English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Cormoran géorgien

ESPECES ENDEMIQUES

DES ILES SUBANTARCTIQUES BRITANNIQUES

 

Les Iles Subantarctiques Britanniques comprennent plusieurs iles comme la Géorgie du Sud et les Iles Sandwich du Sud, les Iles Malouines, Sainte Hélène, Ascension et l’Archipel de Tristan da Cunha.

La Géorgie du Sud et les Iles Sandwich du Sud sont des zones isolées qui se trouvent à environ 1600 kilomètres au nord de l’Antarctique dans l’Atlantique Sud. La neige et les glaciers recouvrent presqu’en permanence les 3700 km² de la Géorgie du Sud, et les montagnes atteignent 3000 mètres de hauteur. Cependant, à plus basse altitude, de nombreuses baies abritent une végétation herbacée éparse.
La Géorgie du Sud est un refuge pour de nombreux oiseaux marins, albatros, manchots et gorfous. Les deux iles sont gérées au niveau des visiteurs et de la protection de la nature, la flore et la faune native de ces lieux.
La flore est dominée par des plantes herbacées basses, et par les herbages qui représentent des habitats adaptés aux besoins des espèces natives et introduites.   

Espèces endémiques :

Cormoran géorgien – Leucocarbo georgianus - South Georgia Shag

Pipit antarctique – Anthus antarcticus - South Georgia Pipit

Photographe:

Otto Plantema
Trips around the world

Sources:

A Complete Guide to Antarctic Wildlife by Hadoram Shirihai and Illustrated by Brett Jarrett - Edited by Guy M. Kirwan - ALUL.A Press Oy, Finland - ISBN 9519894705

KEW Royal Botanic Gardens

Avibase (Lepage Denis)

BirdLife International (BirdLife International)

Wikipedia, the free encyclopaedia

 

Pétrel à lunettes

L’Archipel de Tristan da Cunha est un groupe d’iles volcaniques isolées dans l’Atlantique Sud, situées à 2800 kilomètres de la côte la plus proche, l’Afrique du sud, et à 3360 kilomètres de l’Amérique du Sud.
Tristan da Cunha est l’ile principale avec une surface de 98 km². Les autres iles sont plus petites, avec Nightingale qui est inhabitée, alors qu’Inaccessible et Gough sont des réserves naturelles.
Elles font parties des territoires d’outre-mer britanniques de Ste Hélène, Ascension et Tristan da Cunha.

L’ile principale est montagneuse, et le plus haut point est un volcan de 2062 mètres, le Queen Mary’s Peak, couvert de neige en hiver. Les plus petites iles sont inhabitées, excepté la station météorologique de l’Ile de Gough.
Cette région a un climat océanique humide avec des pluies et peu de soleil à cause des vents persistants. Les températures sont agréables.
L’Ile de Tristan est bien connue pour sa vie sauvage. C’est une importante zone ornithologique où les oiseaux marins et les Sphéniscidés sont présents. La Grive de Tristan da Cunha est endémique. Elle est présente sur toutes les iles de la partie nord de la zone et chaque ile a sa propre sous-espèce.            

Espèces endémiques de la région :

Pétrel à lunettes – Procellaria conspicillata - Spectacled Petrel

Gallinule de Gough - Gallinula comeri - Gough Island Moorhen

Grive de Tristan da Cunha - Turdus eremita - Tristan Thrush

Nésospize acunha - Nesospiza acunhae - Inaccessible Island Finch

Nésospize de Wilkins - Nesospiza wilkinsi - Wilkin’s Finch

Nésospize du Quest - Nesospiza questi - Nightingale Island Finch

Râle atlantis - Atlantisia rogersi - Inaccessible Island Rail

Rowettie de Gough – Rowettia goughensis – Gough Finch

Gravelot de Sainte Hélène

Sainte-Hélène est une ile isolée aux origines volcaniques qui se trouve dans l’Atlantique Sud, à plus de 2000 kilomètres de l’Afrique. Elle est associée à l’Ile d’Ascension à 1300 kilomètres au nord-ouest dans des eaux plus équatoriales, et à l’Ile de Tristan da Cunha à 2430 kilomètres au sud. Sa surface est de 122 km², surtout composée de terrain accidenté d’origine volcanique. La forêt couvre le centre de l’ile et les hautes terres abritent la majorité des espèces endémiques, que ce soit au niveau de la flore, de la faune, des insectes ou des oiseaux. La côte est faite de roches volcaniques. Le plus haut point est le Diana’s Peak avec ses 818 mètres de hauteur. 
L’ile est une zone importante pour la conservation des espèces, avec le Gravelot de Ste Hélène, et les oiseaux marins qui se reproduisent sur les ilots au large.   

Espèce endémique :

Gravelot de Sainte-Hélène - Charadrius sanctaehelenae - St. Helena Plover or Wirebird 

Grive de Tristan da Cunha

L’ile d’Ascension est une ile volcanique isolée située à environ 1600 kilomètres de la cote Africaine, et à 2250 kilomètres de la côte Sud-Américaine, dans l’Atlantique Sud. L’Ile de Ste Hélène se trouve à environ 1300 kilomètres au sud-est. Le point le plus haut, Green Mountain, culmine à 589 mètres de hauteur.
La flore endémique comprend de nombreuses espèces de plantes, et la Green Mountain présente un halo de bambous et de grandes étendues de pins couvrent un côté.
L’Ile d’Ascension, avec son habitat marin adapté, est considérée comme zone importante pour l’ornithologie en tant que site de reproduction pour les oiseaux marins.      

Espèce endémique :   

Frégate aigle-de-mer - Fregata Aquila - Ascension Frigatebird

Frégate aigle-de-mer

PAYSAGES

ET

VEGETATION

Iles Malouines (voir la page)

Espèces endémiques:

Brassemer des Malouines – Tachyeres brachypterus - Falkland Steamerduck 

Troglodyte de Cobb - Troglodytes cobbi – Cobb’s Wren

Les oiseaux endémiques terrestres de ces îles ont été exterminés par les prédateurs introduits par les hommes à leur arrivée. L'Ile Ste Hélène fut découverte en 1502, mais c’est surtout au début du 17ème siècle qu'elle servit d’étape aux navigateurs sur la route des Indes. Les iles d’Ascension et l’archipel de Tristan da Cunha furent annexés par le gouvernement britannique en 1815, et les espèces endémiques subirent le même sort.