English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Fr: Corneille mantelée
Ang: Hooded Crow
All: Nebelkrähe
Esp: Corneja Cenicienta
Ita: Cornacchia grigia
Nd: Bonte Kraai
Sd: gråkråka

Photographes:

John Anderson 
John Anderson Photo Galleries

Didier Buysse 
Vision d’Oiseaux

Jean Michel Fenerole
Photos d’Oiseaux du monde

Steve Garvie
RAINBIRDER Photo galleries & Flickr Rainbirder

Jean-Claude Jamoulle 
A la rencontre des Oiseaux

Jean Marc Rabby
Des Ailes et des Plumes

Ingo Waschkies
Bird Photography

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 14 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-David Christie - Lynx Edicions – ISBN: 9788496553507

THE COMPLETE BOOK OF BRITISH BIRDS – Written by “Royal Society for the Protection of Birds” experts - Préface de Magnus Magnusson - Michael Cady- Rob Hume Editors - ISBN: 0749509112  
 
THE HANDBOOK OF BIRD IDENTIFICATION FOR EUROPE AND THE WESTERN PALEARCTIC by Mark Beaman, Steve Madge - C. Helm - ISBN: 0713639601

BIRDS OF THE MIDDLE EAST by R.F. Porter, S. Christensen, P Schiermacker-Ansen C.Helm - ISBN: 0713670169

Avibase (Denis Lepage)

BirdLife International

HBW Alive

AVIBIRDS.COM

ARKive (Christopher Parsons)

Wikipedia, the free encyclopaedia

Arthur Grosset's Birds (Arthur Grosset)

Icelandís Wildlife

iGoTerra

Why Evolution is True - A tale of two crows

 

Accueil

Page Corvidés

Page Passériformes

Sommaire fiches

 

Corneille mantelée
Corvus cornix

Ordre des Passériformes – Famille des Corvidés

INTRODUCTION :
La Corneille mantelée était auparavant une sous-espèce de la Corneille noire, mais elle est aujourd’hui acceptée en tant qu’espèce avec quatre sous-espèces. Il faut cependant noter que ces deux espèces sont très proches et s’hybrident parfois lorsque leurs distributions se chevauchent.
Comme la majorité des Corvidés, la Corneille mantelée est opportuniste et profite de toutes les occasions pour se nourrir. Elle est omnivore et consomme une grande variété d’aliments, depuis les matières végétales jusqu’à la nourriture animale, sans oublier les charognes.
Elle se reproduit dans le nord et l’est de l’Europe et se déplace vers le sud en automne. Elle fréquente les cultures et les bois ouverts, les landes de bruyère, les côtes, les villes et les parcs urbains.
La Corneille mantelée n’est pas menacée actuellement, mais elle a été très persécutée par les cultivateurs et les éleveurs qui la considéraient comme un  parasite car elle a tendance à attaquer et à blesser les jeunes agneaux. Cette espèce est légalement protégée, mais elle peut cependant être piégée ou tuée, et ses nids sont quelquefois détruits à cause de sa mauvaise réputation, souvent très exagérée.
La Corneille mantelée est souvent mentionnée dans le folklore, la littérature et les légendes. Elle est souvent considérée comme annonciateur de danger.

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :
Longueur : 48-54 cm
Envergure : 84-100 cm
Poids : 396-600 gr

A part au niveau du plumage, la Corneille mantelée est très semblable à la Corneille noire.  
L’adulte de la race nominale a le plumage de deux couleurs avec le corps blanc grisâtre, tandis que les ailes, la queue, la tête et la grande bavette sont noires. Le reste des parties inférieures et les axillaires sont gris cendré avec des stries étroites et sombres.
Le bec robuste est noir. Les yeux sont brun foncé. Les pattes et les doigts sont gris foncé.
Mâle et femelle sont identiques.

Le juvénile est plus terne, avec le plumage teinté de gris-brun. Les yeux sont plus gris et l’intérieur des mandibules est rouge rosâtre (il est gris foncé chez l’adulte). A la naissance, le poussin est beaucoup plus noir que les adultes.

L’hybride Corvus corone x Corvus cornix présente des marques noirâtres sur le manteau et le bas des parties inférieures. Mais les apparences varient beaucoup, et certains oiseaux sont presqu’entièrement noirs avec des plumes grises clairsemées sur le manteau et la poitrine.

Hybride juvénile
Hybride adulte

SOUS-ESPECES ET DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :       
La Corneille mantelée a quatre sous-espèces qui diffèrent principalement par la taille et les couleurs du plumage.
C.c. cornix se reproduits aux Iles Féroé, dans le nord de l’Ecosse, en Irlande et sur l’Ile de Man, vers l’est à travers la Fennoscandie et l’ouest de la Russie jusqu’à l’Oural, au sud en Europe jusqu’en Hongrie et dans le nord-ouest de la Roumanie, le nord des Balkans, le nord de l’Italie et en Corse. Certaines populations nordiques se déplacent sud/sud-ouest en hiver et peuvent même atteindre l’ouest de la France.

C.c. sharpii se trouve dans l’Oural, vers l’est en Sibérie jusqu’au fleuve Yenisei, dans le centre de l’Asie, en Iran, en Turquie (excepté le sud), depuis le Caucase vers l’ouest dans le sud de l’Ukraine jusqu’au sud des Balkans, en Crète et dans le sud de l’Italie, y compris en Sardaigne et en Sicile. Les populations nordiques migrent vers le sud jusqu’en Afghanistan.
Cette race est d’un gris plus pâle que la race nominale, et les oiseaux de l’ouest sont plus grands que ceux de l’est. 

