English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Texte de Nicole Bouglouan

Photographes :

Didier Buysse
Vision d’Oiseaux

Marc Chrétien
MURINUS

Maxime Dechelle
LEPAPARRAZO

Steve Garvie
RAINBIRDER Photo galleries

Patrick Ingremeau
TAMANDUA

Philippe et Aline Wolfer
OISEAUX D'ARGENTINE

Sources :

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 9 - by Josep del Hoyo - Andrew Elliot - David Christie - Lynx Edicions - ISBN: 8487334695

A GUIDE TO THE BIRDS OF MEXICO AND NORTHERN CENTRAL AMERICA by Steve N. G. Howell, Sophie Webb - Oxford University Press - ISBN: 0198540124

A GUIDE TO THE BIRDS OF COLOMBIA by Steven L. Hilty and William L. Brown - Princeton University Press – ISBN 069108372X

PORTRAITS D’OISEAUX GUYANAIS - Groupe d'étude et de protection des oiseaux en Guyane (GEPOG) - Ibis rouge éditions - ISBN: 2844501842

 

Accueil

Page Famille Tyrannidés

Sommaire dossiers

 

FAMILLE DES TYRANNIDES

 

Sous-famille des Tityrinés

Bécardes et Tityres

Les trois genres qui composent cette sous-famille sont placés à la fin des Tyrannidés, et ce classement est loin d’être clair.
Le vaste genre Pachyrhamphus comprend 17 espèces de bécardes. Les bécardes sont des oiseaux étranges avec un bec renflé et bicolore, ce qui est unique chez les Tyrannidés. Plusieurs espèces présentent un dimorphisme sexuel, un autre caractère peu commun.  

Les mâles ont souvent le plumage noir, noir et blanc ou gris, alors que les femelles sont brunes. Leur taille varie de 15 à 18 centimètres de longueur environ.

Bécarde à ailes blanches

Pachyramphus polychopterus

MALE
FEMELLE

Toutes les bécardes construisent un nid volumineux énorme avec une entrée latérale. De tels nids peuvent être suspendus à une branche, mais aussi parfois attachés à la fourche d’une branche horizontale.

Les bécardes se nourrissent principalement d’insectes et occasionnellement de petits fruits. Leur façon de chasser est très semblable à celle des Tyrannidés. Elles effectuent des sorties courtes depuis un perchoir, voltigent pour glaner sur la végétation ou s’élancent pour capturer un insecte au dos d’une feuille. Quelques poursuites aériennes acrobatiques ont aussi été observées.

La Bécarde verte (Pachyramphus viridis) chasse à différentes hauteurs dans les parties ouvertes des arbres et fait des sorties courtes depuis un perchoir pour capturer ses proies.

Bécarde verte

Pachyramphus viridis

La Bécarde cendrée (Pachyramphus rufus) construit un nid volumineux en forme de globe avec une entrée latérale. Ce nid est fait avec des feuilles et des herbes, et se trouve dans une fourche d’arbre parmi les branches externes.

Bécarde cendrée – Pachyramphus rufus

La Bécarde cannelle (Pachyramphus cinnamomeus) émet des chants typiques, plaintifs, souvent rapides, ou des séries de trilles et de notes musicales.

Bécarde cannelle

Pachyramphus cinnamomeus

La Bécarde à gorge rose (Pachyramphus aglaiae) se nourrit d’insectes, mais consomme aussi des quantités considérables de petits fruits et de graines. On la voit souvent seule ou en couples, mais elle se joint parfois à des groupes d’espèces mélangées pour se nourrir.

Bécarde à gorge rose

Pachyramphus aglaiae

Chez la Bécarde de Lesson (Pachyramphus minor), mâle et femelle sont très différents. Le mâle est noir dans l’ensemble, avec une tache rose vif sur la gorge et le haut de la poitrine. La femelle a la calotte, la nuque et le dos brun grisâtre qui contrastent avec la couleur fauve des ailes et de la queue. La gorge et le dessous sont chamois.
Le nid volumineux est une masse ronde suspendue à une branche.

