English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
La saison de reproduction dure toute l’année, avec un maximum au début de l’été (septembre/novembre) et des pontes plus réduites en hiver (avril/août). Le Foudi de Rodrigues est monogame et le couple défend le territoire toute l’année.
Le nid est globulaire, avec un porche réduit et une entrée latérale. Il est fait avec des herbes entrelacées, des brindilles souples et des radicelles. Il est situé entre 1,5 et 4,5 mètres au-dessus du sol, souvent dans un arbre du genre Araucaria.

La femelle dépose 3 œufs bleu pâle et incube seule pendant 13 à 16 jours (en captivité). Les deux parents nourrissent les poussins, soit avec des proies vivantes, soit par régurgitation. Les jeunes quittent le nid deux semaines après l’éclosion.  

PROTECTION / MENACES / STATUTS :     
Le Foudi de Rodrigues a été très affecté dans les années 1970 par la perte de son habitat, la compétition avec les espèces introduites comme le Foudi rouge, les cyclones et la sècheresse, ayant entrainé d’énormes déclins de la population.
Mais l’espèce est aujourd’hui en train de récupérer grâce à la protection de l’habitat et la reforestation, et l’absence de cyclones dans les dernières années. Les sites adaptés à l’espèce ont été clôturés afin d’empêcher les animaux de détruire l’habitat et d’éviter des coupes de bois. Des espèces de plantes natives de l’île ont également été replantées.

La population a augmenté d’environ 8% par an. La population globale est aujourd’hui estimée à 4000/8000 individus (2013) et elle est toujours en augmentation à la suite de l’expansion des zones forestières.
Le Foudi de Rodrigues a une distribution très restreinte et reste donc vulnérable aux évènements stochastiques mais aussi aux espèces introduites. Il est actuellement considéré comme étant Quasi Menacé.            

Fr: Foudi de Rodrigues
Ang: Rodrigues Fody
All: Rodriguezweber
Esp: Fodi de Rodríguez
Ita: Fody di Rodriguez
Nd: Rodrigueswever
Sd: rodriguesfody

Photographe:

Dubi Shapiro
Dubi Shapiro Photo Galleries & Dubi Shapiro's Pictures on IBC

Texte de Nicole Bouglouan

Sources

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 15 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-David Christie - Lynx Edicions – ISBN: 9788496553682

The Birds of Africa: Volume VIII: The Malagasy Region: Madagascar, Seychelles, Comoros, Mascarenes - Par Roger Safford, Frank Hawkins – ISBN: 1408190494, 9781408190494- Editeur: A&C Black, 2013

Birds of Madagascar and the Indian Ocean Islands Par Roger Safford, Adrian Skerrett, Frank Hawkins – ISBN: 1472924118, 9781472924117- Editeur: Bloomsbury Publishing, 2015

OISEAUX des ÎLES DE L’OCÉAN INDIEN De Ian Sinclair – Editeur : Penguin Random House South Africa, 2013 – ISBN : 1775840727, 9781775840725 - 263 pages

Avibase (Denis Lepage)

Birdlife International

HBW Alive

Population recovery of the threatened endemic Rodrigues fody (Foudia flavicans) (Aves, Ploceidae) following reforestation

The weaver bird family - Rodrigues Fody (Foudia flavicans)

Wikipedia, the free encyclopaedia

 

Accueil
 
Page Passériformes

Sommaire fiches

 

Foudi de Rodrigues
Foudia flavicans

Ordre des Passériformes – Famille des Plocéidés

INTRODUCTION :
Le Foudi de Rodrigues est un passereau arboricole endémique de Rodrigues, une île de la République de Maurice. Il fréquente les restes de la forêt d’origine, mais aussi les plantations exotiques et les zones buissonneuses épaisses. Il se nourrit d’insectes, araignées, fruits, graines et nectar. Cette espèce est monogame et territoriale toute l’année.

Le Foudi de Rodrigues a été lourdement affecté par la destruction de la forêt d’origine, l’habitat restreint et une très faible population. Cependant, la reforestation en cours avec des arbres d’origine mais aussi exotiques, a permis à la population de l’espèce d’augmenter. La protection de cet habitat avec l’exclusion des animaux qui le détruisent et les coupeurs de bois, et le remplacement des plantes natives de l’île entraîne toujours la récupération des nombres de ce joli passereau.
Mais actuellement, le Foudi de Rodrigues est classé en tant qu’espèce Quasi Menacée.  

