English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Fr: Pouillot à grands sourcils
Ang: Yellow-browed Warbler
All: Gelbbrauen-Laubsänger
Esp: Mosquitero Bilistado
Ita: Luì forestiero
Nd: Bladkoning
Sd: tajgasångare

Photographes:

John Anderson
John Anderson Photo Galleries

Aurélien Audevard
OUESSANT DIGISCOPING

Didier Buysse
Vision d’Oiseaux

Ken Havard
His Bird Pictures on IBC et Flickr gallery

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 11 by Josep del Hoyo, Andrew Elliott and David Christie - Lynx Edicions - ISBN: 849655306X

THE HANDBOOK OF BIRD IDENTIFICATION FOR EUROPE AND THE WESTERN PALEARCTIC by Mark Beaman, Steve Madge - C. Helm - ISBN: 0713639601

Avibase (Denis Lepage)

BirdLife International

HBW Alive

Hidden leks in the Yellow-browed Warbler Phylloscopus inornatus?

Wikipedia, the free encyclopaedia

What Bird-The ultimate Bird Guide (Mitchell Waite)

PLANETOFBIRDS.COM

BirdWatchIreland

Birdwatch - The home of birding

 

Accueil

Page Passériformes

Sommaire fiches

 

Pouillot à grands sourcils
Phylloscopus inornatus

Ordre des Passériformes – Famille des Phylloscopidés

INTRODUCTION :
Le Pouillot à grands sourcils est aujourd’hui considéré comme une espèce à part entière après une étude récente. En fait, P. inornatus et P. humai (Pouillot de Hume) présentent des différences significatives au niveau des comportements et des chants. Inclus auparavant dans l’assemblage des fauvettes de l’Ancien Monde dans la famille des Sylviidés, le Pouillot à grands sourcils fait désormais partie de la famille des Phylloscopidés.
Les membres du genre Phylloscopus sont souvent très similaires entre eux et certains sont réellement très difficiles à identifier. Ils migrent souvent sur des distances assez longues.
Le Pouillot à grands sourcils se reproduit dans l’Asie tempérée et hiverne plus au sud dans les zones tropicales de l’Asie du sud-est, avec un petit nombre d’hivernants dans l’ouest de l’Europe. Il fréquente une grande variété de bois et de forêts dans lesquels il se reproduit, tandis que pendant l’hiver, il préfère des habitats plus ouverts, en dessous de 1500 mètres d’altitude.
Le Pouillot à grands sourcils a une population stable et ne semble pas menacé actuellement.  

Ouessant

France

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :
Longueur : 10-11 cm
Poids : 4,3-6,5 gr

Le Pouillot à grands sourcils a les parties supérieures vert-olive, avec la calotte légèrement plus terne. Sur le dessus des ailes, deux barres blanchâtres sont formées par les extrémités pâles des moyennes et des grandes couvertures. Les rémiges et les rectrices sont brunes avec des liserés verdâtres. Les tertiaires ont des bordures jaunâtres et les secondaires ont des extrémités blanches étroites.
Les parties inférieures sont blanc-crème, avec quelquefois une teinte jaunâtre pâle sur les flancs et les couvertures sous-caudales.

Sur la tête, on note la présence d’un sourcil long, blanchâtre ou jaunâtre pâle, qui donne son nom à l’espèce. Il est souligné par une étroite ligne oculaire noirâtre qui s’étend depuis les lores en passant à travers l’œil pour finir sur les couvertures auriculaires. La calotte est vert-olive terne. Les joues sont olive jaunâtre. Le menton et la gorge sont blanchâtres.
Le bec est noirâtre mais la base de la mandibule inférieure est jaune. Les yeux sont brun foncé. Les pattes sont brun noirâtre ou gris-brun tandis que les doigts sont plutôt jaunes. 
Mâle et femelle sont identiques.  

Ouessant

France

Le juvénile ressemble à l’adulte, mais il est plutôt olive brunâtre sur le dessus avec la calotte plus foncée. Les rémiges et la queue sont brun foncé avec des liserés plus clairs et étroits. Les couvertures alaires ont des extrémités jaunâtre pâle. Les parties inférieures blanchâtres sont partiellement teintées de jaune.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :  
Le Pouillot à grands sourcils se reproduit dans le nord de la Russie jusqu’à l’est de la Sibérie, vers le sud jusqu’au nord-est de l’Altaï, le nord-ouest de la Mongolie, les Monts Baïkal et le nord-est de la Chine. En dehors de la reproduction, il est présent dans le nord-est du subcontinent Indien, vers l’est jusqu’en Asie du Sud-est et à Taïwan.
Il a tendance à vagabonder régulièrement en Europe, avec de petits nombres dans l’ouest de l’Europe, en Islande, au Portugal, en France, en Grande Bretagne, aux Pays Bas, à Madère, aux Iles Canaries, dans le nord et l’ouest de l’Afrique, à Chypre, au Koweït, à Bornéo et à Sumatra. 

Bhoutan

HABITAT :
Le Pouillot à grands sourcils se reproduit dans les forêts de feuillus et de conifères ou mixtes comprenant plusieurs espèces d’arbres. Il se reproduit dans les forêts de montagne entre 1000 et 2400 mètres d’altitude. Dans la partie sud de la distribution, il fréquente les zones arbustives avec des arbres rabougris.   
Après la reproduction, il est présent dans les zones avec des arbres nains et des buissons rabougris au-dessus de la ligne des derniers arbres. Pendant l’hiver, il se trouve surtout dans les forêts ouvertes plantées de feuillus et fréquente aussi les plantations, les parcs et les jardins, les zones arbustives et les mangroves, en général en dessous de 1500 mètres. 