Bécarde de Lesson – Pachyramphus mimor

Les bécardes se trouvent dans la partie nord de l’Amérique du Sud, mais la Bécarde à gorge rose est présente depuis de sud-ouest des Etats-Unis, en Amérique Centrale et jusqu’au nord-ouest du Costa Rica. La Bécarde cannelle se trouve depuis le sud-est du Mexique jusqu’à l’ouest du Venezuela.
Ces espèces peuvent être communes ou assez communes, mais la Bécarde ardoisée (Pachyramphus spodiurus) est en danger d’extinction.

La Bécarde à nuque blanche (Xenopsaris albinucha) est peu connue. Cette espèce se trouve dans les habitats marécageux et broussailleux, surtout le long des fleuves. On la trouve au nord de l’Argentine et au Paraguay, et dans les espaces découverts du centre du Venezuela.
Ce genre a souvent été déplacé entre les Tyrannidés et les Cotingidés, mais le nid compact en forme de coupe n’est pas celui des bécardes mais pourrait être un des caractères primitifs des Tyrannidés. Des critères anatomiques internes sont semblables à ceux de Pachyramphus, mais finalement, cette espèce est la seule du genre Xenopsaris.    

Le genre Tityra comprend trois espèces complètement différentes des Tyrannidés.
Ces oiseaux se trouvent dans les forêts tropicales. Ils sont trapus, paresseux, ont un corps blanc et la calotte noire.
Certains caractères anatomiques internes sont semblables à Pachyramphus, aux Pipridés et aux Cotingidés.
Les Tityres sont à l’intérieur d’un groupe « flottant » du genre Tyrannoïde, et occupent une position systématique intermédiaire en dehors des trois familles Tyrannidés, Pipridés et Cotingidés.  

Le Tityre masqué (Tityra semifasciata) est présent depuis le nord-ouest du Mexique, en Amérique Centrale et jusqu’au nord-est du Paraguay. Cet oiseau noir et blanc présente un masque noir et une zone de peau nue rougeâtre sur la face et autour des yeux. Les ailes et la queue sont noires.
La femelle est plus terne avec un masque grisâtre et le dos gris chamoisé.
Ces oiseaux sont surtout des consommateurs de fruits, mais ils capturent aussi des insectes et occasionnellement des petits lézards. Ils chassent en faisant des sorties courtes et en capturant les insectes sur le feuillage. Ils sautillent lourdement et lentement le long des branches en cherchant des proies.   

Tityre masqué

Tityra semifasciata

Le Tityre à tête noire (Tityra inquisitor) est présent dans la même distribution que le Tityre masqué, mais on le trouve encore plus au sud jusqu’au nord de l’Argentine.
Son plumage est noir et blanc. La tête est noire mais la peau nue de la face est absente. La femelle est plus roussâtre dans l’ensemble avec les ailes et la queue noires. Elle a les côtés de la tête châtain ou rouille, et la calotte noire.
Cette espèce peut se montrer agressive envers les autres oiseaux. Elle est observée seule, en couples ou en petits groupes. Elle se pose sur une branche nue pendant de longs moments. Elle se nourrit de grands insectes et de chenilles, et consomme des grands fruits.

Tityre à tête noire – Tityra inquisitor

Le Tityre gris (Tityra cayana) est présent dans la moitié nord de l’Amérique du Sud. Le mâle est noir et blanc avec les parties supérieures gris pâle, la tête noire, et la peau nue de la face rougeâtre sur les lores et autour des yeux. Les ailes et la queue sont noires.
La femelle a la calotte brunâtre et son corps est finement strié de noir.
Le régime alimentaire est le même que chez les deux précédents. Il peut aussi être agressif envers d’autres espèces. Il est souvent perché sur une branche nue dans les zones découvertes.

Tityre gris – Tityra cayana - Mâle et femelle

Les Tityres nidifient dans des cavités, souvent une loge abandonnée par un pic. La cavité est remplie de matériaux végétaux tels que feuilles mortes, brindilles et autres.
Ces oiseaux sont probablement résidents dans leur distribution. Seul le Tityre masqué a pu être occasionnellement observé au sud des Etats-Unis, dans le sud du Texas.
Les trois espèces sont assez communes ou communes localement, et ne sont pas menacées actuellement.