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :     
Longueur : 12 cm
Poids : 13-17 gr

Le Foudi de Rodrigues mâle adulte en plumage nuptial a le manteau et le dos olive brunâtre pâle avec des stries centrales noirâtres très nettes. Le croupion peut varier du brun au jaune pâle. Sur le dessus brun des ailes, les couvertures alaires ont des liserés chamois ou jaunâtres. La queue est brune.
Sur les parties inférieures, le bas de la gorge et la poitrine sont jaune d’or, tandis que l’abdomen, les flancs, les cuisses et les couvertures sous-caudales sont plutôt blanc chamoisé.
La tête et la nuque sont jaune d’or, mais la zone qui va du front jusqu’à la partie supérieure de la gorge est orange. On note la présence d’un masque noir sur les lores et autour de l’œil.
Le bec pointu est noir. Les yeux sont bruns. Les pattes et les doigts sont bruns.

Le mâle non-nuptial garde la teinte jaune de la face et le bec reste noir.  

La femelle adulte (non représentée) est plus terne. Les parties supérieures sont brun-olive terne avec de fines stries centrales sombres, mais plus larges sur le dos. Le croupion est uniformément brun-olive. Les ailes et la queue sont plus foncées mais les couvertures alaires ont des liserés clairs.
Sur la tête, on remarque un sourcil indistinct chamois grisâtre, tandis que les joues et les couvertures auriculaires sont olive-brun pâle.

Le juvénile ressemble à la femelle, mais il a parfois un peu de jaune sur la gorge et son bec est couleur corne.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :         
Le Foudi de Rodrigues se trouve sur l’Ile de Rodrigues dans l’est des Iles Mascareignes.

HABITAT :
Le Foudi de Rodrigues fréquente les forêts exotiques matures denses, mais il est surtout présent dans les grands arbres et les canopées fermées. Il préfère les plantations d’Araucaria cunninghamii ou Pin de Hoop pour nidifier. En revanche, il est rare ou absent des monocultures d’Eucalyptus.
Avec la progression de la réhabilitation de l’habitat d’origine, la végétation native de l’île, encore dégradée, pourra redevenir plus adaptée à l’espèce.   

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO  
Le Foudi de Rodrigues émet un « chip » aigu et fréquemment répété. Une note « chew » est également émise en accompagnement des « chip » ou incluse dans les phrases du chant.
Le chant comprend des sifflements clairs, des trilles, des cliquetis et des notes plus dures. C’est une longue séquence qui peut se diviser en phrases de 3-10 notes et durer de 30 à 180 secondes. Mâle et femelle chantent.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Le Foudi de Rodrigues se nourrit de divers insectes, d’araignées, de nectar, de graines, et probablement de fruits.
Il se nourrit fréquemment de nectar sur différentes espèces de plantes. Sa longue langue terminée par des poils lui permet d’accéder au nectar dans les grandes fleurs comme Tabebuia, Lantana camara et Hibiscus.
Il consomme les graines de Casuarina equisetifolia en se suspendant directement aux cônes. Il vole de branche en branche et d’un arbre à  l’autre tout en se nourrissant sur les cônes et en glanant des proies le long des branches et dans la canopée. Il monte et descend des troncs verticaux tout en sondant les crevasses de l’écorce.

Le Foudi de Rodrigues est observé en couple ou en groupe familial, mais il est souvent seul. Il lui arrive de se joindre à des groupes d’espèces mélangées avec la Rousserolle de Rodrigues, le Foudi rouge, le Moineau domestique et l’Astrild ondulé.  

Il est très actif et loquace lorsqu’il défend le territoire, ce qui est le cas toute l’année. Le mâle adopte souvent une posture avec les ailes tombantes, même lorsqu’il se nourrit. Les ailes sont partiellement ouvertes et vibrantes tandis que l’oiseau émet des « chip » répétés.
Pendant la saison de reproduction, le mâle chante et parade souvent, en particulier en battant des ailes, tout en alternant ces démonstrations avec des moments où il se nourrit. La femelle est plus calme, mais elle peut aussi parader et chanter, moins souvent que le mâle, et souvent avec lui plutôt que seule.

Le Foudi de Rodrigues est résident. Le vol est rapide et direct.