English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :
Longueur : 15-16 cm
Poids : 44-45 gr

La Grallaire bicolore mâle a la tête, la gorge et les parties supérieures uniformément brun-roux foncé.
Les parties inférieures sont gris foncé, avec le centre de l’abdomen tacheté de blanchâtre.
Le bec noirâtre est fin et légèrement bombé sur la mandibule supérieure. Les yeux sont brun foncé, avec un cercle oculaire blanchâtre indistinct. Les pattes et les doigts sont gris clair.
La femelle est plus brune que le mâle.
Le juvénile n’a pas été décrit.

SOUS-ESPECES ET DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
La Grallaire bicolore est présente sur les deux versants de la région du centre des Andes de Colombie (Sud d’Antioquia jusqu’à l’ouest de Putumayo), et au nord de l’Equateur (Sucumbíos).
On trouve deux sous-espèces :
G.r. rufocinerea (décrite plus haute) se trouve dans le centre des Andes de Colombie, depuis le sud d’Antioquia et vers le sud jusqu’à l’ouest de Huila.
G.r. romeroana se trouve dans le sud de la Colombie, et vers le sud jusqu’au nord-est des Andes en Equateur (NW Sucumbíos).
Cette race a le menton et la gorge brun-roux, et les taches blanchâtres de l’abdomen sont plus étendues.

HABITAT :
La Grallaire bicolore se trouve principalement sur le sol et dans les sous-bois des forêts denses et humides d’altitude, et plus rarement dans les forêts secondaires près de la dernière ligne d’arbres.
Elle vit généralement à des hauteurs variant de 2200 à 3150 mètres d’altitude, et localement autour de 1950 mètres.  
Elle semble plus abondante dans la partie la plus basse de son habitat, et elle a besoin du couvert de la forêt. 

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
La Grallaire bicolore émet un « treeeee » haut-perché, ascendant, clair et sifflé, ou un double « treeeeeaaaa » finissant en murmure bas, émis à intervalles de quelques secondes. La femelle répond régulièrement à son partenaire et des duos sont parfois entendus. 

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
La Grallaire bicolore se nourrit principalement sur le sol où elle cherche des petits invertébrés comme les insectes et les larves. Elle a récemment été observée en train de suivre des essaims de fourmis.  
C’est une espèce plutôt terrestre. Habituellement, elle sautille, mais elle peut facilement courir sur le sol.

Il est souvent très difficile de voir cet oiseau bien plus souvent entendu que vu. La Grallaire bicolore chante depuis un perchoir bien caché dans la végétation près du sol.
Elle peut parfois apparaître dans un petit espace ouvert ou une clairière herbeuse, afin de se nourrir tôt le matin et en fin d’après-midi.
Elle est souvent observée seule. Cependant, des duos entre les deux partenaires sont parfois entendus, probablement pendant la saison de reproduction.  

La Grallaire bicolore a un vol direct et bas, et ne parcourt généralement que des distances courtes.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
Les comportements nuptiaux sont très peu connus et seules quelques informations générales sont disponibles.
Voir ici les généralités concernant la reproduction de cette famille : Page 4

La saison de reproduction a lieu de mars à mai.
La forme du nid varie. On peut trouver des nids en forme de coupe dans une fourche d’arbre, ou un simple panier suspendu, ou parfois une sorte de poche qui pend d’une branche (très peu) ou dans des cavités (arbres morts tombés à terre ou souches), et même sur le sol.

La femelle dépose 2-3 œufs, habituellement blancs ou de couleur crème, parfois bleu clair ou bruns, avec de nombreuses taches foncées. L’incubation partagée par les deux adultes dure environ 14 à 16 jours, et les jeunes quittent le nid à l’âge de 9 à 12 jours.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
Les populations de la Grallaire bicolore déclinent depuis le 20ème siècle, et l’espèce est décrite comme étant rare et locale dans les zones tempérées des Andes de Colombie.  
Cette espèce est menacée par la perte de son habitat. Les dégradations dues à la déforestation au bénéfice de l’agriculture et les développements humains à l’intérieur de l’habitat de l’espèce, l’éclaircissage des forêts pour les plantations de café et les légumes, le bétail, et la construction de routes qui attirent beaucoup de monde finissant par s’installer et créer des zones agricoles sur des zones auparavant inhabitées, sont des menaces très importantes pour la Grallaire bicolore.
Cette espèce est protégée dans quelques parcs et réserves, mais il est nécessaire de protéger les zones forestières sur le versant Est des Andes.
La population décline lentement. Elle est estimée à 2500/9999 individus, avec des chiffres grossièrement arrondis à 1700/7000 individus matures.
Mais actuellement, la Grallaire bicolore est classée en tant qu’espèce Vulnérable.     

Fr: Grallaire bicolore
Ang: Bicolored Antpitta 
All: Zweifarben-Ameisenpitta
Esp: Tororoí Bicolor
Ita: Pitta formichiera bicolore
Nd: Tweekleurige Mierpitta
Sd: tvåfärgad myrpitta

Photographe:

Dubi Shapiro
Dubi Shapiro Photo Galleries

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:    

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 8 By Josep del Hoyo-Andrew Elliott-David Christie - Lynx Edicions - ISBN: 8487334504

BIRDS OF SOUTH AMERICA – Passerines - by Robert S. Ridgely and Guy Tudor – HELM Field Guides – ISBN: 9781408113424

A GUIDE TO THE BIRDS OF COLOMBIA by Steven L. Hilty and William L. Brown - Princeton University Press – ISBN 069108372X

Avibase (Denis Lepage)

Birdlife International

HBW Alive

Neotropical Birds – Cornell Lab of Ornithology

Fatbirder - Grallariidae Antpittas

CREAGUS@Monterey Bay (Don Roberson)

Wikipedia, the free encyclopaedia

Antpittas and worm-feeders: a match made by evolution?

 

Accueil

Page Passériformes

Sommaire fiches

 

Grallaire bicolore
Grallaria rufocinerea

Ordre des Passériformes – Famille des Grallariidés

INTRODUCTION :
La Grallaire Bicolore se trouve en Colombie et dans le nord-est de l’Equateur où elle fréquente les sous-bois et le sol de l’épaisse forêt de nuages à haute altitude, souvent jusqu’aux derniers arbres. Elle se nourrit surtout d’insectes capturés sur le sol. Les comportements pendant la reproduction sont peu connus mais l’espèce est probablement monogame.  
La Grallaire bicolore est menacée par la perte de l’habitat causée par la déforestation, mais l’espèce semble capable de s’adapter et de tolérer des dérangements importants. Elle est actuellemnt considérée comme étant Vulnérable.