English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Monticole bleu – Monticola solitarius

Ordre des Passériformes – Famille des Muscicapidés

QUELQUES   MESURES: L: 20 à 23 cm; Poids: 50 à 70 gr

DESCRIPTION  DE  L’OISEAU :
Le Monticole bleu est un habitant commun des falaises et des pentes rocheuses où il nidifie.

Le mâle adulte en nuptial a le plumage d’un bleu profond sur l’ensemble du corps, plus foncé et plus brun sur les ailes et la queue.
Les rectrices sont noires avec des liserés bleu ardoisé sur les plumes externes.
Sur les ailes, les rémiges sont noirâtres avec des liserés bleu ardoisé plus ou moins étendus.
La tête est bleue avec les lores noirâtres. Le bec est mince et noir, relativement long. Les yeux sont brun foncé. Les pattes et les doigts sont noir grisâtre à noir.
Le mâle adulte en plumage d’hiver est d’une couleur plus terne, avec des plumes aux liserés gris à sable chamoisé. Les ailes et la queue sont plus foncées, mais avec des plumes dont les extrémités et les liserés sont clairs.

La femelle adulte est plus terne, souvent brunâtre sur le dessus. Les parties inférieures sont striées de chamois et de brun depuis les joues jusqu’à la poitrine. Le bas de la poitrine, l’abdomen et le bas-ventre sont chamois clair barré de brun. Les rémiges et la queue sont légèrement plus foncées en été, alors que l’hiver, ces plumes ont des extrémités chamois clair.
Le juvénile ressemble à la femelle mais avec plus de taches et un effet écaillé plus dense.

Le Monticole bleu a cinq sous-espèces réparties dans la distribution géographique :
M.s. solitarius est le plus grand.
M.s. longirostris, est légèrement plus petit. Le mâle est plus terne et la femelle est plus claire.
M.s. pandoo est plus petit et plus foncé que le précédent, avec le mâle plus bleu, alors que la femelle présente un effet écaillé plus intense sur les parties inférieures.
M.s. philippensis mâle est bleu sur le dessus, avec les parties inférieures châtain excepté sur la gorge et le haut de la poitrine qui sont bleus. La femelle est plus foncée.
M.s. madoci est le plus petit. La femelle présente davantage de bleu que dans les autres espèces. 

CRIS  ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
Le Monticole bleu chante souvent depuis un perchoir, mais aussi en vol. C’est un chant mélodieux, composé de séries de phrases variées, alternant avec des pauses brèves. Chaque phrase comprend des sifflements doux, des bourdonnements et des trilles. Il peut aussi imiter les chants de quelques autres espèces d’oiseaux.
Mâle et femelle émettent des sons, mais surtout le mâle. Le cri d’alarme est un profond « tak-tak » et on peut entendre un “piiii” haut quand il est menacé. Ces deux sons sont combinés en cas d’alarme intense. 

HABITAT :
Le Monticole bleu se reproduit dans les zones montagneuses où il y a des falaises, y compris sur les côtes, des vallées rocheuses, d’importantes structures en ruines, des carrières et des monuments. Il peut aussi être vu dans les zones urbaines selon la distribution géographique.
Selon le pays où il vit, le Monticole bleu est visible depuis le niveau de la mer jusqu’à 2700 mètres d’altitude, parfois même plus haut, jusqu’à 4000 mètres dans l’Himalaya.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
Le Monticole bleu vit et se reproduit dans le sud de l’Europe et au nord-ouest de l’Afrique, et depuis l’Asie Centrale jusqu’au nord de la Chine, et en Malaisie, au Japon et à Sumatra.
Il hiverne à l’intérieur de son habitat, mais aussi en Afrique du Nord et en Arabie. Les espèces asiatiques sont migratrices et hivernent en Afrique subsaharienne, en Inde et en Asie du Sud-est. Les autres oiseaux vivant en Europe, en Afrique du Nord et en Asie du Sud sont sédentaires.

