORTH AMERICA by Paul A. Johnsgard - Smithsonian Institution Press - ISBN: 1560989467

SORA Searchable Ornithological Research Archive (Blair O. Wolf)

 

Accueil

Page Buses du genre Buteo - Introduction

Page Accipitridés

Page Rapaces

Sommaire dossiers

 

Buses du genre Buteo

Les buses du monde sauf Australie

 

1Buses des Amériques : 14 espèces + Hispaniola, les Galápagos et Hawaï

Certaines espèces habituées des zones boisées et des lisières sont considérées comme « Buses Buteo des forêts ». Ce sont la Buse à gros bec (Buteo magnirostris), la Buse de Ridgway (Buteo ridgwayi), la Buse à épaulettes (Buteo lineatus) et la Petite Buse (Buteo platypterus).
La Buse cendrée (Buteo nitidus) est également comprise dans ce petit ensemble, mais l’espèce est déjà classée dans le 7ème groupe à cause de sa ressemblance avec l’Autour Unibande (Kaupifalco monogrammicus).

Ces espèces possèdent quelques critères communs au niveau du plumage et de ses dessins, des proportions, de la distribution et des comportements. Ils diffèrent des buses des espaces découverts par la rareté ou l’absence d’une phase sombre de plumage. 
Ces buses chassent avec une méthode de recherche directe plutôt que le plané/plongeon sur la proie, et ont un régime très varié sans nourriture habituelle ou indispensable.   
Elles pourraient être étroitement apparentées au genre Leucopternis (7ème groupe) plutôt qu’au genre Buteo, et sont quelquefois placées dans le genre Asturina comme la Buse cendrée.    

En dehors des petites différences entre les races, ces buses ont un plumage principalement châtain ou fauve. Excepté la Buse de Ridgway d’Hispaniola qui est monotypique, les autres ont plusieurs sous-espèces qui diffèrent en tonalité de plumage. 
Chez ces quatre espèces, le bec est noir, la cire, les yeux, les pattes et les doigts sont jaunes. 

Buse à gros bec

Buteo magnirostris

Le plumage de la Buse à gros bec varie à travers la vaste distribution en Amérique Centrale et en Amérique du Sud sauf Pérou, Chili, sud de l’Argentine et extrême sud du continent.
La tête et les parties supérieures varient du gris au brun foncé, et les parties inférieures sont blanches ou châtain, finement barrées ou striées selon la race.

Buse à épaulettes

Buteo lineatus

La Buse à épaulettes est plus rousse sur les parties inférieures et les scapulaires, avec l’abdomen barré. Les ailes et la queue sont noirâtres tachetées de blanc. Comme l’espèce précédente, la couleur du plumage varie légèrement selon les races. 
Cette buse est présente au sud de l’Oregon et en Californie sur la côte Pacifique, et dans l’est des Etats-Unis depuis le sud du canada jusqu’en Floride et au sud du Texas.  

La Buse de Ridgway est présente sur Hispaniola et les îles voisines. Elle est monotypique. La tête grise rappelle la Buse à gros bec, mais les épaules rousses sont plutôt celles de la Buse à épaulettes. Les parties supérieures sont gris brunâtre et le dessous est de couleur fauve barré de blanc. 

La Petite Buse se trouve dans l’est des Etats-Unis, en Amérique Centrale, à Porto Rico et dans les Petites Antilles. Comme chez les espèces précédentes, les races diffèrent au niveau des dessins du plumage et de l’intensité des couleurs des parties inférieures. Le dessus est brun. La race nominale a les parties inférieures de couleur fauve, avec le bas de la poitrine et l’abdomen barrés de blanc, alors que les sous-espèces ont les parties inférieures blanchâtres striées de brun ou fauve.    

Petite Buse

Buteo platypterus brunnescens

Porto Rico

Ce sont des rapaces forestiers qui fréquentent différentes sortes de forêts, ainsi que les clairières et les lisières. La Buse à gros bec et la Buse à épaulettes viennent jusque dans les zones urbaines et les villes.  
Ces buses se nourrissent de petits mammifères, d’insectes et de reptiles, mais aussi d’amphibiens, poissons, rongeurs, oiseaux et lézards. Ils chassent depuis un perchoir, une branche, une clôture ou un pylône au bord des clairières et des zones plus ouvertes. Mais ils chassent aussi en vol, avec un vol lent et des glissés, et aussi par recherche directe en vol. 

