English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Bruant noir et blanc
Calamospiza melanocorys

Ordre des Passériformes – Famille des Embérizidés

QUELQUES MESURES :
L : 14-18 cm
Env : 28 cm
Poids : 30-51 gr

LONGEVITE : Jusqu’à 4 ans

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Le bruant noir et blanc est l’oiseau officiel de l’Etat du Colorado depuis le 29 avril 1931.
C’est un oiseau de taille moyenne et le seul  à passer d’un plumage nuptial éclatant à un plumage hivernal vraiment terne.

Le bruant noir et blanc adulte mâle nuptial a un plumage noir qui contraste nettement avec les taches alaires blanches formées par les grandes et les moyennes couvertures. La queue noire est relativement courte et légèrement arrondie. Les extrémités des plumes caudales sont blanches. Quelques plumes de l’abdomen et des sous-caudales ont également les extrémités blanches. 
La tête est noire et plutôt grande. Le cou est court. Le bec est conique, pointu et robuste, de couleur bleu-gris. Les yeux sont noirs. Les pattes et les doigts sont bruns. On peut voir quelques reflets brillants vert foncé sur la nuque.  (Non représenté)
 
Le mâle adulte en plumage hivernal ressemble à la femelle, mais il a le menton noir, et cette  couleur s’étend jusqu’à l’abdomen où l’on peut voir des plumes aux liserés blanchâtres. 

La femelle en plumage nuptial a les parties supérieures brun grisâtre strié de foncé. Elle a une tache alaire blanche mais plus petite que chez le mâle, et teintée de chamois. Elle a les parties inférieures blanches, striées de foncé sur la poitrine et les côtés. L’abdomen est presque d’un blanc pur, et les côtés sont teintés de brun-roux. Elle est plus petite que le mâle.
   
La femelle en plumage hivernal est brun grisâtre terne avec des stries plus claires, et davantage de couleur chamois.

Le juvénile ressemble à la femelle mais il est plus chamoisé dans l’ensemble. Les liserés chamois sur les plumes du cou et du dos donnent un aspect « écaillé ». Les parties inférieures sont striées, mais davantage que chez la femelle.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
La femelle sélectionne le site du nid en visitant plusieurs endroits, suivie de près par le mâle. Une fois la place choisie, la femelle gratte le sol avec ses pattes sous des broussailles. Le mâle collecte des matériaux tels que des herbes pour la construction du nid. Le nid est situé dans une dépression sur le sol. C’est une structure lâche, une coupe ouverte,  faite de brins d’herbe, radicelles, feuilles et tiges. Elle est tapissée d’herbes plus fines et de poils, et comporte un rebord à ras de terre. Mais les rebords peuvent être au-dessus et aussi au niveau du sol.

La femelle dépose 3 à 6 œufs bleu clair. L’incubation dure environ 10 à 11 jours, principalement assurée par la femelle qui est parfois nourrie par le mâle. Les deux parents s’occupent du nid et protègent les œufs du froid et de la chaleur.
Les poussins sont nidicoles, et sont couvés et nourris par les deux adultes. Le mâle peut apporter la nourriture à la femelle qui la donnera aux poussins. Les jeunes abandonnent le nid 8 ou 9 jours après la naissance, mais ils sont incapables de voler et restent au voisinage du nid, cachés dans la végétation. Ils sont nourris par les deux parents pendant quelques jours de plus.
Cette espèce produit une seule couvée par an, rarement une seconde. 

ALIMENTATION :
Le bruant noir et blanc se nourrit de graines et d’insectes, et de quelques fruits en hiver. En été, il consomme des insectes tels que les sauterelles, les fourmis, les scarabées et les punaises, les graines des plantes sauvages et des matières végétales.

PROTECTION / MENACES /STATUTS :
Le bruant noir et blanc est menacé par les pesticides utilisés pour contrôler les populations de sauterelles, par les collisions avec les véhicules pendant les migrations et la saison de reproduction, par la dégradation de l’habitat et les changements pour l’agriculture et les pâturages, les dérangements sur le site du nid.
Ils peuvent être les hôtes du Vacher à tête brune qui parasite parfois leurs nids, et sont les proies des chats domestiques quand ils vont boire dans les réservoirs.
Les populations de cette espèce semblent décliner.

