English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Bateleur des savanes
Terathopius ecaudatus

Ordre des Accipitriformes – Famille des Accipitridés

QUELQUES MESURES:
L : 60 cm ; Env : 187 cm ; Poids : 1800 à 2900gr

LONGEVITE : 25 ans

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Le bateleur des savanes est un aigle Africain aux longues ailes mais à la queue très courte. C’est un rapace très coloré, et l’un des plus beaux.
Certaines tribus africaines le vénèrent, croyant qu’elles sortiront vainqueurs d’une bataille si cet aigle vole au-dessus de l’ennemi.

Le mâle adulte a la tête, le cou, la poitrine, les grandes couvertures alaires, l’abdomen et les cuisses noirs. Les épaules sont gris clair. Le manteau, le croupion et la queue sont couleur châtain. Le dessous des ailes est noir et blanc avec des larges bords de fuite noirs. Les couvertures sous-caudales sont châtain.
Le bateleur des savanes a les yeux noirs bordés d’un cercle oculaire rouge. La face nue est rouge vif. Le bec crochu est jaunâtre avec l’extrémité noire. Les pattes robustes et les doigts trapus sont rouge vif.

La femelle est légèrement plus grande que le mâle. Elle a les épaules plus grises, et les rémiges secondaires sont grises sur le dessus. Le dessous des ailes est noir et blanc, avec un bord de fuite étroit et noir.

Le juvénile est brun-roux sur la tête et les parties inférieures. Les parties supérieures sont d’un brun plus foncé. Le dessous des ailes présente un bord de fuite large ou étroit brun foncé, comme chez les adultes, selon le sexe. Le juvénile et l’immature ont la face et le bec bleuâtres, le bec ayant l’extrémité noire. Les yeux sont bruns. Les pattes et les doigts sont gris-bleu clair. Le subadulte est noir cendré sur tout le corps, avec des rémiges mélangées de noir et de blanc, entièrement noires chez le mâle. La face et les pattes deviennent orange avant de devenir rouge comme chez les adultes.
Il atteint sa maturité sexuelle vers l’âge de 7 ans.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
Le bateleur des savanes émet un court « kau-kau-kau » répété et suivi de deux « koaagh » plutôt longs. Il crie souvent quand il est posé. It est en général silencieux, mais il émet parfois des cris aigus quand il est excité.
Tout en criant, il relève ses ailes semi-ouvertes, donnant à l’oiseau une attitude menaçante utilisée dans les parades territoriales. 

HABITAT :
Le bateleur des savanes vit dans les savanes buissonneuses, les forêts ouvertes, les plaines côtières et les semi-déserts. On le trouve depuis le niveau de la mer jusqu’à 4200 mètres. Il se reproduit jusqu’à 2100 mètres d’altitude dans les hautes plaines rocheuses.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
Le bateleur des savanes vit dans la majeure partie de l’Afrique subsaharienne, et vers l’est, au sud-ouest de l’Arabie.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Le bateleur des savanes se nourrit de différentes choses, mais aussi de serpents venimeux. Quand il attaque un serpent, il redresse les plumes de sa tête et déploie ses ailes. Il a des pattes recouvertes d’écailles qui le protègent contre le venin. Si un serpent le mord, aucun venin ne passera dans son sang.
Le bateleur des savanes passe la majeure partie de son temps en l’air, planant sans effort. Il prend son envol quand il commence à faire chaud, et il vole presque pendant toute la journée, jusqu’aux heures plus fraîches de la soirée. Il peut parcourir jusqu’à 320 km par jour, volant pendant 8 à 9 heures. Pendant le jour, il se pose parfois sur un arbre, près d’une charogne où il essaie de pirater des rapaces plus petits que lui. Quand il ne vole pas, il se pose ou reste sur le sol près de l’eau.

