English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Fr : Loriot d’Europe
Ang : Eurasian Golden Oriole
All : Pirol
Esp : Oropéndola Europea
Ita : Rigogolo
Nd : Wielewaal
Sd : Sommargylling

Photographe :

Otto Plantema
Trips around the world

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 13 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-Jordi Sargatal - Lynx Edicions – ISBN: 9788496553453

THE HANDBOOK OF BIRD IDENTIFICATION FOR EUROPE AND THE WESTERN PALEARCTIC by Mark Beaman, Steve Madge - C. Helm - ISBN: 0713639601

L’ENCYCLOPEDIE MONDIALE DES OISEAUX - Dr Christopher M. Perrins -  BORDAS - ISBN: 2040185607

LES OISEAUX D’EUROPE ET D’AFRIQUE DU NORD par Hermann Heinzel, Richard Fitter, John Parslow - Delachaux Niestlé - Isbn : 2603014862

ENCYCLOPEDIE DES OISEAUX DE FRANCE ET D’EUROPE – de Peter Hayman et Rob Hume - Flammarion – ISBN : 2082009920

BIRDS OF THE MIDDLE EAST by R.F. Porter, S. Christensen, P Schiermacker-Ansen C.Helm - ISBN: 0713670169

Avibase ( Denis Lepage)

BirdLife International

HBW Alive

ARKive (Christopher Parsons)

Wikipedia, the free encyclopaedia

Birds in Bulgaria

Welcome to A-Z Animals

FactZoo.com - Fact pages and pictures of curious creatures

Nature Conservation Conserve Nature to Save Future

 

Accueil

Page Passériformes

Sommaire fiches

 

Loriot d’Europe
Oriolus oriolus

Ordre des Passériformes – Famille des Oriolidés

INTRODUCTION :
La famille des Oriolidés rassemble des oiseaux arboricoles de taille moyenne. Les mâles ont un plumage vivement coloré tandis que les femelles sont plus ternes.
Le Loriot d’Europe est un oiseau migrateur. Il vit toute l’année dans des forêts où mâles et femelles passent le plus clair de leur temps perchés dans la canopée des grands arbres. Ils construisent un joli nid fait d’herbes entrelacées, une structure en forme de coupe où les poussins seront élevés par leurs deux parents.
Le Loriot d’Europe est un très bel oiseau, et son chant composé de notes flûtées et mélodieuses est agréable à entendre.
Il est présent dans les zones tempérées de l’Hémisphère Nord en Europe et dans l’ouest de l’Asie, mais il hiverne dans le centre et le sud de l’Afrique.

DESCRIPTION DE L’OISEAU :     
Quelques mesures :
Longueur : 24-25 cm
Envergure : 44-47 cm
Poids : 65-67 gr

Le mâle adulte est facilement identifiable avec la tête et les parties supérieures et inférieures jaune d’or. Les ailes sont noires avec les premières couvertures largement terminées de jaune, formant une tache carpienne sur l’aile fermée, et un croissant jaune étroit en vol. Les rémiges ont des extrémités étroites jaunâtre pâle. En plumage frais, les primaires externes et les secondaires externes ont des liserés jaunâtre pâle sur les vexilles externes. La queue est noire, avec les rectrices externes largement terminées de jaune sur le dernier tiers. Sur la tête jaune, les lores sont noirs.
Le bec est rose foncé. Les yeux sont marron ou brun rougeâtre. Les pattes et les doigts sont gris bleu.  

La femelle adulte a la tête, le cou, le manteau et le dos jaune verdâtre, tandis que le croupion est plus jaune. Elle a les ailes plutôt vertes ou brunâtres. La queue est noir brunâtre avec des extrémités jaunâtres sur les rectrices externes.
Sur les parties inférieures, le menton, la gorge et le haut de la poitrine sont gris pâle tandis que l’abdomen est plutôt blanc jaunâtre. Le dessous est strié de brun foncé, plus intense sur la poitrine. Les couvertures sous-caudales sont vert-jaune.
Les parties nues sont plus ternes que chez le mâle. Les lores sont sombres, mais moins noirs que ceux du mâle.
Les femelles plus âgées ressemblent davantage aux mâles, bien qu’étant d’un jaune plus terne avec des stries indistinctes sur les parties inférieures.

Le juvénile ressemble à la femelle avec les parties supérieures plus ternes et le dessous plus intensément strié.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :  
Le Loriot d’Europe se reproduit dans l’ouest, le centre et le sud de l’Europe (vers le sud depuis le sud de la Finlande) et en Afrique du Nord, puis vers l’est jusqu’aux Monts Altaï (sud de la Sibérie et extrême nord-ouest de la Chine), et jusqu’au nord de l’Iran.
Il passe l’hiver en Afrique subsaharienne, dans le centre et le sud du continent.

HABITAT :
Le Loriot d’Europe fréquente les forêts de feuillus (principalement chênes, peupliers et frênes), les plantations, les parcs avec de grands arbres et quelquefois les grands jardins. Il lui arrive de passer dans les vergers où il est parfois considéré comme un parasite dans les régions de l’est de la Méditerranée.
Cette espèce se trouve en général en dessous de 600 mètres, mais selon la distribution, elle est également visible jusqu’à 1800 mètres au Maroc, et 2000 mètres en Russie.
Lors de la migration, il fréquente les zones plus sèches, les savanes et les maquis, les oasis et les Ficus isolés.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
Le Loriot d’Europe a pour cri d’alarme un miaulement rauque « kra-eik », également émis lors des comportements agressifs.
Le chant est un sifflement harmonieux et flûté « tjoh-wlee-klee-ooh » dont la dernière note est profonde et descendante. Des cris durs sont également produits.
Des duos entre les deux partenaires sont également émis. La femelle lance un chant court « skweeeer » qui répond aux sifflements du chant du mâle.  

