English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Fr: Effraie de Soumagne
Ang: Madagascar Red Owl
All: Malegasseneule
Esp: Lechuza Malgache
Ita: Barbagianni del Madagascar
Nd: Madagaskargrasuil
Sd: madagaskartornuggla

Photographe:

Dubi Shapiro
Dubi Shapiro Photo Galleries & Dubi Shapiro's Pictures on IBC

Texte de Nicole Bouglouan

Sources :

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 5 by Josep del Hoyo-Andrew Elliott-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334253

OWLS OF THE   WORLD – By Claus König, Friedhelm Weick and Jan-Hendrik Becking - IBSN 978-0-7136-6548-2

Owls of the World - A Photographic Guide: Second Edition – By Heimo Mikkola – Editeur: A&C Black, 2014 – ISBN: 147290592X, 9781472905925

The Birds of Africa: Volume VIII: The Malagasy Region: Madagascar, Seychelles, Comoros, Mascarenes - Par Roger Safford, Frank Hawkins – ISBN: 1408190494, 9781408190494- Editeur: A&C Black, 2013

Birds of Madagascar and the Indian Ocean Islands Par Roger Safford, Adrian Skerrett, Frank Hawkins – ISBN: 1472924118, 9781472924117- Editeur: Bloomsbury Publishing, 2015

Birds of the Indian Ocean Islands Par Ian Sinclair, Olivier Langrand - ISBN: 1868729567, 9781868729562- Editeur: Struik, 2003

Avibase (Denis Lepage)

Birdlife International

HBW Alive

Animal Diversity Web (University of Michigan Museum of Zoology)

ARKive (Christopher Parsons)

Wikipedia, the free encyclopaedia

The Owl Pages (Deane P.Lewis)

Ornithomedia - Le Web de l’Ornithologie

The Diet of the Madagascar Red Owl (Tyto soumagnei) on the Masoala Peninsula, Madagascar

 

Accueil

Page Famille Tytonidés

Sommaire fiches

 

Effraie de Soumagne
Tyto soumagnei

Ordre des Strigiformes – Famille des Tytonidés

INTRODUCTION :
L’Effraie de Soumagne est endémique de Madagascar où elle fréquente la forêt tropicale humide primaire entre 800 et 1300 mètres d’altitude. Elle chasse le long des lisières et dans les rizières. Elle se repose pendant la journée et dort dans des petits ravins au milieu du feuillage des arbres. Elle est strictement nocturne. Elle se nourrit de petits rongeurs et d’insectes, et nidifie dans des cavités naturelles, souvent des trous dans les arbres.
L’Effraie de Soumagne a une distribution restreinte dans le nord et l’est de l’île. Elle est menacée par la déforestation qui détruit ses habitats forestiers. Cependant, en dépit de sa présence dans plusieurs zones protégées, la petite population de cette espèce est actuellement classée comme étant Vulnérable.  

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :
Longueur : 28-30 cm
Poids : 323-435 gr

L’Effraie de Soumagne a le plumage roux-orangé dans l’ensemble. Cependant, les parties supérieures sont plus foncées, plutôt ocre-roux, et finement tachetées de brun noirâtre. Sur le dessus des ailes, les rémiges et les grandes couvertures sont semblables aux parties supérieures, mais les primaires, les secondaires et les tertiaires externes portent des barres noires étroites sur les vexilles internes, sauf vers l’extrémité des plumes. Les autres couvertures sus-alaires sont plus foncées que le dessus, avec des taches noires clairsemées. La queue est roux-orangé avec des barres noirâtres étroites sur les rectrices centrales.
Les parties inférieures sont plus claires et davantage ocrées. La poitrine et les flancs sont finement tachetés de noir. Dous les ailes, les couvertures sont cannelle mais les rémiges sont plus claires. 

Il n’y a pas de touffes auriculaires sur la tête. Le disque facial est chamois grisâtre et en forme de cœur. Le bord est plus foncé, ainsi que la zone autour de l’œil.
Le bec est gris pâle. Les yeux sont noirâtres. Sur les pattes, les tarses chamois grisâtre sont emplumés. Les orteils nus sont gris pâle.
Mâle et femelle sont identiques.
Le juvénile ressemble à l’adulte. Il a le même plumage et les parties nues sont semblables.  

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :   
L’Effraie de Soumagne vit dans le nord et l’est de Madagascar. Deux observations ont été faites en 2002 dans la réserve de Kalambatritra dans le centre-sud de l’île, et d’autres observations plus loin au nord semblent suggérer que l’espèce est présente dans des lieux plus nombreux que prévu, sauf dans l’ouest de Madagascar.

