English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Fr: Géospize voisin
Ang: Genovesa Cactus-Finch

Photographes:

Roger Ahlman
Pbase Galleries Peru and Ecuador & My bird pictures on IBC

Ken Havard
His Bird Pictures on IBC & Flickr gallery 1 & Flickr gallery 2

Texte de Nicole Bouglouan

Sources :

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 16 by Josep del Hoyo- Andrew Elliot-David Christie – Lynx Edicions – ISBN: 9788496553781

Birds of the Galapagos Archipelago Par Robert Ridgway – Editeur: Рипол Классик, 1897 – ISBN: 5877729659, 9785877729650 – 212 pages

Birdlife International

The IUCN Red List of Threatened Species

HBW Alive

Neotropical Birds – Cornell Lab of Ornithology

Split the Sharp-beaked Ground-Finch (Geospiza difficilis) and the Large Cactus-Finch (Geospiza conirostris) into multiple species

Proposal for English names for recently split Darwin’s finches

Beaks, Adaptation, and Vocal Evolution in Darwin's Finches

Wikipedia, the free encyclopaedia

 

Accueil

Page Ordre des Passériformes

Les Pinsons de Darwin - Généralités

Sommaire fiches

 

Géospize voisin
Geospiza propinqua

Ordre des Passériformes – Famille des Thraupidés

INTRODUCTION :
Le Géospize voisin était auparavant une sous-espèce du Géospize à bec conique – Geospiza conirostris. Il est aujourd’hui une espèce à part entière qui se trouve uniquement sur l’Ile Genovesa dans le nord de l’archipel des Galápagos. Il fait partie des Pinsons de Darwin.
Il diffère de l’ancienne race nominale par quelques détails morphologiques et le chant.
Cette nouvelle espèce a une distribution très restreinte et une petite population qui semble stable pour le moment. Mais elle est actuellement classée en tant qu’espèce Vulnérable.

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures : Aile : 3,10 cm – Queue : 1,90 cm – Culmen : 0,85 cm

Le Géospize voisin ressemble à G. conirostris au niveau de la taille et de l’aspect, avec les ailes légèrement plus courtes.
Cependant, il a le bec plus étroit, avec le culmen plus convexe vers l’extrémité. Les mandibules sont davantage compressées latéralement. Il a un bec long comme G. conirostris et G. scandens (Géospize des cactus).

Le mâle adulte a le plumage entièrement noir mais fondamentalement gris ardoise. Les couvertures sous-caudales sont chamois clair et présentent des marques noires en forme de pointes.
Le bec est noirâtre avec les mandibules foncées, légèrement corne grisâtre. Elles sont de la même largeur.
Les pattes et les doigts sont sombres.
La femelle est plus claire avec des stries plus pâles que la femelle G. conirostris. La couleur du bec varie selon la saison.  

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :  
Le Géospize voisin est confiné sur l’Ile Genovesa, dans le nord des Galápagos.  

HABITAT :
Le Géospize voisin fréquente les broussailles sèches et les zones arides en plaines, où il peut trouver des cactus du genre Opuntia.

CRIS ET CHANTS :
Le Géospize voisin et G. conirostris ont des chants différents. D’après des études et plusieurs observations, ces différences sont partiellement liées à la forme plus étroite et plus latéralement compressée du bec. La forme du bec joue un rôle dans l’évolution de la voix de l’oiseau et peut mener à des variations particulièrement prononcées au niveau de la structure du chant.  

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Le Géospize voisin a pour principale source alimentaire le cactus Opuntia helleri dont il consomme la pulpe, les fleurs et les fruits. De plus, il capture des insectes venus se nourrir de nectar sur les fleurs.
Il consomme certainement des graines, en particulier en dehors de la saison de reproduction.

La reproduction est généralement associée aux pluies.
Ces oiseaux sont monogames. Le mâle chante pour attirer les femelles et se montre territorial.  

Le Géospize voisin est résident sur l’Ile Genovesa. Il n’effectue que des vols courts dans sa distribution restreinte. Ses ailes courtes ne lui permettent pas d’effectuer des déplacements importants.    

REPRODUCTION DE L’ESPECE :  
La saison de reproduction a lieu pendant la saison des pluies, et surtout de janvier à mai.
Il n’y a pas encore d’informations sur les comportements de cette nouvelle espèce pendant la reproduction. Nous pouvons cependant suggérer qu’il se comporte de la même façon que G. Conirostris.
Le nid a une forme sphérique. Il est fait avec des herbes sèches, et placé sur un cactus ou dans un buisson.
Les poussins sont nourris par les deux parents et quittent le nid au bout d’environ deux semaines.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :        
Le Géospize voisin a une distribution très restreinte et une petite population grossièrement estimée à moins de 1000 individus matures.
L’espèce est menacée par les prédateurs introduits sur l’île et par les maladies, à cause des effectifs faibles.
Le Géospize voisin est actuellement considéré comme étant Vulnérable.