English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Fr: Moucherolle yétapa
Ang: Streamer-tailed Tyrant
All: Kehlband-Schleppentyrann
Esp: Yetapá Grande
Ita: Tiranno vessillario
Nd: Lintstaarttiran
Sd: serpentinstjärtstyrann

Photographes:

John Anderson
John Anderson Photo Galleries

Jean Michel Fenerole
Photos d’Oiseaux du monde

Ken Havard
His Bird Pictures on IBC & Flickr gallery 1 & Flickr gallery 2

William Price
PBase-tereksandpiper & Flickr William Price

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 9 - by Josep del Hoyo - Andrew Elliot - David Christie - Lynx Edicions - ISBN: 8487334695

Avibase (Denis Lepage)

Birdlife International

HBW Alive

FLUVICOLINES

Neotropical Birds – Cornell Lab of Ornithology

Fauna Paraguay

Arthur Grosset's Birds (Arthur Grosset)  

The Wilson Journal of Ornithology - Nest and Eggs of the Streamer-Tailed Tyrant (Gubernetes yetapa) from Brazil and Paraguay

Academia - First record of Streamer- tailed Tyrant Gubernetes yetapa in Uruguay

Wikipedia, la enciclopedia libre

 

Accueil

Page Famille Tyrannidés

Page Passériformes

Sommaire fiches

 

Moucherolle yétapa
Gubernetes yetapa

Ordre des Passériformes – Famille des Tyrannidés

INTRODUCTION :
Le Moucherolle yétapa de la sous-famille des Fluvicolinés dans la grande famille des Tyrannidés est un grand moucherolle des campagnes ouvertes et l’un des plus beaux oiseaux de cette famille. Il est le seul membre du genre Gubernetes. L’espèce est connue pour ses parades nuptiales spectaculaires et ses duos entre les deux partenaires.

Le Moucherolle yétapa se trouve au Brésil, en Bolivie, au Paraguay et dans le nord de l’Argentine, où il fréquente les herbages humides et les marécages près des cours d’eau. Il a aussi besoin de buissons et d’arbustes sur lesquels il se pose pour chanter ou chasser. Il nidifie dans une structure en forme de coupe souvent placée dans une touffe d’herbes. Les deux adultes partagent la majeure partie des tâches liées à la reproduction.
Le Moucherolle yétapa est décrit comme étant peu commun avec une distribution fragmentée, mais l’espèce ne semble pas globalement menacée pour le moment.  

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :  
Longueur : 35-38 cm (42 cm avec la queue)

Le Moucherolle yétapa mâle adulte a les parties supérieures gris pâle avec des stries fines brun foncé formées par les tubes des plumes. Le dessus des ailes est noirâtre avec une tache rousse bien nette à la base des primaires, visible en vol. Les tertiaires ont des liserés brun clair. La queue noirâtre est graduée, très longue et profondément fourchue.

Sur les parties inférieures, le menton et la gorge sont blancs. Cette dernière est soulignée de châtain foncé formant un collier pectoral qui s’étend jusque sur les côtés du cou. La poitrine et les côtés du corps sont gris pâle avec des stries sombres fines et indistinctes. L’abdomen et les couvertures sous-caudales sont plutôt blancs. Le dessous des ailes est blanc mais les rémiges sont grisâtres.

Sur la tête, la partie antérieure de la calotte, la calotte et la nuque sont gris pâle et finement striées de sombre. Le sourcil est blanchâtre. Les lores sont gris foncé. Les joues sont blanches.
Le bec noir est robuste. Les yeux sont brun foncé. Les pattes et les doigts sont noirs.  

La femelle adulte est plus petite. La queue est plus courte et le plumage légèrement plus terne. Sa taille est de 35 centimètres avec la queue.

Le juvénile est beaucoup plus terne avec des taches brunes sur le dessus. La queue est beaucoup plus courte que chez les adultes.    