COMPORTEMENTS  DANS  LA  VIE  SAUVAGE :
Le Monticole bleu a une nourriture variée, consommant des invertébrés, des petits vertébrés et des fruits. Il se nourrit en surveillant le sol depuis un perchoir bas, et descend quand la proie est détectée pour la capturer. Il sautille aussi et peut courir sur le sol. Il effectue parfois du vol sur place et des sorties aériennes courtes pour attraper des insectes. Il consomme aussi des fruits qu’il prend directement sur la plante ou sur le sol.

Le Monticole bleu est sédentaire ou migrateur partiel selon la distribution géographique. Quand il migre, il vole de nuit, seul ou en petits groupes.
Les espèces européennes sont sédentaires, mais elles peuvent effectuer quelques déplacements altitudinaux en hiver, vers les zones plus basses.

Le Monticole bleu est territorial toute l’année s’il est résident. La maintenance de la zone est faite avec des chants lancés depuis des perchoirs. Il est souvent vu posé en position très droite à un endroit découvert, cherchant des insectes.

VOL :
Le Monticole bleu vole bas au-dessus de son territoire avec des battements peu profonds. Il peut aussi effectuer des « échappées rapides » s’il est menacé par un prédateur ou un intrus.

REPRODUCTION  DE  L’ESPECE :
La saison de reproduction varie selon la distribution géographique.
Le Monticole bleu nidifie sur les falaises et dans les zones rocheuses, dans des crevasses, sur des corniches abritées par des aplombs rocheux, dans des grottes, sur des immeubles, et occasionnellement dans des trous d’arbres. Le nid est en général placé à environ deux à cinq mètres du sol, mais parfois aussi très haut sur la paroi d’une falaise. Le nid peut être utilisé d’année en année. 

C’est habituellement une coupe ouverte, plutôt lâche, faite avec des radicelles, des herbes sèches, des tiges de plantes, de l’écorce et de la mousse. L’intérieur est tapissé de matériaux plus doux comme des herbes fines, des plumes ou du duvet, et parfois même des poils d’animaux.
La femelle dépose 4 à 5 œufs bleu pâle ou vert bleuâtre, finement marqués de traces sombres. L’incubation dure environ 14 à 16 jours, assurée surtout par la femelle. Les jeunes sont nourris par les deux adultes et restent au nid pendant deux semaines. Ils sont capables de voler au bout de trois semaines, et les deux parents les nourrissent encore pendant 15 jours après qu’ils aient quitté le nid. Cette espèce produit en général deux couvées par saison. Les oiseaux du nord de l’habitat n’en produisent qu’une, alors que les oiseaux du sud peuvent en produire deux ou trois.

ALIMENTATION :
Pendant la période de nidification, le Monticole bleu nourrit les jeunes avec des invertébrés, mais aussi avec des petits lézards qui sont abondants dans les zones rocheuses.
Cet oiseau se nourrit d’insectes variés tels que les sauterelles, les scarabées et les mouches, mais il consomme aussi des araignées, des escargots et des vers de terre. Il capture des petits vertébrés tels que les lézards, les grenouilles et même des souris. En automne et en hiver, il consomme des fruits, des baies et des graines.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
Le Monticole bleu n’est pas menacé actuellement et les populations semblent stables. Mais quelques déclins ont été boservés dus à l’augmentation du tourisme côtier, à l’inondation de certaines vallées pour faire des réservoirs, à la rénovation des vieux monuments et aux changements intervenus dans l’habitat.

Ang : Blue Rock Thrush
All : Blaumerle
Esp : Roquero Solitario
Ital : Passero solitario
Nd :  Blauwe Rotslijster
Russe :  Синий каменный дрозд
Sd : Blåtrast

Texte et photos de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 10 by Josep del Hoyo-Andrew Elliott-David Christie - Lynx Edicions - ISBN: 8487334725

THRUSHES by Peter Clement and Ren Hathway – HELM - ISBN: 0713639407

Avibase

Pájaros de España (JL Beamonte)

Wikipedia (Wikipedia, The Free Encyclopedia)

 

Accueil

Page Muscicapidés

Page Ordre Passériformes

Sommaire fiches

 

FEMELLE
MALE EN PLUMAGE D'HIVER

Plus

de

photos

MÔle

et

femelle

Plumages

d'hiver

MÔle en plumage d'hiver