English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Fr: Mésite variée
Ang: White-breasted Mesite
All: Kurzfuß-Stelzenralle
Esp: Mesito Pechiblanco
Ita: Mesite pettobianco
Nd: Witborststeltral
Sd: vitbröstad mesit
Mal: Arefy, Pangalatrovy, Tolohon'ala

Photographe:

Dubi Shapiro
Dubi Shapiro Photo Galleries & Dubi Shapiro's Pictures on IBC

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 3 by Josep del Hoyo-Andrew Elliott-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334202

Birds of Madagascar: A Photographic Guide Par Pete Morris, Frank Hawkins – ISBN: 0300077556, 9780300077551- Editeur: Yale University Press, 1998

Birds of the Indian Ocean Islands Par Ian Sinclair, Olivier Langrand - ISBN: 1868729567, 9781868729562- Editeur: Struik, 2003

The Birds of Africa: Volume VIII: The Malagasy Region: Madagascar, Seychelles, Comoros, Mascarenes - Par Roger Safford, Frank Hawkins – ISBN: 1408190494, 9781408190494- Editeur: A&C Black, 2013

Avibase (Denis Lepage)

Birdlife International

HBW Alive

Conservation status and regional population estimates of the White-breasted Mesite Mesitornis variegata, a rare Malagasy endemic

Delayed juvenile dispersal and monogamy, but no cooperative breeding in white-breasted mesites (Mesitornis variegata)

Creagus Don Roberson - MESITES Mesitornithidae

 

Accueil

Famille des Mésitornithidés

Sommaire fiches

 

Mésite variée
Mesitornis variegatus

Ordre des Mesitornithiformes – Famille des Mésitornithidés

INTRODUCTION :
La Mésite variée est endémique de Madagascar. C’est une espèce forestière et terrestre qui fréquente les forêts de feuillus non modifiées dans quelques sites du nord et de l’ouest de l’île, et un autre dans l’est.
Elle vit habituellement en groupes familiaux dont les membres dorment et se nourrissent ensemble. Elle se nourrit d’invertébrés et de graines.
La Mésite variée est menacée par la dégradation et la destruction de la forêt. Elle est chassée pendant la saison sèche, au moment où les jeunes quittent le nid et sont très vulnérables. La petite population décline rapidement et l’espèce est classée comme étant Vulnérable.

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :     
Longueur : 31 cm
Poids : 103-111 gr

La Mésite variée a les parties supérieures brun-châtain, avec la nuque grise chez certains oiseaux. Les rémiges et les rectrices sont légèrement plus foncées et le dos est brun-roux.
Les parties inférieures sont blanc chamoisé. Les côtés de la poitrine et le haut de l’abdomen présentent des motifs noirs en forme de croissant. On remarque une bande pectorale rousse qui rejoint la moustache noire. Cette bande a une étendue et une couleur variables chez les oiseaux du nord. En revanche, elle est large et de couleur plus vive chez la population la plus au sud. Le menton et la gorge sont blancs. Les flancs et le bas de l’abdomen sont plus foncés et parsemés de taches noires en forme de croissant. En dessous des ailes, les rémiges sont brunes avec de fines marques noires.

La tête est brun-châtain avec un long sourcil blanc chamoisé. La zone malaire est également blanc chamoisé tandis que la moustache est noire.
Contrairement à la Mésite monias, le bec noirâtre est presque droit, et plus court. Les yeux sont brun foncé, entourés de peau nue grise ou bleue. Les pattes robustes et les doigts sont gris rosâtre pâle.
Les variations du plumage sont probablement liées à l’âge et au sexe de l’oiseau.
Mâle et femelle sont semblables.
Le juvénile d’un ou deux mois ressemble aux adultes, mais il a la gorge et le sourcil jaune chamoisé, avec des marques noirâtres moins nettes.  

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
La Mésite variée se trouve dans trois zones bien séparées sur Madagascar. Elle est présente dans deux endroits de l’ouest et du nord, entre Analamera et la Réserve Centrale de Menabe. Une seule observation a été faite dans l’est, à Ambatokavy.   

