English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
Le Rara du Paraguay est assez commun et peut même être abondant localement et saisonnièrement.
La race « angustirostris » est en déclin dû à la fragmentation et la dégradation de la végétation buissonneuse sur les hauteurs de la Bolivie.
La race nominale est présente dans plusieurs zones protégées en Argentine.
Cette espèce n’est pas menacée actuellement.

Ang : White-tipped Plantcutter
All : Zweibinden-Pflanzenmäher
Esp: Cortarramas Argentino
Ital: Tagliafoglie pettirosso
Nd: Rosse Zaagvink
Port: Corta-ramos

Photos de Philippe et Aline Wolfer
OISEAUX D’ARGENTINE

Texte de Nicole Bouglouan

Sources :

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 9 - by Josep del Hoyo - Andrew Elliot - David Christie - Lynx Edicions - ISBN: 8487334695

Avibase (Lepage Denis)

BirdLife International (BirdLife International)

 

Accueil

Page Passériformes

Sommaire fiches

Rara du Paraguay
Phytotoma rutila

Ordre des Passériformes – Famille des Cotingidés

QUELQUES MESURES :
L : 18-20 cm
Poids : 30-57 gr

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Le Rara du Paraguay diffère des autres Passériformes par son alimentation. Cet oiseau est herbivore avec un régime principalement végétal.
Ses noms anglais (White-tipped Plantcutter) et espagnol (Cortarramas Argentino) illustrent très bien sa façon de se nourrir en « coupant les tiges des plantes ».

Le mâle adulte a les parties supérieures gris foncé avec des stries gris pâle diffuses. Les ailes et la queue sont noirâtres. Sur les ailes, on peut voir deux barres alaires blanches, mais la barre inférieure est moins distincte que l’autre. Les rectrices ont les extrémités blanches, sauf la paire centrale.
Les parties inférieures sont couleur fauve, excepté les côtés et les flancs gris-brun. Le dessous des ailes est blanchâtre. Les sous-caudales sont gris foncé avec les extrémités blanches.

Sur la tête, le front est couleur fauve alors que la calotte est gris foncé. On peut voir une courte crête sur le sommet de la tête, fait unique chez les Cotingidés. Le menton et la gorge sont couleur fauve.

Le bec est gris foncé ou noirâtre. Il est court et fort, conique, avec des fines dentelures le long des bords, résultat de l’adaptation à sa façon de se nourrir. Les yeux sont brun clair, jaunâtres ou noisette. Les pattes et les doigts sont gris foncé.

La femelle est très différente, avec la tête et les parties supérieures brun noirâtre. La tête est striée de blanc, alors que le dos est strié de gris chamoisé.  Les ailes brun noirâtres présentent une ou deux barres alaires étroites et les tertiaires sont bordées de clair. Les rectrices externes sont bordées de blanc.
Les parties inférieures sont chamois clair ou ocrées, nettement striées de brun foncé. Les yeux sont brun clair.

Le juvénile a les parties supérieures gris-brun avec les plumes légèrement terminées de brun. La barre alaire supérieure est plus large que l’autre. Les parties inférieures sont brun chamoisé.
Le mâle immature est davantage strié de sombre et ses flancs sont fauve chamoisé.
La femelle immature ressemble à l’adulte avec le bas-ventre plus ocré.

On trouve deux sous-espèces :
P.r. angustirostris a le bec plus robuste et plus large. La queue a l’extrémité blanche. Cette race se trouve sur les hauteurs du centre et du sud de la Bolivie et au nord de l’Argentine.  
P.r. rutila se trouve à l’ouest du Paraguay, au nord et à l’est de l’Argentine et à l’ouest de l’Uruguay.   

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
Le Rara du Paraguay a une voix étrange, un son mécanique « errrrrrrrrrrr » émis par les deux sexes et répété plusieurs fois. Ce cri peut être suivi de « errr » plus courts et plus bas. Quand ils se nourrissent, ils émettent des sons éraillés.

HABITAT : 
Le Rara du Paraguay est une espèce forestière qui fréquente les forêts ouvertes, les bois de feuillus avec des sous-bois épais et épineux, les lisières des forêts et les bosquets voisins, les pampas, les plaines arides, les zones arbustives en montagne, les forêts d’épineux et les buissons.  
Mais cette espèce est aussi présente dans les jardins et les vergers, ainsi que dans les zones cultivées.
Dans la majorité de la distribution, le Rara du Paraguay est visible depuis le niveau de la mer jusqu’à 1800 mètres d’altitude, mais dans les Andes, il est présent entre 600 et 3600 mètres.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
Voir plus haut dans la rubrique des sous-espèces.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Le Rara du Paraguay se nourrit surtout de matières végétales. Cette espèce est herbivore. Le feuillage représente environ 90% de son régime, mais il consomme aussi des fruits et des fleurs, des bourgeons, des jeunes pousses, des graines et des feuilles de nombreuses espèces de plantes.
Il se nourrit en couples et en groupes familiaux, mais aussi en grandes bandes de plusieurs dizaines d’oiseaux. Ils cherchent leur nourriture à 3-4 mètres de hauteur dans les arbres et le feuillage. On les voit aussi parfois sur le sol. 

Le Rara du Paraguay semble vivre en couple et les deux adultes s’occupent des jeunes.

Cette espèce est résidente, mais quelques oiseaux sont migrateurs partiels. Les populations des parties sud de la distribution se déplacent vers le nord après la reproduction, alors que les oiseaux qui se reproduisent en altitude descendent vers les zones plus basses pendant l’automne austral.

VOL : 
Chez la majorité des Cotingidés, la femelle a les ailes plus courtes que le mâle. S'il est dérangé, il gagne un autre perchoir avec un vol lourd qui laisse entendre le bruissement de ses ailes.

REPRODUCTION DE L’ESPECE : 
Le Rara du Paraguay produit deux couvées par an, avec la ponte en janvier-février et entre septembre et décembre.
Il construit un nid simple en forme de panier de 10 à 17 cm de diamètre pour 5 à 10 cm de hauteur, placé sur de petites branches. La coupe est tapissée de fibres de racines et de quelques herbes.
Le nid est souvent placé dans un buisson épineux, dans un petit arbre ou un arbuste, entre un et quatre mètres au-dessus du sol.     
La femelle dépose 2-4 œufs et incube pendant deux semaines. Les deux parents nourrissent et élèvent les poussins. La période au nid dure environ 17 jours.

ALIMENTATION :
Le Rara du Paraguay se nourrit essentiellement de matières végétales, et surtout de feuillage. Il consomme aussi des bourgeons, des jeunes pousses et des feuilles de plusieurs espèces de plantes comme Lycium, Prosopis, Celtis tala, Schinus longifolius et Acacia. Il prend aussi les fruits et les fleurs, ainsi que les graines de Proposis.
Il se nourrit en se posant dans la végétation, et aussi sur le sol.