English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Aigle ravisseur
Aquila rapax

Ordre des Accipitriformes – Famille des Accipitridés 

QUELQUES MESURES:
L : 65 à 75 cm ; env : 170 à 190 cm ; poids : 1700 à 3050 gr

LONGEVITE : 45 ans

DESCRIPTION DE L’OISEAU:
L’aigle ravisseur est similaire à l’aigle des steppes (aquila nipalensis), mais plus petit et plus clair. Il existe des variations individuelles pour la couleur du plumage et l’étendue des taches et des marques.

L’adulte a la tête et le corps de couleur variable. Au sud de l’Afrique, la plupart des aigles ravisseurs sont brun roux, quelques uns sont brun foncé, avec la partie inférieure variablement striée de sombre. Les grandes couvertures supérieures et les rémiges sont brunes, contrastant avec le plumage fauve. La queue est longue et légèrement arrondie. Les bords inférieurs des rémiges sont grisâtres, finement barrés de brun foncé. On peut voir parfois un dessin blanc à l’intérieur des primaires. Le bec est gris foncé et jaune, la commissure est jaune et s’étend jusqu’au niveau du milieu de l’œil. Les yeux sont jaune ambré. Les pattes sont couvertes de plumes brun roux, les doigts sont jaunes. 
La femelle est en général plus foncée et beaucoup plus bigarrée que le mâle.

Le juvénile est moins coloré, plus terne, spécialement sur l’abdomen, et son plumage est fade et clair, souvent roussâtre.

On trouve trois sous-espèces :
Aquila rapax vindhiana vit en Inde, au Pakistan et au Népal.
Aquila rapax belisarius, vit en Afrique du Nord, au Sud de l’Arabie et en Afrique Tropicale.
Aquila rapax rapax, se trouve en Afrique sub-saharienne et en Afrique du Sud.
Ces races diffèrent en taille, marques sur le plumage et couleur fauve plus ou moins étendue. On trouve plusieurs variations individuelles. 

CRIS ET CHANTS :
L’aigle ravisseur est habituellement silencieux, sauf pendant la parade nuptiale ou en cas d’agression. En période de reproduction, il lance une sorte d’aboiement répété « kowk », ressemblant aussi au cri d’un corvidé.

HABITAT :
L’aigle ravisseur préfère le désert ou le semi désert, les steppes arides avec de maigres buissons, les savanes ouvertes, et les cultures, depuis le niveau de la mer jusqu’à 2400 m d’altitude, et plus haut en migration.
Il évite les forêts et les vrais déserts. 

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
En Europe, il se limite à l’extrême est du continent. En Afrique, on le trouve au sud du Sahara, et quelques populations nichent en Afrique du nord. En Asie, il niche au centre du continent, et hiverne en Inde et en Indochine.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
L’aigle ravisseur est résident dans de nombreux endroits, mais on peut noter quelques déplacements en période de fortes pluies, vers des zones plus arides. Les populations du nord seules, sont migratrices.
En migration et en hiver, l’aigle ravisseur est grégaire. Il l’est aussi près d’une carcasse, ou quand il se nourrit dans une décharge. On peut souvent en trouver plus d’une vingtaine sur une faible surface. Si c’est une source de nourriture, comme une nuée de sauterelles, une grosse concentration de rats ou un groupe de flamants, ils peuvent être encore plus nombreux. Il lui arrive de se nourrir en compagnie de vautours. 

Il chasse plutôt sur des zones découvertes, en s’abattant sur sa proie depuis un perchoir, ou en se baissant au passage tandis qu’il plane juste au-dessus de l’objet de sa convoitise, et également en marchant au sol.
Les jeunes sont agressifs dès l’âge de trois semaines s’ils sont menacés au nid. Ils ouvrent grand le bec et déploient leurs ailes au maximum, pour intimider l’agresseur.

VOL :
L’aigle ravisseur plane avec les ailes tendues au même niveau que le corps, ou avec la main légèrement courbée vers le bas. Quand il glisse doucement, il a les ailes nettement courbées, main toujours vers le bas. Quand il vole rapidement, il a le bras légèrement relevé, et la main un peu basse. Il est plutôt puissant en vol actif. En parade, le couple vole en décrivant des cercles, effectue un vol légèrement ondulant, ou avec des battements d’ailes exagérés et très profonds.

REPRODUCTION DE L’ESPECE:
L’aigle ravisseur construit un grand nid très volumineux. C’est une vaste plate forme faite de petites branches, tapissée d’herbes et de feuilles vertes, de papiers divers et de bouts de plastique. Il est au sommet d’un épineux, un acacia en général, c’est d’ailleurs le seul aigle africain qui le fait régulièrement.
La femelle dépose 2 œufs blancs ou crème, tachetés de brun rougeâtre. L’incubation dure de 39 à 44 jours, assurée plutôt par la femelle, et de courts moments par le mâle. Les poussins sont couverts de duvet blanc. Ils ont les yeux bruns, le bec noir et jaune, les pattes jaunes. Au bout de deux semaines, le premier duvet est remplacé par un duvet plus épais. Au bout de trois semaines, les scapulaires et les couvertures apparaissent. Au bout de quatre semaines, les plumes poussent rapidement. Le plumage est complet à environ 10 semaines. Les jeunes sont nourris près du nid, et font des exercices avec leurs ailes. Ils quittent le nid à l’âge de 80 jours, mais dépendent encore de leurs parents pendant six semaines. Il arrive que les jeunes restent avec leurs parents jusqu’à la saison de reproduction suivante.
L’aîné des poussins tue fréquemment le plus jeune, mais fort heureusement,  des couvées avec les deux  petits se concluent aussi avec succès.

ALIMENTATION:
L’aigle ravisseur se nourrit de charognes de toutes sortes, habituellement fraîches, souvent tuées par d’autres rapaces. Il consomme des mammifères de la taille des lapins, des petits et moyens rongeurs, des lézards et des serpents. Les criquets, les sauterelles et les termites volants font l’affaire à la saison des insectes. Egalement des oiseaux de la taille d’une pintade, en particulier les individus blessés ou malades.
Il peut aussi « pirater » les autres rapaces, qu’ils soient plus petits ou plus grands que lui. Il tue ses propres proies au sol.

PROTECTION / MENACES / STATUTS:
La population africaine a diminué, à cause de la prédation directe, des empoisonnements, et des captures à l’aide de pièges.  Il semble cependant que la population mondiale ne soit pas menacée pour l’instant.

Ang : Tawny Eagle
All :  Raubadler
Esp : Águila Rapaz
Ital: Aquila rapace
Nd: Steppearend
Russe: Степной орел
Sd:  Savannörn

Photos de Callie de Wet
Flickr Galleries

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 2 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334156

BIRDS OF AFRICA SOUTH OF THE SAHARA by Ian Sinclair and Peter Ryan - Princeton University Press Princeton and Oxford - ISBN: 0691118159

GUIDE DES RAPACES DIURNES – Europe, Afrique du Nord et Moyen-Orient de Benny Génsbol – Delachaux et Niestlé – ISBN : 2603013270 

BIRDS OF PREY OF AFRICA AND ITS ISLANDS by Alan and Meg Kemp - Struik Publishers - ISBN: 1770073698

Avibase (Lepage Denis)

The Hawk Conservancy Trust (Hilary Smith)

Wikipedia (Wikipedia, The Free Encyclopedia)

 

Accueil

Page rapaces

Sommaire fiches