C.c. sharpii

Turquie

C.c. pallescens se trouve à Chypre, dans le sud de la Turquie, vers l’est jusqu’au nord de l’Irak, vers le sud jusqu’en Egypte, Israël et Jordanie.  
Cette race est plus petite et plus claire que « sharpii ».

C.c. pallescens

Israël

C.c. capellanus se trouve dans la vallée de l’Euphrate et vers l’est dans le sud-ouest de l’Iran.
Cette race a un bec fort et large, et le plumage du corps est d’un gris très pâle, donnant à l’oiseau une apparence « noir et blanc », en particulier en plumage usé.   

HABITAT :
La Corneille mantelée fréquente une grande variété d’habitats comme les clairières, les lisières des forêts, les zones cultivées et les pâturages avec des arbres clairsemés, les parcs et les jardins en centre-ville, les falaises côtières, les marais, les îles côtières et les estuaires. It se reproduit à haute altitude dans certaines parties de la distribution, de 1350 à 2050 mètres d’altitude.  

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
La Corneille mantelée émet un croassement rauque « krarrk, krarrk » souvent répété. Ce son est généralement plus doux, plus roulé et moins rauque que les cris émis par la Corneille noire. Une série de cognements répétés semble représenter le chant.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
La Corneille mantelée est omnivore et se nourrit d’une variété d’aliments et aussi de charognes. Elle consomme habituellement des baies, des insectes, des mollusques, les œufs d’autres espèces d’oiseaux et des charognes.
Elle picore et sonde le sol avec son bec puissant, retourne les pierres, déplace les petites branches et repousse l’herbe sur les côtés tout en cherchant des proies. Dans l’herbe rase, elle chasse aussi à vue.
Dans les zones urbaines, les parcs et les jardins, elle devient très opportuniste et profite de la moindre occasion pour dérober de la nourriture jetée par les humains. Dans les zones côtières, elle collecte fréquemment des moules et autres coquillages qu’elle emporte dans son bec en vol, pour les laisser tomber ensuite sur les rochers en dessous afin de les casser pour récupérer la chair.  

La Corneille mantelée est monogame et les liens du couple durent longtemps. Les deux partenaires restent souvent ensemble toute l’année. Cette espèce se reproduit en solitaire, mais parfois, elle forme aussi des colonies clairsemées. Il semble que certains oiseaux pratiquent la reproduction communautaire, notamment en Ecosse où un trio de corneilles défendait un territoire à la manière d’un groupe. Un nid contenait 9 œufs.
La Corneille mantelée effectue des parades de défense dirigées vers les intrus lors de la défense du territoire. L’oiseau s’approche avec la tête relevée et le bec pointé vers le ciel, tandis que le plumage est plaqué au corps. Des claquements de bec sont aussi utilisés au cours de ces comportements menaçants.

C.c. pallescens

Chypre

La Corneille mantelée est résidente dans l’ouest et le sud de la distribution, tandis que les populations du nord et de l’intérieur se déplacent vers le sud en automne. De nombreux oiseaux peuvent aussi rester dans les villes pendant les hivers doux, même dans l’extrême nord.
Les oiseaux migrateurs se déplacent vers le sud en septembre/novembre, et la migration de printemps a lieu en mars/mai. Des troupes de milliers d’oiseaux sont observées à certains endroits.
La Corneille mantelée effectue des vols continus, plutôt longs et puissants avec des battements mesurés.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :  
La saison de reproduction varie en fonction de la distribution. Elle commence fin mars en Grande Bretagne, avec la ponte à la mi-avril. Dans le sud, elle a lieu à partie de fin janvier jusqu’à mai, et plus loin au nord, entre mi-avril et mai.
La Corneille mantelée produit une seule couvée par saison. Elle se reproduit en couples isolés ou en colonies clairsemées avec les nids espacés d’au moins 20 mètres.

Les deux adultes participent à la construction du nid. Le mâle collecte les matériaux et la femelle les assemble pour former une structure en forme de coupe. Ce travail dure environ une semaine. Le nid est fait avec des rameaux de bois et des brindilles auxquels peuvent parfois s’ajouter quelques ossements. Elle ajoute de la laine de mouton et de la bruyère, puis elle pousse de la boue entre les matériaux pour consolider les fondations du nid. La couple profonde est tapissée d’une épaisse couche de laine et de poils, et d’autres matériaux doux.

Le nid est généralement construit dans la couronne d’un grand arbre, mais en fonction de la disponibilité des sites de nidification, il peut aussi se trouver sur un pylône, une corniche sur une falaise, dans un buisson ou dans la végétation basse épaisse, parfois même sur le sol, abrité par de la végétation ou un rocher.

La femelle dépose 4-5 œufs bleu pâle avec des marques sombres. Elle incube pendant 17 à 20 jours. Les deux parents nourrissent les poussins qui s’envolent au bout de 3 à 5 semaines après l’éclosion. Ils dépendent encore des adultes pendant 2-3 semaines, mais ils peuvent aussi rester en groupes familiaux pendant le premier hiver. Les jeunes pourront se reproduire à l’âge de 2-3 ans.    

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
La Corneille mantelée a une vaste distribution et une population importante en augmentation dans la majorité des pays européens. Cette augmentation fait suite à de nombreuses persécutions, à l’époque où l’espèce était considérée comme un parasite par les éleveurs.
La population n’a fait l’objet d’aucune estimation pour le moment, mais elle compte plusieurs millions d’individus.
La Corneille mantelée n’est pas globalement menacée actuellement.

C.c. pallescens

Israël