English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Carouge à tête jaune
Xanthocephalus xanthocephalus

Ordre des Passériformes – Famille des Ictéridés

QUELQUES MESURES:
L: 24 cm
Env: 38 cm
Poids: 65 gr

LONGEVITE: jusqu’à 10 ans

DESCRIPTION DE L’OISEAU:

La femelle adulte est plus petite et plus terne, plus brun-grisâtre dans l’ensemble. Le jaune est distinctement plus terne, et elle a un sourcil restreint, la gorge et la poitrine blanchâtres, des rayures sur le bas de la poitrine, et pas de taches blanches sur les ailes.

Le carouge à tête jaune a la tête jaune vif, les lores et le menton noirs, le cou et la poitrine jaune vif également, et des taches blanches sur les ailes (sur les couvertures primaires et les grandes couvertures extérieures). Son corps est noir.

Le juvénile est similaire en apparence à la femelle adulte. Les deux sexes ont un bec pointu et noir, et des pattes noirâtres.

Le nouveau-né a un duvet chamois et épars sur la tête et le dos.  

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
Le chant du carouge à tête jaune commence par une note râpeuse et dure, et se termine par un long bourdonnement descendant. Le cri d’appel est un « croak » enroué.  Le mâle chante pendant la parade, un chant court avec des notes subites, très désagréables pour l’oreille humaine. Cet oiseau a une grande variété de vocalises. D’abord, un son accentué très musical, puis un bourdonnement plus nasillard. La femelle chante aussi, mais son chant est un bavardage peu musical.

HABITAT :
Le carouge à tête jaune vit près des marais d’eau douce et des terrains humides en été. Pendant la migration et les mois d’hiver, on le trouve dans les zones cultivées découvertes, les champs et les pâturages.
 
DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE:
En été, il migre du nord vers l’ouest et le centre du Canada et des Etats Unis. En hiver, on le trouve de la Californie au Texas, aussi bien qu’au Mexique, et parfois au Costa Rica

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Le carouge à tête jaune se nourrit en glanant des insectes et des graines sur les plantes et au sol, et en happant les insectes en vol. Pour fouiller, il pousse son bec ouvert dans le sol ou une quelconque nourriture lui convenant, et force dessus. On peut l’observer en train de se nourrir dans les champs, les prairies, les zones cultivées et les fermes.

Il est hautement territorial pendant la saison de reproduction. Il niche dans les marais au-dessus de l’eau. Pendant les migrations d’automne, les mâles forment souvent d’énormes groupes avec d’autres espèces. C’est un oiseau grégaire, voyageant et dormant en groupes.

Le mâle jalonne son territoire dans un habitat de racines au-dessus des eaux découvertes.  La femelle arrive peu de temps après. Elle est poursuivie par les mâles, queue déployée et ailes à semi-ouvertes, tout en chantant. C’est un son ressemblant à une scie grattant du métal plutôt qu’un doux chant !

Le carouge à tête jaune est polygame et il est capable de défendre au moins six partenaires, tout dépend de la qualité de son territoire. La parade et les comportements territoriaux incluent des disputes limitées, tête tournée sur le côté au lieu d’être vers l’avant.

VOL :
Le carouge à tête jaune montre ses taches alaires blanches en vol. 

REPRODUCTION DE L’ESPECE:
Le carouge à tête jaune femelle construit un nid volumineux, tissé avec de la végétation humide, dans les racines au-dessus de l’eau. Comme les matériaux du nid finissent par sécher, le nid rétrécit, tendant ses supports sur la végétation émergente à laquelle il est attaché. Il faut deux à quatre jours pour construire le nid. Il est suspendu au-dessus de l’eau, jusqu’à presque un mètre de hauteur parfois.

La femelle dépose 3 à 5 œufs blanc verdâtre tachés de noir. L’incubation dure environ 11 à 13 jours, assurée par la femelle. Pendant le temps passé au nid, les deux parents nourrissent les poussins au moins en partie, par régurgitation d’insectes pendant les quatre premiers jours. Ils s’envolent au bout de 9 à 12 jours.
Il n’y a qu’une seule couvée (parfois deux) par saison.

ALIMENTATION:
Les insectes représentent la nourriture favorite du carouge à tête jaune, mais il consomme aussi des graines, des araignées et de l’herbe. Il est un spécialiste des proies aquatiques, en particulier les libellules.

PROTECTION / MENACES / STATUTS:
Le carouge à tête jaune se nourrit dans les champs fraîchement ensemencés et est rendu responsables des pertes d’une partie des récoltes. Mais en consommant les sauterelles, il rend service aux agriculteurs, ces insectes étant de gros mangeurs de pousses fraîches.
Il a quelques prédateurs comme les goélands, les foulques et les râles, les serpents, les visons, les renards, les ratons laveurs, les souris et les putois. Les adultes sont la proie des rapaces nocturnes et des busards St Martin.
Les populations de cette espèce sont cependant abondantes.

Ang : Yellow-headed Blackbird
All : Brillenstärling
Esp: Turpial de Cabeza Amarilla
Ital: Ittero testagialla
Nd: Geelkoptroepiaal
Russe: Желтоголовый трупиал
Sd: Gulhuvad trupial

Photos de Tom merigan
Son site : Tom Meriganís Photo Galleries

Photos de Tom Grey
Son site: Tom Grey's Bird Pictures

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

FIELD GUIDE TO THE BIRDS OF NORTH AMERICA by National Geographic Society - National Geographic Society - ISBN: 0792274512

NEW WORLD BLACKBIRDS – THE ICTERIDS by Alvaro Jaramillo and Peter Burke – Helm - ISBN : 0713643331

A GUIDE TO THE BIRDS OF MEXICO AND NORTHERN CENTRAL AMERICA by  Steve N. G. Howell, Sophie Webb - Oxford University Press - ISBN: 0198540124

BIRDS OF THE GREAT BASIN – by Fred A. Ryser - Univ of Nevada Pr -ISBN: 0874170796

Avibase (Lepage Denis)

All About Birds (Cornell Lab of Ornithology)

Animal Diversity Web (University of Michigan Museum of Zoology)

Bird Web (Seattle Audubon Society)

Wikipedia (Wikipedia, The Free Encyclopedia)

 

Accueil

Page Ictéridés

Page Passériformes

Sommaire fiches