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Le Loriot d’Europe se nourrit principalement d’insectes et de chenilles, mais il capture aussi des petits vertébrés comme les souris, les petits lézards, les poussins et les œufs des autres oiseaux. Il consomme également des fruits et des baies, et à l’occasion des graines, du nectar et du pollen.
Les insectes font partie de son régime au début de la saison de reproduction, ainsi que les araignées, les vers de terre, les escargots et les sangsues. Le régime comprend de nombreuses espèces d’insectes tels que les odonates, Isoptères, Cicadidés, Coléoptères, Hyménoptères et plusieurs autres.
Différentes sortes de fruits et baies sont plutôt consommées pendant la seconde partie de la période de reproduction.

Le Loriot d’Europe se nourrit seul ou en couples, ainsi qu’en petits groupes en dehors de la période de nidification. Il cherche dans la canopée des grands arbres, et des groupes d’oiseaux peuvent se former sur les arbres fruitiers (Ficus).
Les insectes sont souvent capturés en faisant du vol stationnaire, et les vers de terre et autres invertébrés terrestres sont pris sur le sol. Le Loriot d’Europe voltige quelquefois avant de se laisser tomber sur le sol dans les zones découvertes.

Pendant la saison de reproduction, Le Loriot d’Europe mâle chante fortement à l’aube et au crépuscule au-dessus de son territoire. Les comportements défensifs sont aussi accompagnés de cris et de chants.
Lors des parades de menace, il tourne d’un côté à l’autre et gonfle les plumes du cou tandis qu’il émet un chant inhabituel, plus varié et dont le volume, la vitesse et l’intensité augmentent.
Il adopte des postures agressives typiques avec les ailes ouvertes, la queue déployée et la tête tendue vers l’avant, ou bien il voltige en face de l’intrus. Ces comportements sont accompagnés de cris, de claquements du bec et de battements d’ailes.
Des poursuites et des contacts physiques peuvent suivre. Il arrive parfois, mais rarement, que des collisions dans les airs ou des impacts sur le sol avec les pattes solidement accrochées entrainent des blessures ou la mort de l’un des oiseaux.  

Les parades nuptiales du Loriot d’Europe sont composées de cris et de poursuites aériennes. Le mâle effectue des vols nuptiaux compliqués avec des piqués, en voltigeant, en battant des ailes et en déployant la queue de façon à être vu par la femelle. Les poursuites peuvent précéder l’accouplement qui a lieu sur une branche ou au nid.

Le Loriot d’Europe est migrateur et il migre surtout de nuit, bien que des vols en journée soient observés au moment de la migration de printemps. Toutes les populations se déplacent vers le sud. Ils se gavent de fruits dans l’est de la Méditerranée avant d’atteindre leurs aires d’hivernage en Afrique subsaharienne. Ils sont capables de parcourir de longues distances.

Le Loriot d’Europe a un vol rapide et légèrement ondulant, pratiqué avec des battements puissants mais irréguliers. Lorsqu’il est dans les arbres, il vole d’une cime à l’autre et ne reste jamais longtemps à découvert. Il peut voltiger pendant des périodes courtes avec des battements rapides.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
Après les parades nuptiales et la poursuite des intrus et autres prédateurs, mâle et femelle commencent leur saison de reproduction. Le joli nid en forme de coupe est construit principalement par la femelle en une ou deux semaines, parfois davantage. Le mâle collecte quelquefois les matériaux.
Le nid est une structure ouverte en forme de coupe, faite avec des herbes entrelacées, des laîches, des feuilles, des brindilles ou des roseaux, avec en plus de la ficelle, du papier ou des morceaux de plastique, des copeaux d’écorce et des fibres végétales. L’intérieur est tapissé de radicelles et d’herbes, plumes, toiles d’araignées, duvet, poils, laine, mousse et lichens, et parfois du papier. La profondeur de la coupe varie de 3 à 13 centimètres.
Ce nid est suspendu à des branches fines dans une fourche horizontale, en général bien haut dans le feuillage de la canopée. Le site du nid est souvent près de l’eau.

Le mâle nourrit la femelle au nid

En mai-juin, ou parfois début juillet, la femelle dépose 2-6 œufs blancs avec des taches sombres clairsemées. Les deux adultes incubent pendant environ deux semaines, mais la femelle assure la majeure partie de cette période. Le mâle la nourrit au nid pendant cette période.  
A la naissance, les poussins sont couvés par la femelle, mais ce sont les deux parents qui les nourrissent avec des invertébrés, et plus tard, avec des fruits et des baies. Les jeunes sont capables de voler environ 14 jours après l’éclosion, et ils quittent le nid 16-17 jours après la naissance. Ils dépendent encore des adultes pour la nourriture jusqu’en aout-septembre, avant la migration. Ils peuvent se reproduire à 2-3 ans.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
Le Loriot d’Europe a une vaste distribution et il est présent dans de nombreuses zones protégées sur les aires de reproduction mais aussi sur les lieux d’hivernage.
La population nicheuse européenne est estimée à 3 400 000/7 100 000 couples (BirdLife International 2004).
Sachant que l’Europe représente 25 à 49% de la distribution totale, la population globale peut donc être estimée à 20 800 000/85 200 000 individus.
Cette population parait stable et actuellement, le Loriot d’Europe est considéré comme non menacé.