English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Fr: Elénie de la Jamaïque
Ang: Jamaican Elaenia 
All: Weißkehl-Olivtyrann
Esp: Fiofío Jamaicano
Ita: Elenia della Giamaica
Nd: Jamaica-elenia
Sd: jamaicaelenia

Photographes:

Ken Havard
His Bird Pictures on IBC & Flickr gallery

William Price
PBase-tereksandpiper & Flickr William Price

Dubi Shapiro
Dubi Shapiro Photo Galleries & Dubi Shapiro's Pictures on IBC

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 9 - by Josep del Hoyo - Andrew Elliot - David Christie - Lynx Edicions - ISBN: 8487334695

BIRDS OF THE WEST INDIES – by Herbert Raffaele, Kristin Williams et Tracy Pedersen – Helm – ISBN: 9780713649055   

A Photographic Guide to the Birds of Jamaica De Ann Haynes-Sutton, Yves-Jacques Rey-Millet, Audrey Downer, Robert Sutton – Editeur: Bloomsbury Publishing, 2010 – ISBN: 1408133229, 9781408133224 – 336 pages

Avibase (Denis Lepage)

Birdlife International

HBW Alive

Neotropical Birds – Cornell Lab of Ornithology

 

Accueil

Page Famille Tyrannidés

Page Passériformes

Sommaire fiches

 

Elénie de la Jamaïque
Myiopagis cotta

Ordre des Passériformes – Famille des Tyrannidés

INTRODUCTION :
L’Elénie de la Jamaïque est endémique de cette île où elle fréquente les forêts humides à une altitude modérée, mais aussi les zones buissonneuses et les plantations de café. Elle se nourrit principalement d’insectes capturés en vol après s’être élancée depuis un perchoir. Elle nidifie dans une structure en forme de coupe, bien cachée dans la végétation.
L’Elénie de la Jamaïque est généralement peu commune mais répandue dans sa distribution restreinte. Elle est rendue vulnérable par la destruction de l’habitat et l’usage des pesticides, mais elle n’est pas globalement menacée pour le moment.

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :  
Longueur : 12-13 cm
Poids : 12-13 gr

L’Elénie de la Jamaïque a les parties supérieures olive brunâtre, tandis que le dessous est très clair.
Le dessus des ailes est olive foncé avec des vexilles externes jaune pâle sur les rémiges internes. La queue est olive sombre avec des liserés jaune-olive.
Sur les parties inférieures, le menton et la gorge sont gris ou blanchâtres. La poitrine est jaune pâle, mais le reste du dessous est d’un jaune plus soutenu.

Sur la tête, la calotte est plus sombre que le dessus. On remarque une ligne oculaire droite gris foncé, et un sourcil blanc-jaunâtre pâle. Une tache jaune orangé se trouve au centre de la calotte, mais elle est souvent peu visible.
Le bec court est noir. Les yeux sont brun foncé. Les pattes et les doigts sont noirâtres.
Mâle et femelle sont semblables.
Le juvénile ressemble aux adultes mais il n’a pas de tache sur la calotte et les parties inférieures sont gris pâle, avec l’abdomen d’un jaune plus soutenu.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :          
L’Elénie de la Jamaïque est présente uniquement en Jamaïque.

HABITAT :
L’Elénie de la Jamaïque est largement répandue depuis les plaines jusqu’aux montagnes, mais elle est surtout présente dans les forêts humides à moyenne altitude. Cependant, elle fréquente aussi les zones buissonneuses, les plantations de café, les bois ouverts et les lisières des forêts, les broussailles et la forêt sèche. L’espèce est visible depuis le niveau de la mer jusqu’à 2000 mètres d’altitude.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
L’Elénie de la Jamaïque émet des cris rapides et haut-perché « ti-si-si-sip » ou « si-sip » avec la dernière note plus basse.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
L’Elénie de la Jamaïque consomme surtout des insectes et plus rarement quelques baies.
Elle chasse en s’élançant depuis un perchoir et en glanant des proies sur la végétation tout en volant. Elle se nourrit souvent à une hauteur allant de 4 à 8 mètres au-dessus du sol. Elle peut être vue seule ou en petites bandes.

C’est un oiseau très cryptique et souvent difficile à voir, mais elle est généralement détectée grâce à ses cris.
La tache jaune-orangé située au centre de la calotte est exposée lorsque l’oiseau est excité, et plus particulièrement pendant les parades.

L’Elénie de la Jamaïque est résidente en Jamaïque.
Elle est très agile en vol comme le sont habituellement les Tyrannidés. Elle chasse en volant près de la végétation.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :       
L’Elénie de la Jamaïque se reproduit entre mars et juin.
Le nid en forme de coupe est fait de matières végétales. Il est généralement bien caché dans la végétation, en particulier la mousse espagnole (Tillandsia usneoides).
La femelle dépose 3 œufs blanc-crème ou chamoisés avec quelques marques sombres sur la côté le plus large.
Il n’y a pas d’autres informations pour le moment.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
L’Elénie de la Jamaïque a une distribution restreinte dans laquelle elle est peu commune. Cependant, l’espèce est bien répandue depuis les plaines jusqu’aux montagnes.
Elle est vulnérable à la perte de l’habitat et aux dégradations causées par l’exploitation du bois et l’éclaircissage des forêts pour créer des plantations de pins et de café. L’usage intensif des pesticides est aussi un gros problème pour l’espèce.
Mais actuellement, l’Elénie de la Jamaïque ne semble pas encore globalement menacée.