English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Corbeau calédonien
Corvus moneduloides

Ordre des Passériformes – Famille des Corvidés

"Le corbeau calédonien est endémique à la Nouvelle-Calédonie. Il a la particularité d'utiliser des outils (qu'il « fabrique » à partir de feuilles de pandanus ou de brindilles) pour extraire des larves de coléoptères de fissures dans le bois (entre autres). Le comportement de cet oiseau est étudié sur l'île de Maré par une équipe de chercheurs de l'université d'Auckland en Nouvelle-Zélande.
On voit ici l'oiseau utiliser une brindille pour retirer des morceaux de viande cachés dans des trous creusés dans un tronc de bois mort. Les oiseaux sont sauvages mais ont été bagués pour permettre aux chercheurs de les différencier.
Merci à Russel, Alex et Felipe de m'avoir permis de les accompagner sur le terrain pour prendre ces quelques clichés. "

Texte de Patrick Ingremeau
Son site: TAMANDUA

Voir le site suivant pour plus d'informations :
THE UNIVERSITY OF AUCKLAND NEW ZEALAND

------------------------------------------------------------------

FICHE DESCRIPTIVE ET COMPORTEMENTS

QUELQUES MESURES :
L: 40 à 43 cm

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
L’adulte a le plumage noir brillant. Sur les parties supérieures, les plumes présentent des reflets violets, bleu foncé et parfois verts suivant la lumière. La tête est d’un noir luisant.
Son corps est de taille moyenne et mince, donnant une silhouette allongée.
Le bec noir est relativement long et conique, légèrement en forme de ciseaux au bout avec la partie inférieure de l’extrémité formant un angle. Les yeux sont brun foncé. Les pattes et les doigts sont noirs.
Les deux sexes sont semblables.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
Le corbeau calédonien est commun localement dans son habitat, et ses populations sont stables.
Cette espèce pourrait être menacée un prochain jour par l’éclaircissage et la dégradation des forêts en Nouvelle Calédonie.   

Ang : New Caledonian Crow
All : Geradschnabelkrähe
Esp : Cuervo de Nueva Caledonia
Ital : Cornacchia della Nuova Caledonia
Nd :  Wipsnavelkraai

Photos et introduction de Patrick Ingremeau
Son site: TAMANDUA

Texte fiche de Nicole Bouglouan

Sources:

Avibase (Lepage Denis)

Wikipedia (Wikipedia, The Free Encyclopedia)

THE UNIVERSITY OF AUCKLAND – NEW ZEALAND

NATIONAL GEOGRAPHIC NEWS

Comparative Cognition & Behaviors Reniews

BirdLife International (BirdLife International)

 

Accueil

Page Corvidés

Passériformes

Sommaire fiches

 

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
Le corbeau calédonien émet deux sortes de sons : un « waaaaw » enroué, et des « waa-waa » ou des « wak-wak » doux.

HABITAT :
Le corbeau calédonien vit dans les forêts primaires comprenant des grands arbres, vivants et morts, et des troncs hauts. On le trouve aussi dans les savanes.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
Le corbeau calédonien vit en Nouvelle Calédonie et dans les Iles Loyauté, à Maré où il a été introduit.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Le corbeau calédonien se nourrit d’une grande variété de nourriture comme des insectes volants et terrestres, des invertébrés divers, des œufs et des poussins, des escargots, noix et graines.
Il est connu pour inventer et utiliser des outils, afin d’atteindre toutes sortes de proies.

Il peut utiliser des matériaux végétaux différents pour créer des crochets ou des sortes d’hameçons. Il collecte des rameaux de bois ou des brindilles suivant l’usage qu’il veut en faire. Les rameaux et les brindilles sont utilisés pour extraire les larves et autres mollusques ou insectes des crevasses profondes dans l’écorce ou le bois, ou des trous étroits.

Si le rameau ou la brindille ne sont pas bien adaptés, il peut créer un crochet ou un hameçon ave un fil métallique, le courbant d’un côté en coinçant l’autre extrémité sous quelque chose, et ensuite, il accroche sa proie avec cet outil.

Le corbeau calédonien fabrique d’autres sortes d’outils avec les longues feuilles dentelées des « Pandanus ». Avec son bec, l’oiseau coupe et déchire le long du bord de la feuille, afin de déchirer des bandes nettes de différentes formes. On en trouve donc des étroites, des larges et d’autres avec une extrémité large et l’autre plus étroite.

Chaque outil est utilisé dans un but précis, que ce soit pour agripper quelque chose dans un trou étroit, atteindre de la nourriture dans un endroit difficile d’accès ou trop éloigné, ou pour attraper quelque chose dans un coin… Il peut atteindre presque tout ce qu’il veut, en créant le bon outil pour cela.

Des observations suggèrent de différentes origines pour ces outils, suivant la localisation géographique. Cela veut dire que ces inventions provenant de différents procédés sont passées d’un oiseau à l’autre à l’intérieur d’un groupe. Les outils sont créés avec les matériaux locaux disponibles, donnant différentes sortes d’objets.

Mais le corbeau calédonien se nourrit aussi en capturant des insectes en vol avec facilité. Il consomme aussi des escargots, utilisant une méthode classique qui consiste à les laisser tomber sur une surface dure afin de casser la coquille.
Le corbeau calédonien est capable d’atteindre de nombreuses sortes de nourritures, faisant preuve d’une incroyable ingéniosité dans plusieurs cas.
Il se nourrit en couples ou en groupes familiaux, parfois en bandes d’une trentaine d’oiseaux.

VOL :
Le corbeau calédonien a un vol agile, permettant à l’oiseau de capturer des insectes tout en volant. Afin d’échapper à ses prédateurs naturels (les rapaces), il vole avec souplesse dans l’ombre des arbres où son plumage sombre le rend invisible.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
La saison de reproduction a lieu d’octobre à février.
Le corbeau calédonien nidifie dans les arbres, entre 3 et 10 mètres au-dessus du sol. Le nid est une plate-forme épaisse faite de rameaux de bois, et juste au-dessus se trouve la coupe construite avec des brindilles.
La femelle dépose 1 à 2 œufs bleus avec des taches sombres. L’incubation est partagée entre les deux parents.
Les jeunes sont nourris par les adultes pendant la période au nid dont la durée est inconnue, et ensuite pendant encore 4 ou 5 mois après qu’ils aient quitté le nid.

ALIMENTATION :
Le corbeau calédonien se nourrit d’insectes terrestres et volants et d’autres invertébrés, de mollusques tels que les escargots, les vers et les limaces, de reptiles comme les petits lézards, d’œufs et de poussins, de noix et de graines.
Il cherche sa nourriture aussi bien sur le sol qu’en volant, et il est capable de créer et d’utiliser plusieurs sortes d’outils afin d’atteindre ses proies.