Chine

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO  
Le Pouillot à grands sourcils a pour cri le plus commun un « tswe-eet » ou « tsuee-eep » plaintif, ascendant et haut-perché.  
Le chant ténu et court est une répétition rapide du cri « tsee-oo tsee-oo eep-tsee-eep ». Vers la fin de l’hiver, quelques oiseaux vagabonds peuvent émettre des chants à profusion en guise de prélude au printemps.

Ecosse

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :  
Le Pouillot à grands sourcils se nourrit presqu’exclusivement de petits insectes et autres invertébrés. Les insectes comprennent diverses espèces, parmi elles des éphémères, libellules, blattes, adultes et larves d’Hémiptères, des Névroptères, adultes et larves de Lépidoptères, des Diptères, des fourmis, abeilles et guêpes, des Coléoptères et aussi des araignées. Il consomme aussi des tiques, des petits crustacés et des petits mollusques. Quelques graines viennent parfois compléter le régime.

Le Pouillot à grands sourcils se nourrit souvent en groupes, mais aussi seul ou en couples. Les insectes sont capturés en s’élançant brusquement depuis un perchoir, mais aussi en voltigeant afin de glaner des proies sur la végétation et l’envers des feuilles.
Cette espèce est connue pour sa technique. L’oiseau bat des ailes afin d’essayer de déranger des insectes et de les obliger à sortir de leur cachette. Il est très agile et actif tout en cherchant dans les arbres et le sous-bois où il lui arrive de se nourrir sur le sol.

Ecosse

Au début de la saison de reproduction, le mâle établit le territoire en chantant fortement depuis un perchoir, toujours le même, situé dans la canopée d’un arbre. Il chante en faisant trembler ses ailes.
Le Pouillot à grands sourcils semble être semi-colonial lorsqu’il se reproduit. Les groupes peuvent varier avec jusqu’à 50 couples proches les uns des autres, mais on remarque aussi des petits groupes de trois couples nicheurs, en fonction de l’endroit. 

D’après une étude, il semblerait que les mâles qui ont leur territoire au centre du groupe soient sexuellement plus attractifs pour les femelles que les autres mâles sur le pourtour de la zone. Chaque couple a son propre territoire et le défend. Cependant, d’autres observations seront nécessaires pour confirmer ces données.
Il y a en fait bien plus de mâles que de femelles dans ces groupes, ce qui incite certains mâles à être polygames, bien que l’espèce soit généralement monogame.

Ils sont territoriaux et les parades d’intimidation aux limites des territoires sont communes. Les mâles agitent nerveusement et fréquemment leurs ailes. Ils chantent aussi avec les ailes tombantes, et ces comportements sont utilisés aussi bien en défense du territoire qu’en parade avec les femelles. Les mâles rivaux se menacent mutuellement tout en restant posés face à face à 2-3 mètres les uns des autres. Longues poursuites et conflits sont des comportements communs à cette période.

Ecosse

Le Pouillot à grands sourcils est migrateur. Il quitte les aires de reproduction à partir de la mi-août et jusqu’à fin septembre, avec quelques variations en fonction de la distribution.
La migration de retour vers le nord a lieu fin mars/début avril avec l’arrivée sur les aires de nidification fin mai/début juin.

Le vol est agile avec plusieurs battements actifs alternant avec des glissés courts.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
La saison de reproduction a lieu en été, à partir de juin-juillet jusqu’au début du mois d’août. Le Pouillot à grands sourcils  produit une seule couvée par saison.
La femelle choisit le site du nid et assure sa construction. Elle émet souvent des petits cris lorsqu’elle approche du site avec des matériaux. Le nid est situé dans des creux entre les racines des arbres ou au milieu des buissons de Betula fusca, à environ 1,8 à 2 mètres au-dessus du sol, ou encore dans des touffes d’herbes. Il est souvent construit sous des branches ou de la végétation retombante, et généralement près du perchoir du mâle, un arbre ou un grand buisson. Habituellement, seule l’entrée du nid est apparente. La structure est faite d’herbes sèches, aiguilles de conifères, mousse, morceaux de bois pourri, fibres végétales et poils d’animaux.

La femelle dépose 2-4 œufs et incube seule pendant 11-14 jours. A la naissance, les poussins duveteux sont couvés par la femelle, mais ils sont nourris par les deux parents. Ils quittent le nid au bout de 12-13 jours après l’éclosion, mais ils dépendent encore des adultes pour la nourriture pendant 12-13 jours de plus.
Si une couvée est perdue à cause de la prédation, une ponte de remplacement est rapidement produite.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
Le Pouillot à grands sourcils est vulnérable à la prédation pendant la période de nidification. Les nids sont attaqués par les Corvidés, les belettes, les renards et les serpents qui prennent les œufs et les poussins.
L’espèce est généralement commune et largement répandue à travers la distribution.
La taille de la population globale n’est pas connue, mais en Europe, on compte 5000/35 000 couples nicheurs, ce qui équivaut à 15 000/105 000 individus. L’Europe représente moins de 5% de la distribution totale.
Cette population semble stable et actuellement, le Pouillot à grands sourcils est considéré comme non menacé.

Ecosse
Ecosse