English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

FAMILLE DES EMBERIZIDES

La famille des Emberizidés fait partie de l’immense ordre des Passériformes.

Les oiseaux de cette famille sont originaires d’Amérique du Sud. Petit à petit, ils se sont déplacés vers le nord, d’abord en Amérique Centrale, puis en Amérique du Nord, avant de continuer vers l’ouest et de gagner l’Eurasie via le Détroit de Bering. La diversité des espèces est grande à l’est de l’Asie, mais ces oiseaux sont plus rares dans l’ouest de l’Europe et en Afrique.
On compte ainsi de nombreuses espèces présentes en Amérique Centrale et en Amérique du Nord, mais l’ouest de l’Europe n’en abrite qu’une douzaine pour la France et l’Afrique du Nord, et environ 23-24 espèces pour l’ensemble du continent Africain.     

Photographes:

Aurélien Audevard
OUESSANT DIGISCOPING

Didier Buysse
Vision d’Oiseaux

Tom Grey
Tom Grey's Bird Pictures

René Lortie
http://rlortie.ca/

Bob Moul
Nature Photography

Nicole Bouglouan
PHOTOGRAPHIC RAMBLE

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

THE HANDBOOK OF BIRD IDENTIFICATION FOR EUROPE AND THE WESTERN PALEARCTIC by Mark Beaman, Steve Madge - C.Helm - ISBN: 0713639601

L’ENCYCLOPEDIE MONDIALE DES OISEAUX - Dr Christopher M. Perrins -  BORDAS - ISBN: 2040185607

SPARROWS AND BUNTINGS – Clive Byers - Houghton Mifflin Company - ISBN: 03957387

Wikipedia (Wikipedia, The Free Encyclopedia)

 

Accueil

Sommaire dossiers

 

Les Emberizidés regroupent plusieurs espèces parmi lesquelles les juncos, les tohis, ainsi que les bruants américains qui, bien que très semblables aux moineaux et aux pinsons de l’Ancien Monde, n’ont pratiquement aucun lien avec eux.
Les pinsons appartiennent à la famille des Fringillidés, et les moineaux à celle des Passéridés. Les deux sont originaires de l’Ancien Monde alors que les Emberizidés sont natifs du Nouveau Monde.
Les Emberizidés ont en général une queue plus longue et des dessins contrastés sur la tête. De plus, ils nidifient assez bas dans la végétation, et même au sol, alors que les Fringillidés et les Passéridés nidifient plus en hauteur. 

Cette famille regroupe des oiseaux de taille plutôt petite. Ce sont des granivores, souvent vus sur le sol. Ils ont des pattes robustes pour aller chercher leur nourriture sous les buissons et au milieu de la végétation.
Leur bec conique est bien adapté à leur régime et leur permet de consommer toutes sortes de graines.
Pendant la période de reproduction, les jeunes sont nourris en priorité avec des insectes.

Les Emberizidés fréquentent les zones découvertes dans la majeure partie de la distribution. Quelques espèces vivent dans les roselières ou la toundra. Mais on les aperçoit davantage dans les broussailles, ou le long des champs cultivés, dans les zones boisées, les marais ou les terres avec des arbres clairsemés et des buissons. Ces oiseaux forment souvent des petits groupes en dehors de la saison de reproduction.

Le plumage peut être variable, certaines espèces sont de couleur terne, brun ou gris, comme plusieurs races de bruants.

D’autres sont plus colorées, de châtain notamment, relevant ainsi un plumage trop discret. 

Enfin, certains oiseaux présentent des couleurs contrastées telles que noir, blanc, châtain, rosâtre. On trouve ce genre de plumage chez les tohis et les juncos.

De nombreux bruants ont un plumage très strié sur le corps, avec la tête ornée de rayures de couleurs différentes, différenciant ainsi clairement les bruants du Nouveau Monde, plus colorés, de ceux de l’Ancien Monde souvent plus ternes et au plumage plus uniforme.

Mâle et femelle sont habituellement très différents. La femelle est plus terne que le mâle. Le juvénile ressemble à la femelle avec en plus, un plumage intensément strié jusqu’au printemps suivant.
En plumage d’hiver, les deux sexes sont pratiquement semblables.

Les chants sont très variés, mais les plus classiques sont grinçants et vifs.

Le chant fait partie des parades nuptiales et sert à attirer les femelles et à établir le territoire.
Les parades des mâles sont variées et se déroulent souvent au sol ou sur une branche basse. Le mâle parade devant la femelle avec les ailes abaissées et la queue relevée, certains frottent mutuellement leurs becs, d’autres poursuivent la femelle en vol ou lui apportent des matériaux pour le nid, ou encore lui offrent de la nourriture.  

Ces oiseaux, à de rares exceptions près, nidifient bien cachés sur le sol ou dans les parties basses de la végétation. Le nid est en forme de coupe ouverte et souvent construit par la femelle avec des brindilles, des radicelles et autres matériaux végétaux.
La ponte comprend en général 4 à 6 œufs de couleur claire, blanchâtres, brunâtres ou bleu pâle, avec des marques rougeâtres, brunâtres ou noirâtres. L’incubation dure entre 10 et 14 jours, assurée le plus souvent par la femelle, mais parfois remplacée pour un court moment par le mâle. Les jeunes sont élevés par les deux parents et quittent le nid 10 à 15 jours plus tard.

Pendant toute la période de nidification, le mâle défend le territoire et protège la femelle et les jeunes. Il peut y avoir une à trois couvées par saison.    

Les bruants américains migrent vers le sud en hiver, alors que les autres membres de cette famille sont résidents dans leur habitat, ou se dispersent localement après la période de nidification.

Les bruants européens sont souvent résidents dans leur habitat, excepté pour certains oiseaux des populations du nord de la distribution qui migrent vers des contrées plus tempérées pour hiverner.

Les Emberizidés ont des populations relativement stables. Ils sont cependant menacés par les changements intervenus dans différents types d’habitats comme la déforestation intensive et le drainage des marais, mais aussi par les pesticides, et la prédation par les rapaces qui prélèvent leur lot de jeunes au nid, et même d’adultes. D’autres sont victimes des chats domestiques.

Ces petits oiseaux au chant mélodieux et au plumage attractif sont un régal pour les yeux quand au hasard d’une promenade, un bruissement de plumes colorées traverse le chemin au-dessus de nos têtes.
Espérons que nous les verrons encore longtemps dans la Nature !

Bruant

mélanocéphale

Bruant

à

gorge blanche

Bruant

à

cou gris

Bruant

des

roseaux

Bruant

proyer

Bruant

fauve

Tohi

à

flancs roux

Junco

ardoisé

Bruant

chanteur

Bruant

à

gorge noire

Bruant

fou

Bruant

des

neiges

Bruant ortolan

Bruant

à

tête rousse

Haut de page
Haut de page
Haut de page
Haut de page
Haut de page

LISTE

DES

FICHES

Junco ardoisé