English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Tisserin du Cap
Ploceus capensis

Ordre des Passériformes – Famille des Plocéidés 

LONGUEUR : 17cm

DESCRIPTION DE L’OISEAU:
Le tisserin du Cap est un oiseau assez grand qui vit en colonies.

Le tisserin du Cap adulte mâle en plumage nuptial a les parties supérieures vert-jaune terne, parcourues de marques plus foncées vert bronze qui lui font un dos moucheté.
Les ailes sont noirâtres avec des liserés vert-jaunes. La queue est verdâtre foncé avec des liserés vert-jaune également.

Les parties inférieures sont jaunes sur la poitrine et l’abdomen.
La tête présente une teinte noisette sur la face, le front, le menton, la gorge et le haut de la poitrine. Les lores sont noirâtres. La calotte et la nuque  sont jaunes, légèrement teintées de vert.
Le bec est long, pointu et conique. Il est robuste et de couleur noire. Les yeux sont blanchâtres. Les pattes et les doigts sont brun rosé.

L’adulte mâle en plumage d’hiver ressemble à la femelle, avec la gorge et la poitrine chamoisées.
La femelle a les parties supérieures vert grisâtre avec un effet moucheté indistinct sur le dos. Les parties inférieures sont blanc jaunâtre avec plus de jaune sur la poitrine, et plus de vert sur les flancs.
La tête est verdâtre avec le menton et la gorge plus clairs. Le bec est de couleur chair, assez clair. Les yeux sont bruns. Les pattes et les doigts sont brun rosé.
En plumage nuptial, la femelle est d’un jaune plus vif sur les parties inférieures.
Le juvénile est semblable à la femelle.   

CRIS ET CHANTS :
Le cri de contact du tisserin du Cap est un « chack » ou un « azwit-azwit ». Le cri d’alarme est un net « chip-chip ».
Le chant est un son hystérique, criard et grésillant.

HABITAT :
Le tisserin du Cap vit dans les zones herbeuses et les broussailles. Cette espèce se reproduit dans les roselières le long des cours d’eau et des réservoirs, ou dans des arbres. On le trouve aussi dans les paysages agricoles plutôt que dans les garrigues. Il évite les zones basses et les régions sèches du Karoo.
 
DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
Le tisserin du Cap est une espèce résidente, endémique d’Afrique du Sud.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Le tisserin du Cap se nourrit principalement de graines et d’insectes. On peut le trouver en petits groupes, se nourrissant à quelque distance des sites de nidification.
En hiver, ils glanent dans les arbres des insectes ou d’autres nourritures, et aussi sur le sol. Ils visitent aussi les fleurs de l’Aloès pour le nectar et le pollen. Les groupes en hiver sont plus importants qu’à d’autres périodes de l’année.
Le mâle est polygame avec plus d’une seule femelle. Ils nidifient en colonies, aussi bien dans les roseaux que dans les arbres, près des réservoirs et des cultures. Ce sont des oiseaux grégaires.

Afin d’attirer les femelles, le mâle construit plusieurs nids, et ensuite, il appelle les femelles. Le mâle tresse les nids et ceux-ci sont employés en guise de parade pour leurrer les femelles. Il se suspend souvent à la base du nid, la tête en bas, claquant des ailes et se penchant d’un côté à l’autre. Ces parades sont accompagnées de cris d’excitation bourdonnants.
A l’intérieur même de la colonie, chaque mâle défend son petit territoire. Les femelles sont plus attirées par des mâles agressifs et dominants. Le mâle doit attirer la femelle au nid tant que celui-ci est frais et bien vert. Sinon, il sera détruit, pas par la femelle qui l’ignorera, mais par le mâle. Dès que la femelle est séduite, elle entre dans le nid et donne des coups de bec pour tester la solidité du nid.

VOL :
Le tisserin du Cap mâle parcourt environ une vingtaine de km en plusieurs voyages afin de récupérer des matériaux pour construire un seul nid.    

REPRODUCTION DE L’ESPECE:
Dans certaines régions au sud-ouest du Cap, le tisserin du Cap commence à se reproduire en juillet, mais généralement, la reproduction a lieu d’août à octobre dans des zones humides.
Les nids du tisserin du Cap sont souvent suspendus aux branches retombantes des saules pleureurs. Les matériaux utilisés comprennent de fines fibres de feuilles, des herbes et des petites brindilles. Le mâle commence par construire un anneau avec des herbes entrelacées, et à partir de ce cercle, il tisse la chambre d’incubation et après ce travail, il incline vers l’arrière afin de préparer l’antichambre. On peut voir une entrée sur la façade, et dirigée vers le bas. Le nid est suspendu à une branche ou aux roseaux, et il est assez gros.
Généralement chez les tisserins, la femelle dépose de 2 à 4 œufs. L’incubation dure environ de 11 à 17 jours, assurée par la femelle. Les jeunes quittent le nid au bout de 11 à 20 jours.
Ces faits sont valables pour plusieurs espèces de tisserins. Aucune étude particulière ne donne de meilleurs chiffres pour le tisserin du Cap.

ALIMENTATION:
Le tisserin du Cap se nourrit d’insectes, de graines et de morceaux de fleurs, mais il consomme aussi du pollen et du nectar sur l’Aloès.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
Le tisserin du Cap est une espèce commune dans son habitat. C’est un endémique d’Afrique du Sud. Cette espèce a probablement augmenté avec l’expansion des zones de cultures et les constructions de barrages entraînant les réservoirs.
Dans la province du Cap, le tisserin n’est pas protégé et souvent les fermiers les détruisent parce qu’ils causent des dommages dans les cultures.

Ang : Cape Weaver
All : Kapweber
Esp : Tejedor de El Cabo
Ital :  Tessitore del Capo
Nd : Kaapse Wever

Photos de Callie de Wet
Flickr Galleries

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

BIRDS OF AFRICA SOUTH OF THE SAHARA by Ian Sinclair and Peter Ryan - Princeton University Press Princeton and Oxford - ISBN: 0691118159

Avibase (Lepage Denis)

Wikipedia (Wikipedia, The Free Encyclopedia)

UNIVERSITY OF CAPE TOWN

 

Accueil

Page Passériformes

Sommaire fiches

 

SONS PAR

XENO-CANTO