English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

ORDRE DES STRIGIFORMES

FAMILLE DES TYTONIDES

 

L’Ordre des Strigiformes  comprend deux familles, les Tytonidés (effraies et phodiles) et les Strigidés (chevêches, chevêchettes, chouettes, hiboux, kétoupas, ninoxes, harfang, grands ducs et petits ducs).

Nous commencerons par les Tytonidés qui comprennent 14 espèces d’effraies et deux espèces de phodiles. 

Les Tytonidés ont en général une tête ronde et un disque facial en forme de cœur. La queue est carrée, les pattes assez longues. Les doigts robustes sont armés de serres puissantes.

Ils présentent souvent des parties supérieures sombres avec des marques, et des parties inférieures plutôt claires. Il existe des phases claires et sombres selon la distribution géographique, et de nombreuses variations de plumages sont constatées. Les marques sont en général fines, formant des barres ou des vermiculures lâches.

Les Tytonidés arborent un plumage cryptique qui leur procure un  excellent camouflage. Les femelles sont plus grandes que les mâles. Les juvéniles sont souvent plus foncés que leurs parents jusqu’à l’obtention de leur maturité sexuelle.

Ces oiseaux sont très bien adaptés à leurs habitudes nocturnes grâce à la forme et à la composition des plumes du disque facial, à la disposition asymétrique des oreilles et à leur excellente vision due à leurs grands yeux. 
Leur vol silencieux évite la détection du prédateur par la proie éventuelle. Les ailes présentent une sorte de surface duveteuse qui réduit le bruit pendant les battements. 

Les Tytonidés peuvent être vus depuis le niveau de la mer jusqu’à 4000 mètres d’altitude dans les Andes et en Nouvelle Guinée. Selon les espèces, ces rapaces nocturnes fréquentent les forêts pluviales, lisières, cultures boisées, marais, lisières des mangroves et plaines avec arbres clairsemés. Leur habitat doit être adapté à la chasse et à la reproduction.

Les Tytonidés sont presque tous des oiseaux nocturnes, vivant seuls ou en couple. Ils sont souvent sédentaires et occupent leur territoire toute l’année, et même plusieurs années durant.

Ile émettent des sons variés tels que cris aigus et hurlements, ainsi que quelques sifflements. Pendant la reproduction, on peut entendre des cacophonies de sons divers émis par les deux sexes et les jeunes.

Les Tytonidés chassent des mammifères petits ou de taille moyenne, mais aussi des oiseaux, reptiles, amphibiens et insectes, suivant la distribution et la saison. Mais ils chassent principalement des petits rongeurs tels que souris et campagnols. La proie est en général avalée entière, mais ils régurgitent plus tard des pelotes qui comprennent les parties indigestes, os, fourrure et/ou plumes.

Ils chassent en volant silencieusement près du sol, cherchant et écoutant, et plongent sur la proie dès qu’elle est détectée et localisée, avec les serres tendues, prêtes à la saisir. Ils peuvent aussi chasser depuis un perchoir.

Ces effraies nidifient dans des cavités naturelles, souvent dans les arbres, mais certaines espèces nidifient sur le sol dans des terriers abandonnés parmi les touffes d’herbes.
Plusieurs semaines avant la ponte, les mâles chantent fréquemment la nuit près des sites potentiels de nidification, afin d’attirer les femelles. Le mâle effectue des vols de parade tout en criant, pratiquant des vols courts dans la zone du futur nid. Il peut aussi offrir de la nourriture à la femelle au cours des parades.

La taille de la couvée varie selon les ressources de nourriture, allant de 1 à 2 œufs et jusqu’à 4 ou 7 et plus chez l’Effraie des clochers.
L’incubation est assurée par la femelle qui développe une plaque incubatrice. La période peut durer environ un mois, mais varie selon l’espèce de 29 à 42 jours. Le mâle chasse et nourrit la femelle et les jeunes. La période au nid avant l’obtention du plumage complet varie aussi selon l’espèce, allant de 42, 60, 84 et jusqu’à 90 jours.

Les phodiles sont de taille plus restreinte que les effraies. Ils ont un disque facial plutôt triangulaire, divisé au niveau du front. Leur plumage est en général brunâtre foncé, densément marqué sur les parties supérieures et plus clair en dessous.
Ces oiseaux fréquentent principalement les forêts grâce à leur taille et leurs comportements sont probablement semblables à ceux des effraies, bien que leurs habitudes soient assez peu connues.    

Les rapaces nocturnes sont des oiseaux fascinants, et depuis les temps anciens, ils ont été tour à tour effrayants, vénérés, considérés comme porteurs de chance ou inversement. Ils sont souvent associés à différentes superstitions et sont parfois tués par les humains.
Ces oiseaux meurent aussi par manque de nourriture, collisions avec les fils, les véhicules ou autres obstacles. Ils sont aussi la proie des rapaces nocturnes plus grands, ainsi que des mammifères et des serpents.

La dégradation de l’habitat et l’usage des pesticides réduisent les populations de rongeurs et les zones de nourrissage.

Des programmes de conservations sont en cours ou déjà établis afin de protéger ces rapaces nocturnes et leur habitat.

Texte et portrait par Nicole Bouglouan

Photos des adultes par Bob Moul
Son site :Nature Photography

Photos des juvéniles au nid par Tom Grey
Son site : Tom Grey's Bird Pictures

Sources :

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 5 by Josep del Hoyo-Andrew Elliott-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334253

Animal Diversity Web (University of Michigan Museum of Zoology)

 

Accueil

Deux fiches:

Effraie des Célèbes – Tyto rosenbergii - Sulawesi Masked Owl

Effraie des clochers – Tyto alba – Barn Owl