English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Fr : Hibou du Cap
Ang : Marsh Owl
All : Kapohreule
Esp : Búho Moro
Ita : Gufo di palude africano
Sd : kapuggla

Photographe:

Callie de Wet 
Flickr Galleries

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 5 by Josep del Hoyo-Andrew Elliott-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334253

OWLS OF THE WORLD – By Claus König, Friedhelm Weick and Jan-Hendrik Becking - IBSN 978-0-7136-6548-2

BIRDS OF PREY OF AFRICA AND ITS ISLANDS by Alan and Meg Kemp - Struik Publishers - ISBN: 1770073698

BIRDS OF AFRICA SOUTH OF THE SAHARA by Ian Sinclair and Peter Ryan - Princeton University Press Princeton and Oxford - ISBN: 0691118159

BIRDS OF THE GAMBIA AND SENEGAL by Clive Barlow and Tim Wacher – Helm Field guides – ISBN: 0713675497

LES OISEAUX D’EUROPE ET D’AFRIQUE DU NORD par Hermann Heinzel, Richard Fitter, John Parslow - Delachaux Niestlé - Isbn : 2603014862

Avibase (Denis Lepage)

Birdlife International

HBW Alive

ARKive (Christopher Parsons)

Biodiversity Explorer – The Web of Life in Southern Africa 

The Owl Pages (Deane P.Lewis)

AVIBIRDS.COM

PLANETOFBIRDS.COM

Wikipedia, the free encyclopaedia

How to save the Moroccan Marsh Owl from extinction? By MaghrebOrnitho

 

Accueil

Page Strigiformes

Sommaire fiches

 

Hibou du Cap
Asio capensis

Ordre des Strigiformes – Famille des Strigidés

INTRODUCTION :
Le Hibou du Cap fait partie de la sous-famille des Asioninae qui comprend les hiboux de taille moyenne portant des touffes auriculaires ou aigrettes. Il fréquente les herbages et les marécages dans la majeure partie de sa distribution subsaharienne. Il ressemble beaucoup au Hibou des marais au niveau de l’écologie et de la morphologie. C’est certainement l’espèce dont il est le plus proche.
Il chasse généralement pendant la journée et au crépuscule, et surtout en volant. Il cherche principalement des insectes et des petits vertébrés. Les proies sont souvent stockées dans des cachettes pour être consommées ultérieurement. Le Hibou du Cap dort et nidifie sur le sol, parmi les hautes herbes et les roseaux dans les marais.
L’espèce est menacée par la perte de l’habitat, et les nids sont parfois détruits par le feu, ou piétinés par le bétail, ou encore inondés, ou attaqués par des prédateurs. Mais actuellement, le Hibou du Cap ne semble pas spécialement menacé.

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :
Longueur : 29-36 cm
Envergure : 82-99 cm
Poids : 225-375 gr

Le Hibou du Cap est un hibou brun uniforme de taille moyenne, avec une tête ronde et de petites aigrettes au milieu du front. Il diffère du Hibou des marais par le corps et les couvertures sus-alaires unis (et non striés). Sur le dessus des ailes, les primaires externes présentent des taches chamoisées, tandis que les secondaires sont plutôt sombres avec des liserés chamoisés. Le bord de fuite est blanc. La queue est barrée chamois et blanc à l'extrémité.
Les parties inférieures sont barrées de brun foncé. On peut voir une tache carpienne noirâtre en dessous des ailes. Les sous-caudales blanchâtres sont barrées de brun foncé.  

Sur la tête, le disque facial est chamoisé avec une zone sombre autour de chaque œil. Les aigrettes sont peu visibles.
Le bec grisâtre a l’extrémité noire. Les yeux sont brun foncé. Sur les pattes, les tarses sont couverts de plumes chamois clair et les doigts également emplumés sont blanc chamoisé clair. Seules les extrémités des doigts sont nues et sombres. Les serres sont noirâtres.  
Mâle et femelle ont une apparence similaire, mais la femelle est plus grande et généralement plus sombre que le mâle.

Le juvénile a le disque facial plus foncé et souligné de noir.

SOUS-ESPECES ET DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
Le Hibou du Cap a trois sous-espèces.
A.c. tingitanus se trouve dans le nord-ouest du Maroc. Il est plus foncé que la race nominale avec des marques rousses, en particulier sur les parties inférieures.
Cette race a une population très fragmentée et réside seulement dans quelques sites préservés le long de la côte Atlantique. La cause principale du déclin de cette race est la perte de l’habitat et les dérangements causés par les humains, notamment pendant la nidification.

A.c. capensis (décrite plus haut et représentée sur cette page) se trouve dans des zones isolées de l’Afrique de l’ouest, depuis le Sénégal jusqu’au Tchad et au Cameroun, également depuis le sud du Soudan et les plateaux d’Ethiopie, et depuis le sud de la République du Congo et le sud de la République Démocratique du Congo jusqu’en Namibie et dans le nord du Botswana, et dans la majeure partie de l’Afrique du sud (vers le sud jusqu’au Cap).

