English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Héron strié
Butorides striatus

Ordre des Pélécaniformes - Famille des Ardéidés  

QUELQUES MESURES:
L : 40 à 48 cm ; Env : 62 à 70 cm ; poids : 200 à 250 gr

DESCRIPTION DE L’OISEAU:
Le héron strié est de petite taille. Le plumage peut être très varié selon les lieux géographiques. La plupart des races se différencient essentiellement par la coloration de la tête et du cou, et la taille.

Le héron strié est gris verdâtre, son cou est court, la calotte est vert très foncé avec une longue aigrette de la même couleur, presque noire. L’arrière et les côtés du cou sont brun noisette. Les parties supérieures sont vert foncé. Les parties inférieures sont gris pâle, la gorge et la poitrine sont blanches.

Le bec est long et puissant, avec la mandibule supérieure noire, et l’inférieure jaune. Les pattes et les doigts sont jaune pâle/orange. La face est verdâtre.

Les adultes et les jeunes ont une palmure partielle entre le doigt central et le doigt extérieur, leur permettant de nager.

Le juvénile est brunâtre, bien strié sur le cou, et tacheté de blanchâtre et de chamois sur le dessus des ailes. La gorge, le cou et la poitrine sont striés de brun. Les pattes sont vertes.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
Le héron strié est habituellement silencieux, mais quand il s’envole, son cri est un simple « ke-yow » ou « chauk » éraillé. Il émet aussi un « kitch-itch-itch » râpeux, et un bas « kweak-kee-kee-kee ».   

HABITAT :
Le héron strié vit près des eaux douces ou salées, dans les mangroves, dans les zones à végétation dense, le long des rivières, des lacs, des courants, des étangs, dans les estuaires, et les milieux découverts comme les vasières, les zones de marées ou les récifs de coraux. On les trouve plutôt sur les basses terres, mais il a été observé au Pérou à 4000 m d’altitude
 
DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE:
Régions tropicales de l’hémisphère sud, y compris l’Australie.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Le héron strié est en général résident sur son habitat. Habituellement, il pêche au crépuscule et la nuit, mais aussi parfois pendant la journée. Il chasse dans la végétation dense des marais. Mais il pêche parfois le jour, en zone urbaine ou l’on peut le voir arpenter lentement les bords d’un étang, ou se percher sur une jetée ou un bateau. On le rencontre souvent dans une position compacte, en forme d’œuf, perché sur une branche au-dessus de l’eau, regardant intentionnellement ailleurs. Il est parfaitement camouflé grâce à son plumage. Il chasse habituellement à couvert, et se nourrit rarement en zone découverte. Il attend, posé sur une branche ou une racine sur l’eau. Il peut relever son aigrette de haut en bas quand il est en attente. Il peut aussi sauter, plonger ou nager après sa proie. Ou bien, il remue et racle la surface pour attirer une proie par le mouvement.

Mais le fait le plus étonnant est qu’il sait les appâter. Il capture un insecte et le laisse tomber sur la surface, ce qui bien sûr, attire les poissons ou d’autres proies. Il attrape aussi des insectes en vol.    

Le héron strié niche en général isolément ou en petits groupes, mais très rarement. Si c’est le cas, les nids sont peu nombreux et très espacés.
Le héron strié est très territorial, mais si la nourriture est abondante, on peut en voir plusieurs en train de pêcher, espacés régulièrement le long de l’eau. Il préfère les eaux peu profondes, riches en végétation procurant de bons perchoirs et des endroits cachés.
La parade nuptiale voit son aigrette se relever, la gorge enfle et le cou est tout ébouriffé. Il effectue des vols de parade, en cercle, avec le cou incurvé, et des vols interrompus. Le tout accompagné de cris rauques, et la queue constamment agitée. Il est monogame.
Quand il est excité ou inquiet, il dresse son aigrette de façon agressive, agite sa queue et lance son cri d’alarme, un râpeux « raah-raah ».

VOL :
Le héron strié a un vol habituellement bas. Sa silhouette est reconnaissable, avec juste les doigts étendus qui dépassent de la queue. Les ailes apparaissent foncées.

REPRODUCTION DE L’ESPECE:
Le nid du héron strié est bien caché entre les branches des buissons ou des arbres, à une hauteur variant de 2 à 10 mètres au-dessus du sol ou du niveau de l’eau. Il est fait de branchettes si peu nombreuses que peu après la ponte, on peut voir les œufs par-dessous. Le nid mesure 30 cm de large pour 5 cm de profondeur.

La femelle dépose 2 à 5 œufs bleu verdâtre pâle. L’incubation dure environ 20 à 25 jours, assurée par les deux parents, qui élèvent les jeunes ensemble. Ils naissent couverts de duvet et les yeux ouverts, mais sont en général immobiles. Ils sont couverts de duvet gris foncé, blanc en dessous. Le duvet est très épais sur le dos, et ébouriffé sur la tête.  Ils sont nourris par les parents au nid. Ils consomment la même nourriture que les adultes, mais régurgitée. Les jeunes restent au nid jusqu’à l’obtention  de leur plumage complet, à 4 semaines. Si la famille est dérangée ou menacée, les petits sont assez vaillants pour quitter le nid et se percher dans les branches, afin de gêner leur prédateur qui aura du mal à les capturer.

ALIMENTATION:
Le héron strié se nourrit de poissons et d’amphibiens, d’insectes, d’araignées, de crabes, de crevettes et autres crustacés, de reptiles, parfois aussi de souris et autres petits mammifères.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
Le héron strié est généralement commun et localement abondant, malgré la destruction de son habitat et la pollution de son environnement, en particulier le plomb, présent sur les lieux où sévit la chasse aux canards.
Les prédateurs des œufs et des poussins sont les mustélidés et les corvidés. Les adultes et les jeunes peuvent être capturés et tués par des rapaces.  

Ang : Green-backed Heron
All : Mangrovereiher
Esp: Garcita Azulada
Ital: Airone dorsoverde
Nd: Mangrovereiger
Russe: Кваква зеленая
Sd: Grönhäger

Photos de Callie de Wet
Flickr Galleries

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD vol 1 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334105

BIRDS OF AFRICA SOUTH OF THE SAHARA by Ian Sinclair and Peter Ryan - Princeton University Press Princeton and Oxford - ISBN: 0691118159

Avibase (Lepage Denis)

Wikipedia (Wikipedia, The Free Encyclopedia)

Birds in backyards (Birds Australia and Australian Museum)

BirdLife International (BirdLife International)

 

Accueil

Page Ardéidés

Sommaire fiches