Buse à épaulettes - Buteo lineatus

Pendant la saison de reproduction, elles effectuent habituellement des parades aériennes autour du site du nid, au cours desquelles les deux partenaires planent ensemble. Des cris sont souvent entendus près du nid. 
La saison varie selon les espèces et la distribution. Le nid est fait de rameaux de bois et situé dans un arbre. L’intérieur est tapissé de verdure, feuilles, mousse, radicelles et parfois des copeaux d’écorce. La couvée comprend deux à trois œufs, parfois davantage. L’incubation dure entre 28 et 37 jours. La période au nid varie de un à trois mois, et les jeunes sont nourris par les adultes pendant encore quelques semaines de plus après qu’ils aient quitté le nid.
Le site du nid est défendu contre les intrus, en particulier les autres rapaces et les Corvidés.  

Buse à épaulettes - Buteo lineatus

La Buse à gros bec et la Buse de Ridgway sont résidentes dans leur distribution, alors que les deux autres espèces effectuent des migrations et des déplacements.
La Buse à épaulettes des parties les plus au nord de la distribution migre pour hiverner depuis le centre des Etats-Unis jusqu’au nord-est du Mexique. Les populations du centre des USA sont résidentes. Les oiseaux de Californie et de Floride restent sur leurs territoires de reproduction  toute l’année.

Buse à épaulettes

Buteo lineatus extimus

Floride

La Petite buse est très migratrice, excepté les populations des Caraïbes et du sud de la Floride. Les migrateurs se déplacent vers l’Amérique du Sud, en suivant les routes au-dessus de l’Amérique Centrale depuis le Guatemala jusqu’au sud du Pérou et au Brésil.  

Petite Buse

Buteo platypterus

La Buse de Ridgway vit dans un habitat restreint où elle est commune localement et même rare par endroits. La chasse et la déforestation sont responsables des déclins importants subis par cette espèce. Quelques populations persistent sur des îles mais elles sont aujourd’hui très dérangées par l’augmentation des populations humaines.
Les trois autres espèces ne sont pas globalement menacées.
La Buse à gros bec est largement répandue et très commune.

Buse à gros bec

Buteo magnirostris

La Buse à épaulettes a décliné à cause de la perte de l’habitat, mais l’espèce est capable de s’adapter aux développements urbains.
La Petite buse est commune dans sa distribution, mais les populations des îles sont menacées par la perte de la forêt primaire et l’altération de l’habitat. 

D’une manière générale, ces espèces forestières sont menacées par la déforestation qui détruit leur milieu préféré pour nidifier et chasser. Cependant, ces rapaces peuvent s’habituer aux changements et survivre d’une manière ou d’une autre si la chasse ne leur ôte pas toutes leurs chances.   

Quelques unes des dix autres espèces Américaines ont plusieurs phases de plumage, et on peut donc ainsi trouver des couleurs claires, sombres ou roussâtres chez la même espèce. Ceci est le cas de la Buse cul-blanc (Buteo leucorrhous), la Buse à queue courte (Buteo brachyurus), la Buse de Swainson (Buteo swainsoni), la Buse à queue blanche (Buteo albicaudatus), la Buse tricolore (Buteo polyosoma), la Buse du puna (Buteo peocilochrous), la Buse d’Hawaï (Buteo solitarius), la Buse à queue rousse (Buteo jamaicensis), la Buse de Patagonie (Buteo ventralis) et la Buse rouilleuse (Buteo regalis).

Phase sombre - Buse de Swainson - Buteo swainsoni - Phase claire
Buse à queue rousse - Buteo jamaicensis----------------------------------Buse rouilleuse - Buteo regalis (claire)

Trois espèces n’ont qu’une seule phase de plumage, il s’agit de la Buse à gorge blanche (Buteo albigula), de la Buse des Galápagos (Buteo galapagoensis) et de  la Buse à queue barrée (Buteo albonotatus).

Buse des Galápagos - Buteo galapagoensis------------------------------- Buse à queue barrée - Buteo albonotatus

Les buses dont le plumage présente plusieurs phases de couleurs différentes sont habituellement plus foncées dessus et plus claires en dessous. Dans la phase sombre, les parties supérieures et inférieures sont gris foncé ou noirâtres, parfois avec la queue blanchâtre et barrée de noir.

En phase claire, les parties supérieures sont gris foncé à noirâtres, mais le dessous est blanc, ou blanchâtre avec la poitrine plus sombre, ou blanchâtre avec des stries brun foncé ou rousses.

Buse tricolore

Geranoaetus (Buteo) polyosoma

Femelle - Phase claire

Quelques buses peuvent aussi avoir des parties supérieures plus claires, brun clair ou châtain.   
Il existe quelques oiseaux en phase rousse ou fauve, avec l’ensemble du plumage teinté de roux, mais souvent plus foncé sur les parties inférieures.
Les variations des couleurs du plumage sont importantes selon les espèces et leurs sous-espèces, ainsi que l’habitat et la distribution. 

