English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Fr: Noddi marianne
Ang: Lesser Noddy
All: Schlankschnabelnoddi
Esp: Tiñosa Picofina
Ita: Noddy minore
Nd: Kleine Noddy
Sd: mindre noddy

Photographes:

Jean-Claude Jamoulle
A la rencontre des Oiseaux

William Price
PBase-tereksandpiper & Flickr William Price

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 3 by Josep del Hoyo-Andrew Elliott-Jordi Sargatal - Lynx Edicions – ISBN: 8487334202

Avibase (Denis Lepage)

Birdlife International

Birds of the World

Threatened Species of the Week: Lesser Noddy

NATURE SEYCHELLES

COUSINE ISLAND SEYCHELLES

birdfinding.infos

Maldives Biodiversity

FORAGING BEHAVIOR OF THE LESSER NODDY ANOUS TENUIROSTRIS FROM THE EASTERN INDIAN OCEAN: INSIGHTS FROM MICRO-GEOLOGGING

The Breeding Biology of the Lesser Noddy on Pelsaert Island, Western Australia

Wikipedia, the free encyclopaedia

 

Accueil

Page famille des Laridés

Sommaire fiches

 

Noddi marianne
Anous tenuirostris

Ordre des Charadriiformes -  Famille des Laridés

INTRODUCTION :
Le Noddi marianne était autrefois une sous-espèce du Noddi noir (A. minutus). Il est aujourd’hui une espèce à part entière avec deux sous-espèces.
On le trouve près des côtes des Comores, du Kenya, de l'Inde, des Maldives, de l'Ile Maurice, des Seychelles, de la Somalie, du Sri Lanka et des Émirats arabes unis. Des oiseaux non reproducteurs sont parfois observés le long de la côte kenyane et près de Perth dans le sud-ouest de l'Australie.
Le Noddi marianne se reproduit sur les îlots océaniques, mais en dehors de la saison de reproduction, il est principalement pélagique, restant autour des îles de nidification ou se dispersant dans l'Océan Indien. Il se reproduit en immenses colonies. L'œuf unique est pondu dans un nid volumineux placé dans un grand arbre ou un buisson bas. Il se nourrit de poissons et de calmars et pêche souvent en groupes à la surface de l'eau.
Le Noddi marianne est affecté par les prédateurs introduits et la perte de l'habitat, mais les effectifs sont stables et actuellement, l'espèce n'est pas globalement menacée.

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :
Longueur : 30-34 cm
Envergure : 58-63 cm
Poids : 97-120 gr

Le Noddi marianne a un plumage brun noirâtre foncé dans l'ensemble. Il a de longues ailes étroites et pointues et la queue est cunéiforme.
 
Le front et la calotte sont blanchâtres, tandis que la partie postérieure de la calotte et la nuque sont gris cendré. Les côtés du cou, la gorge et les joues sont gris-brun pâle ou fuligineux. Les lores sont blanchâtres.
Le bec long et fin est noir. Les yeux sont brun foncé, avec un cercle oculaire blanchâtre ou gris pâle, plus visible en dessous de l'œil, et une tache noire an avant de l'œil. Les pattes et les doigts palmés sont noir brunâtre.

Le mâle et la femelle sont similaires.
Le juvénile/immature a le plumage brun plus clair et le bec plus court.

SOUS-ESPECES ET DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
Le Noddi marianne a deux sous-espèces.
A. tenuirostris (décrit ci-dessus) se trouve aux Seychelles, aux Mascareignes et aux Maldives dans l'ouest de l'Océan Indien.
A. melanops est présent dans les îles Houtman Abrolhos dans l'ouest de l'Australie. Il était autrefois présent en Indonésie.
Cette race est similaire à la race nominale, mais avec une bande noirâtre au-dessus des yeux qui s'étend jusqu'aux lores.

