English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Tangara écarlate
Piranga olivacea

Ordre des Passériformes – Famille des Thraupidés

QUELQUES MESURES :
L : 16-17 cm
Env: 25-29 cm
Poids: 23-28 gr

LONGEVITE : jusqu’à 10 ans

DESCRIPTION DE L’OISEAU :

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
Le tangara écarlate adulte est tué par les oiseaux de proie. Les œufs et les poussins sont dévorés par les geais bleus, les corbeaux Américains, les écureuils et les serpents.
La fragmentation des forêts Nord Américaines a été liée au déclin de certaines espèces d’oiseaux migrateurs. Des études sont en cours à ce sujet. Le tangara écarlate est particulièrement sensible à cette fragmentation.

Ang : Scarlet Tanager
All : Scharlachtangare
Esp : Quitrique Rojo
Ital :  Piranga scarlatta
Nd :  Zwartvleugel-tangare
Russe :  Красно-чёрная танагра
Sd :  Scharlakanstangara

Photos de Bob Moul
Son site : Nature Photography

Photos de Tom Merigan
Son site :  Tom Meriganís Photo Galleries

Texte de Nicole Bouglouan

Sources :

A GUIDE TO THE BIRDS OF MEXICO AND NORTHERN CENTRAL AMERICA by Steve N.G. Howell and Sophie Webb – OXFORD university Press – ISBN: 0198540124

THE HANDBOOK OF BIRD IDENTIFICATION FOR EUROPE AND THE WESTERN PALEARCTIC by Mark Beaman, Steve Madge - C.Helm – ISBN: 0713639601

A GUIDE TO THE BIRDS OF COLOMBIA by Steven L. Hilty and William L. Brown
Princeton University Press – ISBN 069108372X

Avibase (Lepage Denis)

All About Birds (Cornell Lab of Ornithology)

Animal Diversity Web (University of Michigan Museum of Zoology)

What Bird-The ultimate Bird Guide (Mitchell Waite)

Wikipedia (Wikipedia, The Free Encyclopedia)

 

Accueil

Page Passériformes

Sommaire fiches

 

Le tangara écarlate mâle adulte en plumage d’été est un magnifique oiseau écarlate, avec les ailes, les scapulaires et la queue noirs, contrastant avec le reste du plumage.  La queue est de longueur moyenne, plutôt carrée et légèrement dentelée.
Le mâle adulte en plumage d’hiver perd sa couleur rouge, il ressemble alors à la femelle adulte, mais avec des différences sur les  parties noires.
 
La femelle et le premier hiver sont vert olive terne sur le dessus, et jaune paille dessous, avec les ailes et la queue foncées.

Le tangara écarlate a un bec clair, épais mais pointu, un cercle orbitaire complet (coupé en été), des yeux noirs, des pattes noires. Pendant les mues au printemps et à l’automne, il présente un plumage rouge et vert olive sur le corps.  

CRIS ET CHANTS :
Le chant typique du tangara écarlate est un « chip-burrr » doux et enroué mais distinct. En été, son chant composé de notes râpeuses « querit queer query querit queer » est entendu dans les forêts de feuillus. La femelle chante un chant similaire à celui du mâle, mais plus doux, plus court et moins discordant. Elle chante en réponse au chant du mâle.  

HABITAT :
Le tangara écarlate se reproduit dans les forêts de feuillus matures, quelquefois dans des forêts mixtes ou de pins. Il peut vivre dans les parcs boisés et les grands arbres dans les zones résidentielles. En hiver, il vit au sommet des arbres, dans les forêts de montagnes toujours vertes.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
Le tangara écarlate arrive aux Etats-Unis courant avril, et se dirige vers le nord et le Canada pour nicher. Il hiverne au nord et à l’ouest de l’Amérique du Sud et en Amérique Centrale.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE:
Le tangara écarlate mâle arrive sur les aires de reproduction avant la femelle, et jalonne le territoire en choisissant celui où les arbres sont hauts. Il prévient les autres mâles en chantant fréquemment. Les femelles sont attirées par les chants. La parade nuptiale est simple. Le mâle saute sur des branches basses près du sol. Il étale ses ailes et expose son dos écarlate. Souvent il nourrit sa partenaire quand la saison de reproduction approche.

Le tangara écarlate se nourrit d’insectes, fouillant à la cime des arbres, dans les buissons ou sur le sol. Il capture les insectes en glanant et saisissant ses proies tandis qu’il volète. Il happe des insectes en vol. Il les tape contre la branche pour les tuer.
Quand il est menacé, le tangara écarlate harcèle ses prédateurs. Il peut plonger sur eux et voler autour d’eux en criant. Mais sa réplique aux corbeaux Américains et au faucon émerillon le voit rester calme et aux aguets, pour tenter de passer inaperçu.
Sur les aires d’hivernage en Amérique du Sud, le tangara écarlate se joint à diverses espèces pour se nourrir, y compris les tangaras tropicaux résidents.  

VOL :
Le tangara écarlate voltige et volète pour capturer les insectes en haut des arbres.  

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
Le nid du tangara écarlate est une coupe ouverte peu profonde, construite en une semaine ou moins par la femelle. Il est fait de brindilles, radicelles, herbes grossières, et tiges. Il est tapissé de fins brins d’herbes et d’aiguilles de pins. Il est situé à une hauteur variant entre 1,20 et 22 mètres au-dessus du sol. Il est placé au milieu d’un bouquet de feuilles.

La femelle dépose 4 à 5 œufs bleu-vert clairs, tachetés de brun. L’incubation dure de 13 à 14 jours. Ils sont couvés par la femelle seule, mais les deux parents apportent de la nourriture au nid. Celui-ci est toujours propre, les parents emportent les fientes à l’extérieur avec le bec. Les jeunes abandonnent le nid à l’âge de 9 à 15 jours.  

ALIMENTATION :
Le tangara écarlate se nourrit d’insectes comme les pucerons, les charançons, les insectes térébrants, les scarabées, les cigales, les libellules, les fourmis, les termites, les chenilles de phalènes, les guêpes et les abeilles.  Il consomme aussi des fruits tels que les mûres, les myrtilles et d’autres fruits sauvages.

SONS PAR XENO-CANTO