English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Coq-de-roche Péruvien
 Rupicola peruvianus

Ordre des Passériformes – Famille des Cotingidés

QUELQUES MESURES :
L : 31-32 cm
Poids : M : 266 gr – F : 213-226 gr

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Le Coq-de-roche péruvien est l’Oiseau National du Pérou.

Le mâle de la race nominale (peruvianus) a la tête, le corps et la majorité des petites couvertures alaires d’un bel orange vif. Le reste de l’aile est noir, excepté les tertiaires grises. La queue est noire.
Les parties inférieures sont orange vif également.
Sur la tête, on peut voir une crête singulière formée de deux rangs de plumes dressées, comme une sorte de casque semi-circulaire.
Le bec robuste est jaune. Il a une base large et les deux mandibules sont compressées latéralement vers l’extrémité. Il n’a pas de plumes sétiformes. Les yeux sont orange pâle. Les pattes et les doigts robustes sont jaunes.

Ang: Andean Cock-of-the-rock
All: Andenfelsenhahn
Esp: Gallito de las Rocas Peruano
Ital: Galletto di roccia delle Ande
Nd: Rode Rotshaan
Sd: Andinsk klippfågel

Photographes:

Roger Ahlman
Pbase Galleries Peru and Ecuador

Didier Buysse
Vision d’Oiseaux

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 9 - by Josep del Hoyo - Andrew Elliot - David Christie - Lynx Edicions - ISBN: 8487334695

Avibase (Lepage Denis)

BirdLife International (BirdLife International)

PERU ECOLOGICO

Wikipedia, the free encyclopaedia

 

Accueil

Page Passériformes

Sommaire fiches

 

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO    
Le Coq-de-roche péruvien mâle émet des « yooii » sonores au lek, mais moins rauques que ceux du Coq-de-roche orange (Rupicola rupicola). On peut aussi entendre un long caquetage continu « kip-kip-kip ».
Quand ils sont dérangés, les oiseaux des deux sexes peuvent lancer des « uankk » sonores tout en cherchant leur nourriture.
Cet oiseau est habituellement silencieux en dehors de la saison de reproduction.

HABITAT :
Le Coq-de-roche péruvien fréquente les forêts d’altitude, les bois épais et humides entre 1400 et 2400 mètres sur les versants Est des Andes. On le trouve surtout près des cours d’eau et dans les ravins avec des falaises rocheuses.

VOL :   
Le Coq-de-roche péruvien a certaines rémiges modifiées. Les primaires externes sont plus minces que les autres, ce qui peut occasionner des sons particuliers pendant le vol et au cours des parades.   

ALIMENTATION :
Le Coq-de-roche péruvien se nourrit surtout des fruits provenant de nombreuses plantes forestières. Il picore les fruits en vol.
Il capture aussi des grands insectes, ainsi que des petits lézards et grenouilles avec lesquels les jeunes sont nourris.

SOUS-ESPECES ET DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :  
On trouve quatre sous-espèces :
R.p. sanguinolentus, se trouve à l’ouest des Andes Colombiennes et au nord-ouest de l’Equateur. Son corps est rouge sang et ses yeux sont d’un rouge profond. 

R.p. aequatorialis se trouve dans les Andes à l’ouest du Venezuela, au centre et à l’est des Andes Colombiennes, et sur le versant Est en Equateur et au Pérou. Cette race est orange vif, avec moins de gris sur le dessus des ailes, et les yeux jaune vif ou jaune-orange.

R.p. peruvianus se trouve au centre du Pérou.

R.p. saturatus se trouve au sud-est du Pérou et à l’ouest de la Bolivie. Il a le plumage d’un rouge orangé profond et les yeux bleu pâle ou blanchâtres.
Les femelles varient au niveau de la couleur des yeux, de rouge pâle à blanchâtre ou brun.

La femelle est brun-châtain foncé, avec la gorge et les ailes plus noires. Sa crête est plus petite, ses yeux sont blanc-bleuâtre clair, le bec est noirâtre et les pattes sont grises.

Les immatures ressemblent à la femelle, mais le jeune mâle est plus orangé.

R.p. sanguinolentus

R.p. aequatorialis

Femelle

R.p. saturatus

Immature

R.p. sanguinolentus
COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Le Coq-de-roche péruvien se nourrit principalement de fruits, de grands insectes et de petits vertébrés. Les fruits sont picorés tout en volant. Ce sont des fruits qui proviennent de nombreuses espèces de plantes forestières.
Pendant la période de nidification, les jeunes sont nourris avec des petits lézards et grenouilles. La proie est frappée contre une surface dure, souvent sur la branche, macérée dans le bec de l’adulte avant d’être donnée au poussin la tête la première.
R.p. aequatorialis

Le Coq-de-roche péruvien est polygame. Pendant la saison de reproduction, les mâles paradent dans des arènes ou leks, où une bonne quinzaine d’oiseaux peuvent se rassembler. Chaque mâle est posé sur une branche à une hauteur de 4 à 6 mètres au-dessus du sol.
Les mâles effectuent des parades rituelles par deux. Ils font des révérences et balancent la tête l’un vers l’autre. Ils sautent, battent des ailes, claquent du bec et lancent des cris.
Ces parades s’intensifient lorsque les femelles approchent. En général, elles sont posées dans les arbres voisins de l’arène d’où elles observent les mâles qui paradent. Elles traversent l’arène et choisissent un mâle. Ensuite, l’accouplement a lieu.

Cette espèce est probablement résidente, et effectue uniquement des déplacements courts quand elle se nourrit.

R.p. sanguinolentus
R.p. saturatus
R.p. aequatorialis

REPRODUCTION DE L’ESPECE :  
La saison de reproduction a lieu entre février et juillet au sud de la Colombie, mais cette période peut varier selon la distribution.
Le nid du Coq-de-roche péruvien est fait essentiellement avec de la boue. Il est en forme de cône tronqué et attaché à la falaise à une hauteur de 3 à 12 mètres sur la roche. Cette coupe est tapissée de fibres végétales grossières.
Plusieurs nids peuvent se trouver relativement proches les uns des autres.

La femelle dépose deux œufs et incube pendant 28 jours. Les jeunes quittent le nid au bout de 42 à 48 jours après la naissance.
Les tâches liées à la nidification sont assurées par la femelle seule. Le mâle ne participe pas. Après l’accouplement, la femelle disparaît dans la forêt, elle pond et couve, et élève les poussins seule.   

PROTECTION / MENACES / STATUTS : 
Le Coq-de-roche péruvien n’est pas une espèce menacée, et peut même être commun ou assez commun localement.
En tant qu’Oiseau National du Pérou, l’espèce est bien protégée.
R.p. saturatus
R.p. sanguinolentus