English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

PROTECTION / MENACES / STATUTS :  
Le Pic puissant est menacé par la perte de l’habitat à cause de la déforestation et de l’expansion de l’agriculture, en particulier au Venezuela. L’espèce est locale en Colombie, rare ou peu commune en Equateur, et rare au Pérou.  
Le Pic puissant se trouve dans des réserves et des parcs nationaux protégés. La population est apparemment stable et l’espèce ne sembla pas globalement menacée pour le moment.  

Fr: Pic puissant
Ang: Powerful Woodpecker
All: Zimtbindenspecht
Esp: Picamaderos Poderoso - Carpintero Gigante - Carpintero poderoso
Ita: Picchio possente
Nd: Bruingebandeerde Specht
Sd: inkaspett

Photographes:

Roger Ahlman
Pbase Galleries Peru and Ecuador & My bird pictures on IBC

Didier Buysse
Vision d’Oiseaux

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol. 7 by Josep del Hoyo-Andrew Elliott-Jordi Sargatal – Lynx Edicions – ISBN: 8487334377

A GUIDE TO THE BIRDS OF COLOMBIA by Steven L. Hilty and William L. Brown - Princeton University Press – ISBN 069108372X

WOODPECKERS, an identification guide of the woodpeckers of the world by Winkler Hans and Christie David – Helm – ISBN: 0395720435 

Woodpeckers of the World: The Complete Guide by Gerard Gorman – Editeur: A&C Black, 2014 – Helm Photographic Guides - ISBN: 1408147173, 9781408147177

BIRDS OF PERU by Thomas S. Schulenberg, Douglas F. Stotz, Daniel F. Lane, John P. O’Neill, Theodore A. Parker III – Princeton University Press 2007–ISBN: 978-0-691-13023-1

BIRDS OF VENEZUELA by Steven L. Hilty – Ed. Christopher Helm – ISBN: 0713664185  

Avibase (Denis Lepage)

Birdlife International

HBW Alive

Peru Aves - Peru Birds

First description of the eggs and nestlings of Powerful Woodpecker (Campephilus pollens)

Libro Rojo de la Fauna Venezolana Carpintero gigante

WIKI AVES de Colombia - Campephilus pollens - Powerful Woodpecker

 

Accueil

Page Picidés

Sommaire fiches

 

Pic puissant
Campephilus pollens

Ordre des Piciformes – Famille des Picidés

INTRODUCTION :
Le Pic puissant est un grand pic robuste du genre Campephilus qui comprend les plus grandes espèces de pics noirs.
A cause de leur grande taille, ils doivent en faire plus que les autres Picidés pour maintenir leur prise sur un support vertical. Leurs pattes sont dirigées davantage vers l’extérieur tandis qu’ils s’agrippent au tronc d’arbre, et les quatre orteils sont alors dirigés vers l’avant.
Le Pic puissant fréquente les forêts humides à haute altitude dans les Andes, en Colombie, au Venezuela, en Equateur et au Pérou. 
Cette espèce est décrite comme étant peu commune à travers sa distribution, mais elle n’est pas globalement menacée pour le moment.

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :
Longueur : 32-35 cm  

Le Pic puissant mâle adulte a les parties supérieures noires sur la tête (sauf la crête rouge), l’arrière du cou, le manteau, les scapulaires et le haut du dos. Une bande blanche s’étend depuis la base du bec en allant vers le bas jusqu’aux côtés du cou et du dos en formant un V blanc. Le bas du dos et le croupion sont blancs, tandis que les couvertures sus-caudales et les rectrices sont noires. Sur le dessus noir des ailes, les primaires ont des extrémités étroites blanches. Les secondaires ont des taches ou des barres blanches sur les vexilles internes, tout comme les primaires les plus externes.

Sur les parties inférieures, le menton, la gorge et le centre de la poitrine sont noirs. Le reste du dessous est chamois-cannelle depuis le bas de la poitrine jusqu’aux couvertures sous-caudales, et présente des barres ou des chevrons noirs, souvent moins distincts sur l’abdomen. Le dessous des ailes est noirâtre et barré de blanc, tandis que les couvertures sous-alaires sont blanches.

Sur la tête, le front et la crête sont rouge vif. Les bases noires et blanches des plumes sont quelquefois visibles. Les lores, la zone autour de l’œil et les couvertures auriculaires sont noirs. Une bande blanche s’étend depuis la base du bec vers le bas ou elle forme un V blanc sur le dos.
Le long bec noir dont l’extrémité est en forme de ciseaux est large au niveau des narines. Les yeux sont blancs. Les pattes et les doigts sont gris foncé.