A.c. hova se trouve à Madagascar. Cette race est plus grande, avec des barres plus distinctes sur l’ensemble du plumage.

HABITAT :
Le Hibou du Cap fréquente plutôt les marécages, mais aussi les hauts herbages humides, les roseaux, les laîches et les bois d’acacias.
Il est présent dans les marais autour des estuaires, les mangroves, les savanes ouvertes et les zones agricoles. Il sélectionne l’habitat en fonction des fluctuations saisonnières des pluies et du niveau des eaux.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
Le Hibou du Cap émet des « krikkk-krikkk » rauques et aigus, qui ressemblent au bruit fait en cassant très lentement une branche sèche. Ce cri est répété à intervalles variables. Lorsqu’il est en vol, il produit quelques croassements « quarrk-quarrk-quarrk » et un « creeeouw » sonore.  

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Le Hibou du Cap se nourrit d’insectes et autres invertébrés, ainsi que de petits vertébrés parmi lesquels des mammifères (rongeurs ou jeunes lapins), oiseaux, grenouilles et lézards. Les insectes sont surtout des scorpions, des coléoptères et des termites.
Il chasse principalement en vol en volant bas au-dessus du sol tout en cherchant des proies. Il lui arrive quelquefois de pratiquer le vol stationnaire ou de changer brusquement de direction. Une fois la proie détectée, il plonge vers le sol et la saisît avec les serres. Les proies sont souvent stockées dans un endroit caché, pour être consommées plus tard  par le mâle ou/et la femelle.

Le Hibou du Cap chasse souvent pendant la journée, mais aussi le nuit, avant et après le coucher du soleil. Sa vue perçante lui permet de détecter les proies sur le sol tout en volant.

Au début de la saison de reproduction, le mâle effectue des parades aériennes au crépuscule, afin de proclamer le territoire. Il vole haut dans le ciel avec des battements profonds, en claquant les ailes en dessous du corps.
Pendant la nidification, la femelle incube seule mais le mâle chasse et la nourrit tout au long de cette période. Ils sont territoriaux et défendent leur territoire. Ils sont monogames.
En dehors de la saison de reproduction, ils dorment sur le sol en groupes de 15 à 30 oiseaux, mais on compte quelquefois plus de 100 individus.

Le Hibou du Cap est un migrateur partiel, et il lui arrive d’errer en dehors de la saison de reproduction. Il quitte certaines zones pendant la saison des pluies. Il devient quelque peu nomade lorsque son habitat est détruit par les feux ou la sècheresse. Quelques vagabonds sont observés en Espagne, au Portugal et aux Iles Canaries.  

Le Hibou du Cap a de longues ailes qui lui permettent de glisser lentement avec les ailes tendues lorsqu’il chasse, en volant bas au-dessus du sol. Les battements sont alors lents et puissants, et alternent avec des virages rapides et des périodes de vol stationnaire.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
La saison de reproduction varie en fonction de la distribution. Elle a lieu entre février et octobre en Afrique du nord, avec un maximum en mars, et en septembre/novembre dans le sud-ouest de l’Afrique.
Le Hibou du Cap nidifie sur le sol, dans une légère dépression au milieu des hautes herbes. Ce creux est tapissé de quelques feuilles sèches. Il y a un tunnel court et herbeux d’un côté du nid, et la femelle pousse parfois la végétation pour former une sorte de dôme. Le nid est bien caché et difficile à trouver. Ces hiboux nidifient quelquefois en colonies lâches.

La femelle dépose 2-4 œufs blanchâtres, et incube seule pendant 27-28 jours. Le mâle chasse et la nourrit, tout en stockant des proies dans un lieu caché pour plus tard. Les poussins duveteux restent au nid pendant 14 à 18 jours et sont couvés par la femelle. Ils commencent à ramper dans la végétation environnante pendant quelques temps et sont nourris par les parents. Ils se déplacent davantage à l’âge de 35 jours, et sont complètement emplumés à 70 jours. Ils sont indépendants un mois plus tard.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
Le Hibou du Cap de la race nominale se trouve dans des habitats adaptés à ses besoins, et il est présent dans de nombreuses zones protégées. La race « tingitanus » du Maroc est devenue rare à cause des changements survenus dans l’habitat et les dérangements humains. La race « hova » de Madagascar est peu commune et irrégulière.
Le Hibou du Cap est menacé par la perte de l’habitat à cause des feux, de la dégradation des sols par le bétail et le matériel agricole. Les nids sont détruits par le feu, le bétail, les inondations et les prédateurs, tandis que les adultes sont tués par le trafic routier.
La taille de la population globale n’est pas connue, mais elle semble stable.
Le Hibou du Cap est actuellement considéré comme non menacé.