English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Grand-duc africain
Bubo africanus

Ordre des Strigiformes – Famille des Strigidés 

QUELQUES MESURES:
L: 43 à 50 cm; Env: 100 à 140 cm ; Poids : M : 487 à 620 gr – F : 640 à 850 gr

LONGEVITE : jusqu’à 12 ans

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Le grand-duc africain est un grand-duc de taille moyenne à grande, aux yeux jaunes et aux très nettes touffes auriculaires. Il existe deux phases de coloration, la grise et la brune.

Le grand-duc africain adulte en phase grise a le manteau gris-brun tacheté de blanc, et le dos et le croupion gris barrés de chamois. Les rémiges et les rectrices sont gris foncé avec de larges barres claires.
Les parties inférieures sont blanches, finement barrées de gris. La gorge est blanche. Le dessous des ailes est blanc, finement barré de gris. On peut voir des taches foncées sur les côtés de la poitrine. Les rémiges et les rectrices sont blanches avec des barres gris foncé. 

Le disque facial est blanchâtre, finement barré de gris et bordé de noir. Les touffes auriculaires sont longues et noirâtres. Le bec est noir. Les yeux sont jaunes. Les pattes emplumées sont blanches avec de fines rayures gris pâle. Les doigts nus sont brun foncé.

 

Le grand-duc africain adulte en phase brune a le plumage plus brun sur les parties supérieures, et plus chamoisé en dessous. Ses yeux sont orangés. On le trouve davantage dans les zones arides.

Le grand duc africain –bubo africanus cinarescens- de l’Est et de l’ouest de l’Afrique, a le plumage plus brun et les yeux brun foncé, ainsi qu’un disque facial grisâtre. Il est devenu une espèce à part entière – bubo cinarescens, ou grand-duc vermiculé.
Les deux sexes sont semblables en plumage, mais la femelle est plus grande que le mâle.
Le juvénile ressemble aux adultes, mais il est généralement plus brun et moins tacheté sur les parties supérieures.
Les poussins sont couverts de duvet gris foncé, finement barré de gris plus foncé.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
Le grand-duc africain crie quand il émerge au crépuscule, mais aussi à l’aube. Il émet un hululement doux « whoo hoo » descendant en tonalité. Quand il est inquiet, il lance un « keeow » sonore, et claque du bec.
Le mâle a un chant composé de deux notes « hu- hoo ». La femelle a un cri moins haut-perché, ressemblant plutôt au chant d’une tourterelle « hoo doo doh dooh ». Les deux partenaires peuvent faire des duos, et cela donne l’impression d’un seul cri continu.

HABITAT :
Le grand-duc africain vit dans les zones boisées ouvertes, les collines rocheuses et les ravins, les savanes, les semi-déserts et les zones herbeuses.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE:
Le grand-duc Africain est largement répandu à travers l’Afrique sub-saharienne, évitant les forêts trop denses et les zones trop sèches.
On le trouve aussi dans certaines parties du Sud-ouest de l’Arabie, où l’on trouve la sous-espèce Bubo africanus milesi dont on ne connaît pas bien les statuts. 

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Le grand-duc africain est un chasseur nocturne. Il capture les insectes, les chauves souris et même les oiseaux autour des lumières des réverbères. Il chasse aussi une grande variété de petits mammifères pris sur le sol où il peut courir après eux. Il chasse souvent sur le bord des routes et au crépuscule. Il plonge sur sa proie depuis un perchoir, et la poursuit parfois sur de longues distances.

Il passe la plupart de son temps dans la journée caché dans les arbres, ou sur les corniches rocheuses, et même dans des terriers. Il peut se reposer et dormir dans beaucoup d’endroits différents.
Le couple de grands-ducs africains reste uni pour la vie. La défense du site du nid se fait davantage par la voix que par l’attaque. 

VOL :
Le grand-duc africain vole silencieusement quand il sort le jour ou qu’il est vu au crépuscule. Il vole avec de profonds et vigoureux battements d’ailes, et avec la queue largement déployée.

REPRODUCTION DE L’ESPECE:
Le grand-duc africain peut nidifier dans une dépression du sol contre un arbre mort, un buisson ou un rocher, sur une falaise rocheuse, sur les corniches des immeubles, ou dans un trou d’arbre, mais il peut aussi utiliser un ancien nid d’oiseau de proie. Le site du nid est souvent utilisé année après année, et certains d’entre eux ont été régulièrement occupés pendant des dizaines d’années. Il peut aussi s’installer dans des nichoirs, et dans les jardins, près des maisons et dans les zones urbaines. 
Le grand-duc africain commence à se reproduire en juillet et continue jusqu’aux premières semaines de février.
La femelle dépose 2 à 4 œufs. L’incubation dure environ 32 jours, assurée par la femelle, nourrie par le mâle pendant cette période.
Les jeunes abandonnent le nid au bout de cinq semaines et ont leur plumage complet à 7 semaines. Ils restent avec les parents pendant encore cinq semaines ou plus. Ils sont capables de se nourrir eux-mêmes au bout de trois ou quatre mois.

ALIMENTATION:
Le grand-duc africain se nourrit d’invertébrés, de petits mammifères, d’oiseaux et de reptiles.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
Le grand-duc africain est largement répandu et localement commun. Il chasse souvent sur le bord des routes où il est souvent heurté par les véhicules, mais la cause de mortalité la plus importante est le large usage des pesticides en agriculture, pour le contrôle des populations de rongeurs et d’insectes.

Ang: Spotted Eagle Owl
All :  Fleckenuhu
Esp : Búho Africano
Nd : Afrikaanse Oehoe
Russe : пятнистый
Sd :     Fläckuv 

Photos de Callie de Wet
Flickr Galleries

Texte de Nicole Bouglouan

Sources :

BIRDS OF AFRICA SOUTH OF THE SAHARA by Ian Sinclair and Peter Ryan - Princeton University Press Princeton and Oxford - ISBN: 0691118159

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 5 by Josep del Hoyo-Andrew Elliott-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334253

Avibase (Lepage Denis)

Wikipedia (Wikipedia, The Free Encyclopedia)

World Owl Trust   

The Hawk Conservancy Trust (Hilary Smith)

 

Accueil

Page Strigidés

Sommaire fiches