HABITAT :
Le Noddi marianne reste souvent dans les colonies de reproduction toute l'année et semble largement sédentaire.
Les colonies sont établies dans les mangroves des îles océaniques avec des lagunes, des ravins et des lacs salés, mais il fréquente aussi les plages de galets et de sable.
En revanche, il se nourrit en mer et atteint régulièrement les côtes de l'Afrique de l'Est en dehors de la saison de reproduction. Il se pêche dans les mers côtières et les récifs autour des îles de reproduction.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
Le Noddi marianne produit un "byowp" mécanique lorsqu'il est excité. Pendant la saison de reproduction, on peut entendre un « arrrk arrrk » rauque souvent répété, ainsi qu’un « ugugug » grave.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Le Noddi marianne se nourrit principalement de petits poissons et de calmars. Il chasse généralement en volant bas au-dessus de la surface de la mer. Il voltige et descend pour capturer la proie à la surface. Cette espèce se nourrit aussi en picorant les proies avec le bec tout en voletant mais elle ne plonge pas.
Le Noddi marianne est en grande partie diurne et les sorties alimentaires commencent souvent avant l'aube, mais il y a un second pic de départs entre 10h00 et 12h00, selon la saison.

Le Noddi marianne se reproduit en colonies sur des îles granitiques exemptes de rats et de chats. Le nid volumineux est construit dans de grands arbres ou des buissons bas. Les nids de la race nominale sont généralement placés à environ 5 mètres de distance les uns des autres.
Cette espèce pond un seul œuf, mais il est parfois perdu lorsque le nid est exposé aux vents violents et détruit. Dans ce cas, certains couples peuvent déposer une ponte de remplacement.
En dehors de la saison de reproduction, les adultes peuvent être observés en groupes avec d'autres espèces d'oiseaux de mer et ils recherchent de la nourriture à proximité des colonies de reproduction.

Le Noddi marianne de la race nominale est régulièrement vu au large de l'Afrique de l'Est en dehors de la saison de reproduction. Un petit nombre atteint également la côte omanaise. D'autres sont signalés sur la côte tanzanienne et quelques individus sont observés en Inde.
La race « melanops » est résidente dans l'ouest de l'Australie.

Comme les autres espèces de noddis, le Noddi marianne est agile en vol lorsqu’il se nourrit près de la surface de l’eau sans se poser.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
La saison de reproduction varie selon les colonies. Sur Aride, aux Seychelles, la race nominale "tenuirostris" se reproduit entre fin mai et fin juin.
Sur Houtman Abrolhos, chez la race « melanops », la ponte a lieu d'août à début décembre. Il nidifie dans les palétuviers (Avicennia marina). Plusieurs colonies changent d'année en année, tandis que d'autres restent stables.

Le Noddi marianne construit un nid volumineux dans un grand arbre, parfois dans un buisson bas. Cependant, sur l'île aux  Serpents, à Maurice, l'espèce nidifie sur le sol.
La race « melanops » construit une plate-forme d'algues brunes et d'excréments, et les nids sont souvent proches les uns des autres, distants d'environ 30 centimètres.

La femelle dépose un seul œuf et les deux adultes incubent pendant 34/40 jours (race « melanops »). Le poussin quitte le nid 40 jours après l'éclosion.
Chez la race nominale « tenuirostris », l'incubation dure environ 35 jours et le poussin s'envole beaucoup plus tard, entre 55 et 70 jours après l'éclosion. Le processus dépend de la disponibilité de la nourriture et peut prendre jusqu'à 90/105 jours. Les deux parents partagent les tâches liées à la nidification.
Le juvénile atteint sa maturité à 3-4 ans. Il ne reviendra sur l'île que pour se reproduire.
Le succès de la reproduction dépend aussi des conditions météorologiques car les vents forts et les tempêtes peuvent détruire les nids.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
Le Noddi marianne peut être affecté par l'introduction de chats et de rats sur certaines îles, et par la perte de l'habitat dans les îles tropicales de l'Océan Indien.
La population mondiale est importante, avec 1 500 000 individus dans les îles Houtman Abrolhos.
La race nominale du centre et de l'ouest de l'Océan Indien est estimée à 1 200 000 individus, que l'on trouve principalement à Maurice et aux Seychelles.
La population est stable et non menacée à l'échelle mondiale, et le Noddi marianne est actuellement évalué comme étant de Préoccupation mineure.