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
Le Moucherolle yétapa se trouve dans le nord-ouest de la Bolivie (en amont du Río Beni) et dans le centre-sud du Brésil (sud du Mato Grosso, extrême sud de Bahia, vers le sud jusqu’à l’ouest de Río Grande do Sul), puis vers le sud jusqu’à l’est du Paraguay et le nord-est de l’Argentine (provinces de Chaco, Corrientes et Misiones).

HABITAT :    
Le Moucherolle yétapa fréquente les plantations de palmiers Buriti qui poussent dans les marais et les zones humides en général. Il est également présent de façon saisonnière dans les herbages humides, généralement près des cours d’eau et jusqu’à 1100 mètres d’altitude.
Il a besoin de quelques buissons et arbustes qu’il utilise comme perchoirs pour chasser mais aussi pour chanter.  

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
Le Moucherolle yétapa émet des cris sonores qui attirent l’attention. Le plus commun est un « whee-irt » ou « wiirt » aigu et répété plusieurs fois, souvent émis en vol alors que l’oiseau voltige au-dessus de ses zones de chasse. Nous pouvons aussi entendre une phrase descendante « jew-jew-jew ».
Le chant de l’aube est émis depuis un perchoir. Pendant les parades, les deux partenaires font des duos composés de sifflements aigus et de gazouillis. Ils produisent aussi des sons avec le bec, un peu comme des claquements profonds.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :       
Le Moucherolle yétapa a un grand bec robuste qui lui permet de capturer de grands insectes en vol. Mais il chasse aussi depuis un perchoir duquel il s’élance pour parcourir parfois de longues distances avant de capturer sa proie.  
Il chasse généralement en volant bas au-dessus des marécages ou en lisière des galeries forestières. Il lui arrive quelquefois de bondir brusquement ou de s’élancer en vol vers le sol pour capturer un insecte sur la végétation.

Le Moucherolle yétapa est habituellement monogame. Le nid est une coupe ouverte placée dans une touffe d’herbe dans une zone marécageuse. Les adultes défendent un grand territoire. Ils sont visibles en groupes familiaux de 4-5 individus.

Les parades nuptiales sont spectaculaires. Les deux partenaires font souvent des duos. Ils sont posés ensemble sur une branche d’arbuste ou un buisson, généralement à un endroit découvert. Soit ils se font face, soit ils sont tournés dans des directions opposées. Ils émettent alors des sifflements perçants et des gazouillis, et produisent aussi des sortes de claquements avec le bec. A ce moment-là, ils relèvent leurs ailes et effectuent des battements. La queue est aussi relevée et déployée, et ils baissent et relèvent alternativement la tête. Ils sont généralement posés à 10-50 centimètres l’un de l’autre pendant ces comportements.   

Le Moucherolle yétapa est résident.
Lorsqu’il vole sur de longues distances, les longues plumes de la queue fouettent l’air derrière l’oiseau. Il est cependant très agile lorsqu’il chasse.  

REPRODUCTION DE L’OISEAU :
La saison de reproduction a lieu entre octobre et janvier au Brésil.
Le nid du Moucherolle yétapa est une coupe ouverte construite au milieu d’une touffe d’herbe à environ 80 centimètres du sol dans une zone marécageuse.  
La partie externe est faite de grosses tiges d’herbes, tandis que l’intérieur de la coupe est tapissé de radicelles, de tiges plus fines et de morceaux de peau de serpent. Le diamètre du nid est de 15 centimètres.
Le nid observé contenait trois œufs blancs de forme ovale.
De jeunes oiseaux récemment sortis du nid ont été observés entre novembre et janvier, principalement à la mi-décembre.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :     
Le Moucherolle yétapa est peu commun ou localement plus courant, en particulier dans les zones protégées à travers sa vaste distribution. Mais sa répartition est habituellement fragmentée.
La taille de la population n’est pas connue, mais elle semble stable en l’absence de menaces précises.
Le Moucherolle yétapa n’est pas globalement menacé pour le moment.