HABITAT :   
La Mésite variée fréquente la forêt sèche plantée de feuillus, en dessous de 150 mètres d’altitude. Elle est visible localement dans la forêt tropicale humide jusqu’à 350 mètres.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
La Mésite variée se fait entendre pendant la saison de reproduction car les chants sont souvent utilisés au cours de la défense du territoire. Elle émet souvent en duo un sifflement sonore « weeeee titititi… weee titititi… titit wee titit weee… wee tititititi » qui accélère et devient plus excité avant de redescendre à la fin. Les deux partenaires chantent souvent en duo pendant 30 à 60  secondes, pendant lesquelles mâle et femelle émettent des sons différents.
Le cri de contact est un « see-see-see » doux généralement émis tandis que l’oiseau se nourrit. Le cri d’alarme est un « sick ».
La Mésite variée chante toute l’année, mais davantage en période de reproduction.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE : 
La Mésite variée se nourrit d’invertébrés, insectes adultes et sous forme de larves, tels que criquets, cafards, scarabées, mantidés, phalènes et mouches. Elle capture aussi des araignées.
Pendant la saison sèche, le régime comprend surtout des graines. Cependant, des petits vertébrés comme les petits caméléons terrestres, font également partie du régime.

La Mésite variée se nourrit en marchant lentement et en cherchant des proies dans des zones adaptées à ses besoins. Elle scrute attentivement le tapis de feuilles et capture des insectes sur le dessus. Elle soulève les plus grandes feuilles qui abritent souvent des grands insectes. Les feuilles mortes enroulées sur elles-mêmes sont secouées pour faire sortir d’éventuelles proies cachées à l’intérieur. Il lui arrive aussi de courir en poursuivant une proie dérangée par ses recherches.

La Mésite variée est généralement en couple ou en groupe familial comprenant les parents et les jeunes de la dernière couvée. L’espèce est monogame, et les liens du couple durent longtemps. Les membres d’un groupe ont des activités coordonnées telles que le nourrissage, le repos ou le lissage des plumes. Quelques disputes peuvent se produire autour de proies plus grandes.
Le territoire est maintenu et défendu, mais des accrochages peuvent se produire à l’occasion entre deux groupes voisins. Les adultes sont agressifs, se battent en sautant dans les airs, se donnent des coups de bec et de griffes. En revanche, les jeunes ne font que regarder mais ne participent pas aux disputes.  
Il arrive aussi que les oiseaux se mesurent en chantant intensément plutôt qu’en se battant physiquement.

Les adultes sont attaqués par l’Autour de Henst et les grands serpents pillent les nids. Mais d’autres prédateurs comme les rongeurs, aussi bien natifs de Madagascar qu’introduits sur l’île comme Rattus rattus, ou le Vanga écorcheur, s’en prennent aussi aux nids.

La Mésite variée est sédentaire à Madagascar et elle maintient le territoire toute l’année.
Elle ne vole que sur des distances courtes, ou bien lorsqu’elle est poursuivie par les hommes ou un prédateur. Les battements sont bruyants et puissants et le vol s’étend sur 20-30 mètres, jusqu’à 80 mètres à l’occasion, mais rarement.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
Les mésites se reproduisent pendant la saison des pluies, avec la ponte entre octobre et avril.
La Mésite variée nidifie dans une petite touffe de végétation, entre 1 et 3 mètres au-dessus du sol. C’est une plateforme lâche faite avec quelques rameaux de bois et tapissée de quelques feuilles et fibres végétales.

La femelle dépose 2-3 œufs blanchâtres ou brun jaunâtre avec des taches rougeâtres variables. La femelle incube pendant la journée tandis que le mâle prend le relai pour la nuit. L’incubation dure 25 jours.
Les poussins sont brun-roux. Ils sont nourris par les deux parents. La période qui suit l’envol est certainement longue et dure sans doute plus d’un an, et les oiseaux restent en groupe familial. Aucun comportement ressemblant à une reproduction communautaire n’a été observé chez cette espèce.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :  
La Mésite variée est menacée par la perte de l’habitat à cause des cultures sur brûlis, des feux incontrôlés et de l’exploitation du bois. L’espèce est également affectée par la chasse pendant la saison sèche, et la prédation par les chiens et les rats introduits sur l’île.
La population est estimée à environ 5300 individus matures et elle décline rapidement.
La Mésite variée est actuellement classée comme espèce Vulnérable.