English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Fr: Rousserolle des Seychelles
Ang: Seychelles Warbler
All: Seychellenrohrsänger
Esp: Carricero de Seychelles
Ita: Cannaiola delle Seychelles
Nd: Seychellenrietzanger
Sd: seychellsångare

Photographe:

Jean Michel Fenerole
Photos d’Oiseaux du monde

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 11 by Josep del Hoyo, Andrew Elliott and David Christie - Lynx Edicions - ISBN: 849655306X

L’ENCYCLOPEDIE MONDIALE DES OISEAUX - Dr Christopher M. Perrins -  BORDAS - ISBN: 2040185607

Reed and Bush Warblers Par Peter Kennerley, David Pearson – Helm Identification Guide – Editeur: A&C Black, 2010 – ISBN: 1408134012, 9781408134016

Avibase (Denis Lepage)

Birdlife International

HBW Alive

ARKive (Christopher Parsons)

Wikipedia, the free encyclopaedia

AQUA-FIRMA Water Wilderness Wildlife

NATURE Seychelles

The ROYAL SOCIETY Publishing

PNAS - Kinship and familiarity mitigate costs of social conflict between Seychelles warbler neighbors

 

Accueil

Page Passériformes

Sommaire fiches 

 

Rousserolle des Seychelles
Acrocephalus sechellensis

Ordre des Passériformes – Famille des Acrocephalidés

INTRODUCTION :
La Rousserolle des Seychelles était plus répandue auparavant, mais pendant une certaine période, cette espèce endémique s’est trouvée en danger critique d’extinction et confinée sur l’Ile Cousin dans une petite zone de forêt. Mais à partir de 29 individus en 1959, les effectifs ont augmenté progressivement grâce à une bonne gestion de l’habitat. La population a été estimée à 323 individus en 1997 et semblait stable.
Plusieurs individus furent déplacés sur d’autres petites îles aux alentours, comprenant les îles Aride et Cousine. Les populations ont respectivement atteint 1600 et 137 individus en 1997. D’autres déplacements sur d’autres îles furent également couronnés de succès. Grâce à ces mesures, la future survie de l’espèce dont les effectifs sont en augmentation, paraît aujourd’hui plus sure.  
Cependant, la Rousserolle des Seychelles est actuellement considérée Quasi Menacée parce que d’autres menaces, en particulier une variation génétique limitée, pourraient mener au manque de résistance génétique face à l’introduction de nouveaux agents pathogènes.

DESCRIPTION DE L’ESPECE :
Quelques mesures :
Longueur : 14 cm
Envergure : 17 cm
Poids : M : 16-17 gr – F : 15 gr

La Rousserolle des Seychelles a le plumage presque uniformément brun-olive. La tête et les parties supérieures sont brun-olive jaunâtre terne et légèrement teintées de verdâtre. Le croupion est un peu plus clair. Sur le dessus des ailes, les rémiges sont plus foncées et plus brunes. La queue assez longue est sombre avec des rectrices aux extrémités blanches.
Les parties inférieures sont plus pâles, plutôt jaune chamoisé, mais l’abdomen et les flancs sont olive grisâtre tandis que le bas-ventre est grisâtre pâle. La poitrine présente des stries gris-jaune. La gorge est jaune pâle.  

Sur la tête, nous remarquons un sourcil blanchâtre et une ligne oculaire sombre. Les lores et le cercle oculaire sont variablement clairs.
Le long bec mince est couleur corne avec la base rose orangé. Les yeux sont brun-rouge. Les pattes et les doigts sont bleu-gris.
Mâle et femelle sont identiques.

Le juvénile ressemble à l’adulte, mais la queue est beaucoup plus courte. Il a les yeux gris ardoisé, devenant bruns avec l’âge.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :  
La Rousserolle des Seychelles est endémique des Iles Seychelles. Elle est présente sur plusieurs îles après divers   déplacements sur les Iles Cousin, Aride, Cousine et Denis, et plus récemment sur Frégate.

