English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

 

Grue du Canada
Grus canadensis

 Ordre des Gruiformes - Famille des Gruidés

QUELQUES MESURES:
L : 88-95 cm ; Env : 175-195 cm ; Poids : 3200-5200 gr

LONGEVITE: jusqu’à 25 ans

DESCRIPTION DE L’OISEAU:
La grue du Canada est un grand oiseau. Elle a un corps lourd, un long cou et de longues pattes. Mâle et femelle sont semblables en apparence, mais le mâle est plus grand que la femelle.
L’adulte est gris, avec la peau rouge terne sur la calotte et les lores. Il a le menton blanchâtre, ainsi que les joues et le haut de la gorge, et les primaires noires. Le bec est gris foncé. Les pattes sont noirâtres.
Le juvénile n’a pas de tache rouge sur la calotte. La tête et le cou varient du clair au foncé. Son corps est gris, mais tacheté irrégulièrement de brun rouge. Il a un bec clair et les pattes noirâtres.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
En lissant leurs plumes avec le bec boueux, les grues peuvent teindre les plumes de leur dos, du bas de la nuque et de la poitrine, avec une solution ferrugineuse contenue dans la boue.
La grue du Canada est monogame. Les couples restent ensemble année après année, maintenant les liens en effectuant des parades, restant proches l’un de l’autre et criant à l’unisson. Elles ont une parade nuptiale élaborée. Cinq différents comportements ont été étudiés. Le premier est une sorte de « danse », le principal atout des couples. Ensuite, elles peuvent tendre les ailes vers le haut, mettre la tête à l’horizontale, faire de petits sauts à la verticale et s’élancer en l’air.
Les parades exclusivement utilisées par les adultes en couple afin de maintenir les liens, sont au nombre de trois. D’abord, le bec levé, puis l’accouplement et les chants nuptiaux lancés à l’unisson.
La grue du Canada n’a qu’une seule couvée par an.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
Le site des nids de grues du Canada est habituellement situé dans les marais et les zones herbeuses, mais elles peuvent occasionnellement nicher dans des zones sèches. Les deux adultes construisent le nid, utilisant des matériaux végétaux trouvés aux alentours.
La femelle dépose 1 à 3 œufs, habituellement 2. Ils sont brun terne tacheté de brun roux. L’incubation dure 29 à 32 jours, assurée par les deux parents. L’incubation commence avec le premier œuf pondu, et continue jusqu’à l’éclosion du dernier.
Les poussins sont couverts de duvet et ont les yeux ouverts. Ils sont capables de laisser le nid 24 heures après la naissance. Les deux parents se partagent leur élevage pendant plus de trois semaines. Ils nourrissent les jeunes de manière intensive les premières semaines, et réduisent jusqu’à ce qu’ils gagnent leur indépendance au bout de 9 à 10 mois.
Après avoir laissé leurs parents, les jeunes forment des groupes erratiques avec des immatures et des non nicheurs. Ils restent avec ces groupes jusqu’à leur maturité sexuelle, entre 2 et 7 ans.

Ang : Sandhill Crane
All :  Kanadakranich
Esp : Grulla Canadiense
Ital:  Gru canadese
Nd: Prairiekraanvogel
Russe:   Журавль Канадский
Sd:  Prärietrana

Photographes:

Steve Garvie
RAINBIRDER Photo galleries

Tom Grey
Tom Grey's Bird Pictures

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Volume 3 by Josep del Hoyo-Andrew Elliott-Jordi Sargatal - Lynx Edicions, 1996, 821 pages - ISBN : 8487334202

Avibase (Lepage Denis)

All About Birds (Cornell Lab of Ornithology)

Animal Diversity Web (University of Michigan Museum of Zoology)

The Longevity List (Roland Staav)

Wikipedia (Wikipedia, The Free Encyclopedia)

Bird Web (Seattle Audubon Society)


Accueil

Page Gruidés

Sommaire fiches

 

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
Le cri en vol est un « karr-rooo » plus musical que celui de la grue cendrée. Les juvéniles émettent un sifflement ténu, haut et ondulant. Les grues du Canada adultes ont plus d’une douzaine de cris, quelques trilles variés, des ronflements et des claquements.

HABITAT :
La grue du Canada est localement commune. Elle niche dans la toundra, sur les marais et les zones herbeuses. En hiver, elle se nourrit régulièrement dans les champs secs, retournant vers l’eau pour la nuit.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE:
La grue du Canada est résidente près des régions côtières, en Floride et à Cuba. Les autres espèces nord américaines sont migratrices. L’espèce est très rare pendant l’automne et l’hiver sur la côte est, depuis le sud du Massachusetts. On trouve aussi des populations de grues du Canada au nord est de la Sibérie.

C’est un oiseau diurne et un migrateur partiel. Les populations du sud restent près des sites de reproduction toute l’année, alors que les populations du nord migrent vers le sud pour hiverner. Les grues vivent habituellement en couple et en groupes familiaux. Elles peuvent rejoindre des non nicheurs pour former des groupes de survie, pour se nourrir et dormir tous ensemble. 
La grue du Canada utilise son bec pour trouver de la nourriture sous la surface du sol, et pour glaner graines et autre nourriture sur le sol.  Elle se nourrit sur terrain sec ou dans des marais peu profonds avec végétation.
Quand un prédateur volant s’approche, elle vole vers lui, en donnant des « coup de pieds ». Quand il s’agit d’un mammifère, elle va vers lui avec les ailes déployées et le bec pointé vers l’intrus. Si celui-ci persiste, la grue attaque, en claquant du bec et en donnant des coups de pattes.  
 
VOL :
Les vols migratoires des grues du Canada  sont à haute altitude, parfois trop hauts pour être vus depuis le sol. Pendant ces vols, les grues volent en ligne droite ou en forme de V.
Leurs battements d’ailes sont de lents battements vers le bas, suivis de rapides battements vers le haut.
ALIMENTATION:
La grue du Canada est omnivore. La nourriture dépend de ce qui est disponible. Les graines cultivées de céréales, comme le blé et le sorgho, sont leur principale source de nourriture quand elle est disponible. Dans les latitudes nordiques, elle consomme des baies, des petits mammifères, des insectes, des escargots, des reptiles et des amphibiens.
PROTECTION / MENACES / STATUTS:
La grue du Canada a quelques prédateurs comme les renards, ratons laveurs, coyotes, loups, corvidés, grands corbeaux, busards et aigles, rapaces nocturnes.
Beaucoup de grues sont tuées pour leur viande.
Les dérangements humains pendant l’incubation et l’élevage des jeunes, provoquent l’abandon des nids et des petits.