Buse à queue blanche

Buteo albicaudatus

Phase claire

Les parties nues sont en général identiques d’un oiseau à l’autre, avec le bec noirâtre, la cire, les pattes et les doigts jaunes. Les yeux varient du jaune pâle au noisette ou brun.
Toutes ces buses sont trapues et ont les ailes et la queue larges.  

Buse à queue courte

Buteo brachyurus

Phase claire

Les espèces dont le plumage ne présente qu’une seule phase de coloration sont plus sombres, avec les parties supérieures brun foncé, gris-brun foncé ou noirâtres, et les parties inférieures sombres mais plus claires que le dessus. La Buse à gorge blanche en revanche a les parties inférieures blanches finement striées de sombre et les cuisses blanches barrées de châtain.

HAUT
HAUT
HAUT

A la différence des espèces forestières, toutes ces buses fréquentent des espaces plus ouverts parfois près des marécages, les plaines tropicales, les contreforts des collines, les steppes et les déserts, les zones rocheuses escarpées en montagne, les savanes, les broussailles, les zones garnies d’épineux, les champs cultivés, les prairies ouvertes et même les zones urbaines.

Buse rouilleuse

Buteo regalis

Phase claire

Ces espaces découverts se trouvent souvent dans le voisinage des forêts épaisses et de leurs lisières, des forêts de feuillus humides, des galeries forestières, des zones boisées de conifères, ou un mélange de pins et de chênes, ainsi que des forêts de plaines avec des espèces exotiques près du niveau de la mer. 

Buse à queue rousse

Buteo jamaicensis

Phase rousse

Certaines d’entre elles peuvent être vues à haute altitude au Pérou, en Colombie et en Bolivie, entre 500 et 4600 mètres selon l’espèce et sa distribution. La Buse tricolore se trouve jusqu’à 4600 mètres et la Buse du puna peut être vue jusqu’à 5000 mètres, toutes les deux en Bolivie.

Buse du Puna - Buteo poecilochrous - sous-espèces de - Buse tricolore - Buteo polyosoma

Les buses confinées sur des îles, Galápagos et Hawaï pour la Buse des Galápagos et la Buse d’Hawaï, peuvent être vues dans toutes sortes d’habitats tels que zones ouvertes ou forêts épaisses aux Galápagos, et champs cultivés et tous types de forêts à Hawaï.
La Buse rouilleuse évite les hautes altitudes et l’intérieur des forêts, mais elle fréquente les falaises et les affleurements rocheux. Elles fréquentent aussi les zones proches du niveau de la mer.

Ce sont des buses des Amériques, avec la majorité d’entre elles en Amérique du Sud, aussi bien sur la côte Pacifique que dans le nord et l’est du continent. Seules deux espèces, la Buse tricolore et la Buse de Patagonie se trouvent dans l’extrême sud.           

Buse rouilleuse

Buteo regalis

Habituellement, les rapaces d’Amérique du Nord migrent pour hiverner en Amérique du Sud, en suivant la route au-dessus des terres d’Amérique Centrale. Les oiseaux Sud Américains sont souvent résidents.

La Buse à queue rousse d’Amérique du Nord est résidente dans la partie sud de la distribution et migratrice dans le nord.   

Buse à queue rousse - Buteo jamaicensis -------------------------------- Juvénile de 1ère année (à droite)

La Buse rouilleuse se trouve dans la partie est des Etats-Unis. Les juvéniles effectuent des dispersions postnuptiales, alors que les populations du nord se déplacent vers le sud pour hiverner au Texas.

Les buses volent très bien. Leur vol est puissant et leurs battements réguliers, et elles planent facilement. Leurs ailes et la queue larges les rendent très agiles et manœuvrables en vol quand elles chassent dans les espaces découverts ou qu’elles paradent près du site du nid.

Buse à queue rousse

Buteo jamaicensis

Phase rousse

HAUT
HAUT

Elles se nourrissent de mammifères dont la taille varie du rongeur au lapin, des oiseaux adultes et des poussins, des reptiles, lézards, amphibiens et des grands insectes. Elles chassent habituellement depuis un perchoir, mais elles happent aussi des insectes en vol. Certaines d’entre elles chassent en planant ou en glissant, ou même en faisant du vol stationnaire. 

Buse à queue barrée - Buteo albonotatus-------------------------Buse à queue rousse - Buteo jamaicensis

La Buse à queue barrée plane lentement et plonge de façon soudaine sur la proie, soit au sol soit dans la canopée.
La Buse à queue rousse effectue 80% de ses attaques en vol dans les forêts humides, mais aussi en vol bas entre 10 et 50 mètres au-dessus du sol.
La Buse rouilleuse utilise les mêmes méthodes, mais elle capture aussi ses proies sur le sol après une surveillance aérienne.
La Buse de Swainson se déplace maladroitement sur le sol où elle happe des proies, mais elle chasse aussi depuis un perchoir ou en vol.