La femelle ressemble au mâle mais le rouge de la tête est remplacé par du noir.

Le juvénile est plus terne, généralement plus brun que les adultes. Le dos est davantage barré. Les parties inférieures sont plus grises avec des barres plus larges. Les motifs de la tête sont semblables à ceux des adultes, mais les plumes de la crête sont plus longues.

SOUS-ESPECES ET DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
Le Pic puissant a deux sous-espèces.
C.p. pollens (décrit et représenté) se trouve dans les Andes depuis le centre-nord de la Colombie et le sud-ouest du Venezuela (Táchira) et vers le sud jusqu’en Equateur.
C.p. peruvianus se trouve sur le versant est des Andes au Pérou (vers le sud jusqu’à Junín).
Cette race a le bas du dos et le croupion chamois-cannelle (et non blanc), souvent intensément barrés. Ce pic peut avoir des barres étroites cannelle sur les couvertures sus-caudales.   

HABITAT :
Le Pic puissant fréquente les forêts humides, les forêts de nuages et leurs lisières, les forêts matures en montagne, les pousses secondaires et les forêts ouvertes.
L’espèce est présente surtout entre 1700 et 2600 mètres, mais elle peut être observée entre 900 mètres et 3750 mètres d’altitude en fonction de la distribution.

Femelle

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
Les cris du Pic puissant comprennent un « psit » haut et grinçant, mais aussi un son plus long « psit-trr-r-r-r ».
Il émet en vol un « kikikikikawh » rapide qui devient plus descendant lorsque l’oiseau est excité « kikikiki-keh-keh-kah-kah ». Un autre son « udd-daa-da-da » fort et rauque est assez caractéristique des membres du genre Campephilus.
Ce grand pic effectue un tambourinage sonore composé de 2-4 salves.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Le Pic puissant a un régime peu connu, mais en général, les Picidés se nourrissent surtout d’insectes et de leurs larves et de divers arthropodes auxquels peuvent s’ajouter des noix, des glands et des fruits.
La nourriture est obtenue en sondant profondément le bois mort ou pourrissant avec le bec, en cherchant dans les trous et les crevasses de l’écorce. Il cherche aussi des proies dans l’épaisseur de la mousse et des lichens qui recouvre les troncs d’arbres dans les forêts de nuages.

Ce grand pic grimpe au tronc avec les pattes dirigées vers l’extérieur, et tous les orteils pointant plus ou moins vers l’avant. Les rectrices raides appuyées sur le tronc permettent à l’oiseau de garder son équilibre.

Les comportements nuptiaux du Pic puissant sont mal connus. Cependant, comme la majorité des pics, cette espèce nidifie dans une cavité, généralement un trou creusé dans un tronc d’arbre. Les deux adultes semblent partager les tâches liées à la reproduction.
Des tambourinages peuvent alors être entendus. Ils sont utilisés en guise de signaux et pour avertir de la présence de l’oiseau.
Pendant les parades, la crête est certainement dressée et quelques postures mettent en valeur la blancheur du croupion et du motif en V du dos, tandis que les ailes sont tombantes. Il n’y a pas davantage d’informations actuellement.

Le Pic puissant est résident.
En vol, le croupion blanc est bien mis en évidence, comme les barres blanches brisées en travers des rémiges, et les couvertures sous-alaires blanches. Le vol est ondulant, avec des battements actifs alternés de glissés.  

REPRODUCTION DE L’ESPECE : 
D’après une observation réalisée dans le nord-est de l’Equateur, le nid et les comportements au nid du Pic puissant ont pu être décrits.
Cette espèce nidifie dans une cavité creusée dans un tronc d’arbre, à une hauteur variant de 5,5 à 14 mètres pour les deux nids étudiés. Un nid a été trouvé en octobre 2002 et un second en mai 2008. Les cavités n’étaient pas couvertes de végétation mais de copeaux de bois. Elles se trouvaient dans des arbres morts à la lisière de la forêt primaire.

La femelle dépose deux œufs d’un blanc uni. L’incubation peut durer de 16 à 19 jours, apparemment partagée par les deux adultes. A la naissance, les poussins sont nus et leur peau est rose. Ils sont emplumés environ 34-37 jours après l’éclosion. A l’âge de 33 jours, le jeune pic ressemble à l’adulte mais il a les yeux sombres.
Cette espèce pourrait avoir deux périodes de ponte bien définies dans l’année. Mais il faudrait davantage d’informations.  

Femelle