Pendant la période nuptiale, le bateleur des savanes est bien connu pour ses magnifiques vols nuptiaux. Il peut exécuter des pirouettes complètes, des retournements étonnants et des soubresauts dans les airs. Le mâle effectue aussi des plongeons vers la femelle. Ensuite, elle se retourne sur le dos et présente ses serres au mâle, et ils se saisissent l’un l’autre.
Quand les oiseaux effectuent leurs retournements, ces parades sont souvent accompagnées de forts claquements d’ailes. Ce bruit peut être entendu à grande distance. Le vol de parade est aussi accompagné de croassements sonores.
Cet aigle effectue aussi une sorte de danse nuptiale sur le sol, afin de bien montrer son plumage magnifiquement coloré.

Le bateleur des savanes aime le soleil, restant debout avec les ailes étendues de chaque côté. Il tourne avec le soleil.
Le couple de bateleurs reste uni pour la vie, et réutilise le même nid d’année en année. C’est une espèce sociable, mais le couple est territorial et vit seul dans la plupart des régions.
L’adulte est territorial et souvent résident dans la majeure partie de son habitat. Les jeunes peuvent se disperser de façon nomadique.

VOL :
Le bateleur des savanes a une queue courte qui lui permet de se balancer d’un côté à l’autre en vol, tandis qu’il plane rapidement. Son nom de « bateleur » veut dire « balancier ».
Pendant la journée, il peut voler à des vitesses de 80 km à l’heure. Il vole de manière magnifique, effectuant de superbes parades acrobatiques en période nuptiale.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
Le bateleur des savanes construit son nid haut dans un arbre, et cet endroit est réutilisé chaque année. Les deux adultes font le nid dans une fourche ouverte. Le site se trouve souvent dans une zone riveraine, ou dans un grand arbre isolé dans une zone boisée, mais souvent près d’un cours d’eau. Ses arbres préférés sont les acacias et les baobabs. Le nid est situé dans la partie abritée de l’arbre, et n’est pas à ciel ouvert. La construction est faite avec des rameaux de bois solides. La coupe profonde est tapissée de feuilles vertes.
La femelle dépose un seul œuf blanc-craie à la saison sèche. L’incubation dure entre 52 et 59 jours, surtout assurée par la femelle, mais le mâle l’assiste souvent. Il la nourrit près du nid, ou parfois en plein vol. Le poussin est nourri par les deux parents.
Le jeune abandonne le nid au bout de 110 jours après la naissance, mais les parents continuent de le nourrir pendant encore une centaine de jours. Le jeune devient indépendant à l’âge de 4 mois. Il a une queue plus longue que les adultes, et qui l’aide à stabiliser ses premiers vols.
On peut voir parfois un adulte seul près du site du nid. Cet oiseau est certainement issu d’une couvée précédente. Il peut aider à surveiller le poussin et à défendre le nid, mais il ne nourrit pas le jeune.

ALIMENTATION :
Le bateleur des savanes se nourrit de charognes (sur le bord des routes) et d’animaux vivants tels que de jeunes lièvres, hérissons, souris, rats, écureuils et reptiles. Il peut aussi consommer du poisson et quelques  oiseaux terrestres.
Il chasse en volant bas au-dessus du sol, à environ 50 mètres de hauteur en cherchant une proie. Quand celle-ci est détectée, l’aigle descend en spirale sur elle.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
Le bateleur des savanes est menacé par la chasse et les empoisonnements, et quelques déclins sont constatés dans la plupart des régions de son habitat original. Les persécutions, les dérangements au nid et la perte de l’habitat sont les menaces les plus importantes en Afrique du Sud. 
Les prédateurs du bateleur des savanes sont les plus grands rapaces.
Cette espèce est encore relativement commune dans la majeure partie de son habitat.

Photos de Callie de Wet
Flickr Galleries

Texte de Nicole Bouglouan

Ang: Bateleur
Esp: Aguila Volatinera
Ital: Falco giocoliere
Nd: Bateleur - Goochelarend

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 2 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334156

The Hawk Conservancy Trust (Hilary Smith)

Wikipedia (Wikipedia, The Free Encyclopedia)

 

Accueil

Page des rapaces

Sommaire fiches