Buse de Swainson

Buteo swainsoni

Phase rousse

Buse rouilleuse

Buteo regalis

Les femelles sont plus grandes que les mâles et capturent souvent des proies plus grandes.
Les rapaces rejettent des pelotes qui contiennent les parties indigestes des proies. 

Buse à queue rousse

Buteo jamaicensis

Pendant la période nuptiale, les jeunes sont principalement nourris avec des mammifères et des oiseaux. Les insectes sont plutôt réservés à la période postnuptiale selon la distribution.

Ces rapaces effectuent plusieurs sortes de parades avant les accouplements. Des parades aériennes sont souvent observées au-dessus du site du nid, mais ils paradent aussi sur le sol. C’est le cas de la Buse à queue blanche.

Buse à queue blanche

Buteo albicaudatus

Phase claire

Les oiseaux résidents maintiennent le territoire toute l’année et le défendent. La plupart des espèces nidifient en solitaire, mais certaines d’entre elles comme la Buse des Galápagos et la Buse du Puna qui sont habituellement monogames, peuvent aussi se reproduire en groupes avec plusieurs mâles qui participent aux accouplements, à l’incubation, au nourrissage des jeunes et à la défense du territoire. Ces groupes ont un meilleur rendement reproducteur que les couples monogames.   

Buse du Puna ou tricolore

Sous-espèce de Buse tricolore

Buteo poecilochrous

Le nid est en général volumineux. Il est fait de rameaux de bois et tapissé d’herbes ou de feuilles, de morceaux d’écorce et de matériaux trouvés sur le site. Il est situé dans un grand arbre, un buisson, un cactus, sur les falaises, et ils utilisent même les structures construites par les humains et les immeubles en zone urbaine. 

Buse rouilleuse - Buteo regalis------------------------------------Buse à queue rousse - Buteo jamaicensis

La couvée contient entre un et trois œufs. L’incubation est souvent partagée par les deux adultes et dure entre 30 et 40 jours. Les jeunes sont nourris par les deux parents, et la période au nid varie de 42 à 63 jours, avec 74 jours chez la Buse du Puna, mais en général 45-48 jours. Les jeunes restent avec les adultes pendant quelques semaines avant d’être indépendants.  

Buse de Swainson

Buteo swainsoni - Juvenile

Buse à queue rousse - Buteo jamaicensis - Juvenile

Les juvéniles de quelques espèces se dispersent après la saison de reproduction ou migrent avec leurs parents. Ils ont en général le plumage plus brun, avec les parties inférieures très marquées de stries ou de taches qui contrastent fortement. Les parties supérieures présentent souvent un effet écaillé dû aux liserés clairs des plumes.

Buse tricolore

Buteo polyosoma

Buse à queue rousse

Buteo jamaicensis

HAUT
HAUT

Comme de nombreuses espèces de rapaces, les buses du genre Buteo supportent différentes sortes de menaces. Mais si habituellement la déforestation en est une importante, pour plusieurs buses des espaces découverts, elle permet d’étendre leur habitat. Cependant, les arbres sont nécessaires pour nidifier, et quelques rapaces menacés par la perte de l’habitat comme la Buse rouilleuse, finissent par accepter les plateformes artificielles pour y faire leur nid. 
La Buse à queue blanche étend aussi son habitat à cause de la déforestation. Cette espèce est relativement commune et vient près des grandes villes.
La Buse à gorge blanche est rare et localement commune.
La Buse de Swainson a souffert de sérieux déclins localement en Californie et en Oregon, à cause de l’usage des pesticides. Elle pourrait être considérée comme menacée.
Les Buses des Galápagos et d’Hawaii sont rares dans leur habitat restreint. Elle sont considérées comme étant menacées.  
La Buse tricolore est relativement stable et commune localement, mais elle subi des déclins au Chili.
La Buse du Puna (sous-espèce de la précédente) est commune dans sa distribution.   
La Buse à queue barrée est largement répandue et commune localement.
La Buse à queue rousse est la buse la plus commune en Amérique du Nord.
La Buse de Patagonie est considérée comme étant presque menacée.

Quelques unes de ces espèces doivent être davantage surveillées et nécessitent plus de recherches. Certaines vivent à haute altitude et sont donc difficiles à observer. Elles sont toujours persécutées et souffrent de la perte de leur habitat et des dérangements près des nids qui entrainent souvent l’abandon des œufs et l’échec de la reproduction.
Nous devons respecter ces oiseaux de proie et leur habitat. Le public doit être éduqué et ces rapaces doivent être protégés parce qu’en dépit de la loi, ils sont encore souvent tués. 

Buse à queue rousse - Buteo jamaicensis---------------------Buse rouilleuse - Buteo regalis