Ang : Lark Bunting
All : Prärieammer
Esp : Sabanero de Alas Pálidas
Ital : Zigolo allodola americano
Nd : Dikbekgors
Sd : Svartsparv    

Photos de Tom Grey
Son site : Tom Grey's Bird Pictures

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

A GUIDE TO THE BIRDS OF MEXICO AND NORTHERN CENTRAL AMERICA by  Steve N. G. Howell, Sophie Webb - Oxford University Press - ISBN: 0198540124

BIRDS OF THE GREAT BASIN – by Fred A. Ryser - Univ of Nevada Pr -ISBN: 0874170796

FIELD GUIDE TO THE BIRDS OF NORTH AMERICA - National Geographic Society - ISBN: 0792274512

Avibase (Lepage Denis)

All About Birds (Cornell Lab of Ornithology)

Audubon

What Bird-The ultimate Bird Guide (Mitchell Waite)

Wikipedia (Wikipedia, The Free Encyclopedia)

 

Accueil

Page Emberizidés

Page Passeriformes

Sommaire fiches  

 

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
Le cri du bruant noir et blanc est un doux « hoo-ee » lancé en vol. L’adulte apportant de la nourriture au nid pour les poussins émet un « whert » ou un « wheert ». La réponse des jeunes aux adultes est un son bourdonnant.
Le chant du bruant noir et blanc est une série variée de sifflements et de trilles, les deux étant doux et éraillés. Les chants peuvent être lancés depuis un perchoir et pendant les parades aériennes.

HABITAT :
Le bruant noir et blanc se reproduit dans les plaines, les prairies et les zones jusqu’à 2500 mètres d’altitude. On le trouve dans les steppes broussailleuses des hautes plaines et dans les zones cultivées. Pendant les migrations de printemps et d’automne, il se trouve dans des habitats similaires.
Il hiverne dans les zones cultivées et les endroits broussailleux, et dans le désert.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
Le bruant noir et blanc se reproduit dans les Grandes Plaines, depuis le sud de l’Alberta et le Saskatchewan, jusqu’au nord du Texas et au nord-est du Nouveau Mexique.
Il hiverne depuis le sud des Grandes Plaines jusqu’au Centre du Mexique.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Le bruant noir et blanc sautille en se nourrissant au sol. Il marche, et court aussi quand il poursuit une proie.
Des interactions entre mâles se produisent. La plus commune voit le mâle territorial lancer son chant en vol, vers un autre mâle, puis il atterrit près de lui, tandis qu’un second mâle vole aux environs. Quand l’intrus ne sort pas du territoire, le propriétaire utilise des parades visuelles telles que, ailes agitées, plumes gonflées et posture penchée, à courte distance sur le sol ou sur un perchoir proche. Si l’intrus persiste, le propriétaire peut alors se ruer sur lui, et une attaque directe se produit en poussant l’intrus avec les pattes.

Afin d’établir et de maintenir son territoire, le mâle effectue quelques autres parades. 
A environ 7 à 8 mètres de hauteur, le mâle effectue une ascension abrupte avec de rapides battements, ensuite, ces battements deviennent plus profonds et lents, presque mécaniques. A la fin, l’oiseau effectue une glissade finale jusqu’au sol ou un perchoir, en battant des ailes vers la fin de sa glissade.

Il peut aussi utiliser une autre méthode, démarrant assez bas, à un ou deux mètres de hauteur, et parallèlement au sol. Ces parades habituellement effectuées avec d’autres mâles, peuvent atteindre 5 ou 6 mètres de hauteur. Puis les mâles se séparent et volent en décrivant un arc pour regagner leurs territoires.
Si un mâle est seul, cette parade s’effectue en décrivant un arc qui balaie les limites du territoire, ou il effectue des vols directs à environ un à trois mètres au-dessus du sol, en abandonnant ou en retournant vers son territoire. 

Pendant la période nuptiale, mâle et femelle passent beaucoup de temps ensemble sur leur territoire, et le mâle est presque complètement silencieux. A ce moment-là, il n’y a pas de parade nuptiale nette ou de parades précédant l’accouplement. Le mâle sautille aux environs de la femelle, et essaie parfois de s’accoupler. Cette espèce n’effectue pas de parades au sol très nettes.

Avant l’accouplement, la femelle dirige sa tête vers le bas avec le bec relevé et ouvert, la queue fermée et dressée, les ailes partiellement déployées et le corps accroupi. Le mâle sautille autour d’elle, se baissant sur ses tarses et se balance de haut en bas. Occasionnellement, il s’accouple avec la femelle tenant une tige d’herbe dans son bec. Les accouplements commencent avec la construction du nid.

Le bruant noir et blanc est grégaire pendant les migrations et en hiver. Les groupes peuvent comprendre quelques douzaines à plusieurs centaines d’oiseaux, mais ils peuvent être des milliers si les ressources alimentaires sont abondantes.

Quand il est menacé, le bruant noir et blanc lance des cris d’alarme et effectue quelques parades pour défendre le nid et les jeunes. Ils effectuent aussi des parades de distraction comme la simulation d’une aile brisée ou en courant au sol comme une souris.

VOL :
Le bruant noir et blanc a un vol direct. Habituellement, son vol est bas, en mouvements glissants au-dessus du sommet des herbes et des buissons. Le vol chanté est décrit comme « un vol de papillon ».

Plumage d'hiver