English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Ang : Brown-capped Whitestart
All :  Braunkappen-Waldsänger
Esp: Candelita Gorjeadora
Ital:  Parula pigliamosche capobruno
Nd: Bruinkapzanger
Sd: Brunkronad vitstjärt
Port: Mariquita-de-cabeça-parda

Photographes:

Philippe et Aline Wolfer
OISEAUX D'ARGENTINE

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 16 by Josep del Hoyo- Andrew Elliot-David Christie – Lynx Edicions – ISBN: 9788496553781

BIRDS OF SOUTH AMERICA – Passerines - by Robert S. Ridgely and Guy Tudor – HELM Field Guides – ISBN: 9781408113424

Avibase (Lepage Denis)

BirdLife International (BirdLife International)

OISEAUX D'ARGENTINE

Wikipedia, the free encyclopaedia

 

 

Accueil

Page famille Parulidés

Page Passériformes

Sommaire fiches

 

Paruline basanée
Myioborus brunniceps

Ordre des Passériformes – Famille des Parulidés

QUELQUES MESURES :
L : 13 cm
Poids : 8,5-10 gr

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
La Paruline basanée est une espèce des forêts et des bois humides du sud des Andes.

L’adulte a les parties supérieures grises, avec une tache vert-olive sur le manteau. La queue est noirâtre avec les rectrices externes partiellement blanches. Ceci est une caractéristique des oiseaux du genre Myioborus.
Les parties inférieures sont jaunes avec les couvertures sous-caudales blanches.
Sur la tête grise, on peut voir la calotte nettement rousse. Les yeux sont soulignés de croissants blancs dessus et dessous. Une ligne blanchâtre indistincte est visible juste au-dessus de chaque lore.
Le bec, les pattes et les doigts sont noirâtres. Les yeux sont brun foncé.
Les deux sexes sont semblables. Comme les liens du couple durent pour la vie, le dimorphisme sexuel n’est pas indispensable.

Le juvénile a la tête et les parties supérieures gris brunâtre. En dessous, la gorge et la poitrine sont brun chamoisé parfois parsemé de taches plus sombres. Le bas des parties inférieures est jaune.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
La Paruline basanée a pour chant un trille rapide et plaisant allant en léger crescendo, semblable à celui de la Paruline rayée « sit-sit-sit-sit-sit… »   
Le cri est un « check » ou « tchip » répété. Lorsque l’oiseau est excité ou inquiet, ces cris s’étirent en crépitements plus longs et monotones.

HABITAT :
La Paruline basanée est habituellement commune dans les forêts d’altitude, les bois, les lisières et les clairières arbustives dans les Andes. Selon la distribution, cette espèce est visible entre 500 et 3000 mètres d’altitude.
Elle fréquente les forêts de feuillus sèches en Bolivie. Mais on la voit aussi dans les forêts humides plus loin au sud.
Cette espèce est étroitement associée aux habitats boisés et forestiers en toutes saisons. 

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
La Paruline basanée se trouve au centre de la Bolivie, vers le sud sur le versant Est des Andes jusqu’au centre-nord de l’Argentine.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
La Paruline basanée est essentiellement insectivore, mais elle consomme certainement d’autres arthropodes.
Elle est en général très active et se nourrit entre le bas et le niveau moyen de la forêt, dans les arbustes et les buissons. Elle se déplace vite dans la végétation, cherchant  des invertébrés dans les crevasses de l’écorce ou capturant les insectes en vol.

Elle est territoriale et chasse les autres oiseaux de son territoire, bien qu’elle tolère d’autres Parulidés, en particulier la Paruline à joues noires.
Les parulines du genre Myioborus agitent nerveusement les ailes et déploient la queue en éventail tout en cherchant des proies. Ce comportement est probablement utilisé pour déranger les invertébrés et faire en sorte qu’ils s’envolent, les rendant ainsi plus faciles à capturer. Elles les poursuivent souvent en s’élançant brusquement en vol.

La Paruline basanée reste en couple pour la vie. Les deux partenaires demeurent sur leur territoire toute l’année, ou aux alentours.
Les parades nuptiales sont peu connues. Cependant, des parades diverses entrainent l’ouverture des ailes et le déploiement de la queue afin d’exposer le blanc des rectrices externes en face de la femelle. Ces rectrices partiellement blanches sont un critère typique chez les oiseaux du genre Myioborus.  
Pendant les parades, la calotte rousse et les croissants blancs présents sur et sous chaque œil sont également mis en valeur par des postures rituelles. 

La Paruline basanée est sédentaire dans son habitat. Des déplacements altitudinaux sont observés dans la partie sud de la distribution, avec quelques populations descendant à plus basse altitude après la reproduction.

VOL :  
La Paruline basanée pratique souvent le vol stationnaire, mais moins que la plupart des autres Parulidés. Cependant, son vol agile lui permet de poursuivre les insectes en vol.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
La Paruline basanée nidifie dans les petits arbustes. La femelle construit le nid seule, une coupe ouverte, avec des brindilles et des herbes. L’intérieur est tapissé de matériaux doux, souvent de la mousse et des plumes.
Elle dépose 2-3 œufs et incube pendant 12-13 jours, tandis que le mâle la nourrit pendant cette période. Les poussins sont nourris par les deux parents pendant une dizaine de jours. Ensuite, ils quittent le nid mais dépendent encore des adultes pendant trois semaines environ.
Des jeunes encore nourris par les adultes après avoir quitté le nid ont été observés en janvier-février dans le sud de la Bolivie.  

ALIMENTATION :
La Paruline basanée est insectivore et se nourrit activement dans les buissons et les arbustes.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
La Paruline basanée est en général commune à travers sa distribution, excepté en Bolivie où elle est moins présente. En revanche, l’espèce est en train d’étendre sa distribution vers le sud en Argentine.
Les populations ne sont pas menacées actuellement.