HABITAT :  
La Rousserolle des Seychelles fréquente les broussailles épaisses et les forêts plantées de grands arbres. Elle est présente dans les buissons épais aux lisières des anciennes plantations de cocotiers, ainsi que dans les mangroves et la végétation côtière.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
La Rousserolle des Seychelles possède un vaste répertoire de chants comprenant un « check » dur en guise d’alarme. Mais nous pouvons aussi entendre des « pea-cher, pea-cher » répétés, un gazouillis complexe mais plus mélodieux, et un « twee-twee-twee… » plus calme. Lorsqu’il se nourrit, l’oiseau produit des claquements avec son bec.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :  
La Rousserolle des Seychelles se nourrit principalement d’insectes comme les punaises et leurs œufs, les coléoptères, les abeilles et les fourmis. Elle consomme aussi des araignées et des petits geckos de temps en temps.
Elle chasse les insectes au milieu du feuillage, mais il lui arrive aussi de venir sur le sol. Les proies sont glanées sur les feuilles et les brindilles, et les insectes sont quelquefois capturés en vol.

Un territoire bien défini est établi par le couple qui l’occupe toute l’année. La Rousserolle des Seychelles se reproduit en groupe, et les jeunes des couvées précédentes, habituellement des femelles, officient souvent en tant qu’aides.
Cette espèce est territoriale et monogame.  

D’après plusieurs observations et études, le mâle propriétaire du territoire a tendance à se battre plus souvent aux limites  partagées avec un voisin qu’il ne connaît pas ou avec lequel il n’a pas de liens. Il sera moins belliqueux envers des voisins habituels. En revanche, cette attitude n’est pas observée chez la femelle qui se disputera de façon égale avec tous ses voisins.

La Rousserolle des Seychelles est sédentaire.
Le vol est hésitant et apathique.   

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
La saison de reproduction peut s’étendre tout au long de l’année en fonction des ressources alimentaires, mais on observe un pic entre mai et septembre. Cette espèce produit une couvée par an.
Le nid de la Rousserolle des Seychelles est en forme de coupe. Il est fait avec des fibres de noix de coco et des herbes. L’intérieur est tapissé de matériaux doux comme des bouts de laine ou de coton, du plastique… Cette structure est située à l’intérieur des branches d’un grand arbre, entre 6 et 20 mètres de hauteur dans les mangroves, les bambous ou autre zone boisée.  

La femelle dépose 1-2 œufs et incube seule pendant quinze jours. Les deux adultes nourrissent les poussins qui quittent le nid bien avant de pouvoir voler. Les juvéniles dépendent des adultes pendant plusieurs mois.
Quelques jeunes restent sur le territoire parental, surtout des femelles, et officient en tant qu’aides, nourrissant les poussins et aidant à la défense du territoire.

Les jeunes oiseaux restent souvent pour aider les adultes qui ont des territoires très qualitatifs, plutôt que de se disperser vers d’autres zones moins riches. Sur les territoires qualitatifs, les femelles produisent 90% de poussins femelles, tandis que 80% de poussins mâles sont produits dans les autres zones. Lorsque les jeunes femelles sont déplacées vers des territoires très qualitatifs, elles produisent deux œufs par couvée au lieu d’un seul. Ces observations suggèrent que la Rousserolle des Seychelles pourrait avoir un contrôle pré-ovulation sur le sexe de sa progéniture.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :   
La Rousserolle des Seychelles a une distribution restreinte sur cinq petites îles de l’archipel.
L’espèce était autrefois menacée par la destruction de son habitat et les prédateurs introduits sur les îles, mais également par les dérangements causés par les humains.
Le déplacement d’un certain nombre d’oiseaux vers d’autres îles de l’archipel a entraîné l’augmentation de la population. Les déplacements vers des habitats de grande qualité sur les Iles Aride et Cousine ont aidé les femelles à produire deux œufs par couvée au lieu d’un seul. D’autres déplacements vers les Iles Denis et Frégate ont eu lieu avec succès dans les années qui ont suivi.
 
La population des cinq îles est estimée à 320 sur Cousin, 210 sur Cousine, 1850 sur Aride, 600 sur Denis et 200 sur Frégate.
Depuis 2007, la population globale a augmenté fortement avec 2800 adultes en 2017, et 3000 en août 2016. Cette augmentation est le résultat de la bonne gestion de l’habitat et des déplacements d’oiseaux sur d’autres îles.  
La Rousserolle des Seychelles est actuellement considérée Quasi menacée.