HABITAT :   
L’Effraie de Soumagne était généralement associée à la forêt humide primaire, entre 800 et 1300 mètres d’altitude. Mais des études récentes indiquent sa présence aux lisières des forêts, dans les rizières et les zones modifiées par les cultures sur brûlis qui sont des espaces où elle chasse.
Pendant la journée, elle dort dans des petits ravins le long des corniches rocheuses et à l’entrée des grottes. Elle dort aussi cachée dans le feuillage des arbres, perchée à 3-7 mètres au-dessus du sol.  

CRIS ET CHANTS :
L’Effraie de Soumagne émet un hurlement sonore et sinistre d’une seconde et demie, un « kcchhhhrrrrrrr » à faire se dresser les cheveux sur la tête ! Ce son descend brusquement à la fin. Il est répété toutes les 3/30 secondes. Les deux partenaires du couple chantent.
D’autres cris peuvent être entendus, des « wok wok wok » suivis d’un seul cri d’alarme bref et sonore.   

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :  
L’Effraie de Soumagne se nourrit surtout (et de façon typique) de petits mammifères endémiques, surtout des rongeurs, mais aussi Rattus rattus qui a été introduit sur l’île. Elle capture également des grenouilles et des reptiles, ainsi que des insectes (blattes et sauterelles). Les proies pèsent environ de 12,8 à 78 grammes. 

L’Effraie de Soumagne a des habitudes strictement nocturnes et elle chasse donc pendant la nuit. Ses comportements sont peu connus, mais d’après une observation concernant un oiseau captif depuis longtemps, elle ne consomme que des proies vivantes. Elle teint la proie avec ses serres et mange souvent la tête en premier, avant le reste du corps. Elle régurgite régulièrement des pelotes essentiellement composées d’os.

Elle est généralement vue seule ou en couple. Elle revient au dortoir de jour environ une demi-heure avant le lever du jour. Les deux partenaires dorment parfois à moins de 30 mètres l’un de l’autre, rarement côte à côte. Ils dorment dans des habitats à végétation épaisse en lisière de forêt, à 3-7 mètres au-dessus du sol.

Le système de reproduction de l’Effraie de Soumagne est peu connu. En général chez les Tytonidés, le mâle effectue des parades aériennes en criant, et fait des vols courts au-dessus du site du nid. Les offrandes de nourriture du mâle à la femelle peuvent se produire pendant les parades.
Ils sont probablement monogames, comme la très semblable Effraie des clochers (Tyto alba).

L’Effraie de Soumagne est sédentaire à Madagascar.
Le vol est silencieux grâce à certaines adaptations. Les effraies ont une frange de plumes raides semblables à un peigne au niveau du bord d’attaque des rémiges, et en particulier sur les primaires externes. Ce dispositif produit un flux d’air laminaire à travers l’aile qui réduit le bruit.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
La ponte semble avoir lieu vers fin juillet-août, basé sur l’observation d’un juvénile âgé d’une semaine le 12 septembre.
Un seul nid a été décrit. Il était situé dans une cavité naturelle dans un arbre, à 23 mètres de hauteur. L’arbre isolé était à 500 mètres de la lisière de la forêt. Le sol du nid se trouvait à 120 centimètres en dessous du niveau de l’entrée de la cavité. Il n’y avait aucun matériau végétal, mais surtout des débris, des restes de proies, des fientes et du bois pourri.

Deux poussins couverts de duvet blanc ont été découverts au nid, indiquant une ponte d’au moins deux œufs typiquement blancs. L’incubation est probablement effectuée par la femelle tandis que le mâle lui apporte des proies pendant cette période. Les poussins sont couvés par la femelle et le mâle apporte les proies au nid. Deux semaines après l’éclosion, la nourriture est placée directement à l’intérieur du nid, mais une semaine plus tard, les jeunes reçoivent les proies en dehors du nid.
La femelle dort dans la cavité pendant 35 jours après l’éclosion. Les jeunes quittent le nid à l’âge de 63-70 jours, mais ils dépendent encore des adultes pendant plusieurs samoanes. Ils semblent être indépendants quatre mois plus tard.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
L’Effraie de Soumagne a une distribution restreinte. Elle est menacée par la déforestation pour l’expansion de l’agriculture et la commercialisation du bois. Le reste de l’habitat est menacé par l’augmentation de la population humaine.
La population de l’espèce est grossièrement estimée à 3500/15 000 individus, et semble décliner.
L’Effraie de Soumagne est actuellement considérée comme étant Vulnérable.