English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Fr: Geai turquoise
Ang: Turquoise Jay
All: Türkishäher
Esp: Chara Turquesa - Urraca Turquesa - Urraquita turquesa
Ita: Ghiandaia turchese
Nd: Turkooisgaai
Sd: Turkosskrika

Photographe:

Roger Ahlman
Pbase Galleries Peru and Ecuador

Texte de Nicole Bouglouan

Sources :

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 14 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-David Christie - Lynx Edicions – ISBN: 9788496553507

A GUIDE TO THE BIRDS OF COLOMBIA by Steven L. Hilty and William L. Brown - Princeton University Press – ISBN 069108372X

Avibase (Lepage Denis)

BirdLife International (BirdLife International)

Neotropical Birds – Cornell Lab of Ornithology

Wikipedia, the free encyclopaedia

Ci-dessous, comparaison avec une espèce proche, le Geai superbe.

ORNITOLOGIA NEOTROPICAL 21: 611614, 2010 - The Neotropical Ornithological Society
PARENTAL CARE AND NESTLING DEVELOPMENT OF THE BEAUTIFUL JAY (CYANOLYCA PULCHRA) IN NORTH WESTERN ECUADOR
By David A. Laufenberg & Catherine Woodward

HBW Alive  

 

Accueil

Page Passériformes

Page Corvidés

Sommaire fiches

 

Geai turquoise
Cyanolyca turcosa

Ordre des Passériformes – Famille des Corvidés

INTRODUCTION :
Le genre Cyanolyca est celui des petits geais au plumage bleu ou turquoise, excepté le masque et le collier noirs qui les caractérisent.
Le Geai turquoise est présent dans les forêts humides de montagne sur les deux versants des Andes dans le sud de la  Colombie, en Equateur et dans le nord du Pérou. L’espèce est visible en altitude.

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :
Longueur : 30-32 cm

L’adulte a le plumage plutôt turquoise ou bleu céruléen. La tête, la nuque et la gorge sont plus pâles, cette dernière étant bleu clair blanchâtre. Le front, les lores et les côtés de la tête sont noirs, formant un masque très net qui continue vers le bas sur les côtés du cou et finit en un étroit collier noir qui sépare le bas de la gorge du haut de la poitrine. Le reste du plumage est bleu céruléen, excepté le dessous plutôt noirâtre des ailes et les rectrices.
Le bec robuste est noir. Les yeux sont brun noirâtre. Les pattes et les doigts sont noirs.
Les deux adultes sont semblables.
Le juvénile est probablement plus terne.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :  
Le Geai turquoise se trouve sur les deux versants des Andes, depuis le sud de la Colombie, en Equateur et jusqu'au nord du Pérou. En Colombie, il se trouve à Nariño, et probablement dans le nord du Parc National naturel de Puracé à Cauca. En Equateur, on le trouve également sur les deux versants des Andes, tout comme dans le nord du Pérou à Piura et Cajamarca.

HABITAT :
Le Geai turquoise fréquente les forêts humides et les lisières des forêts dans les montagnes jusqu’à la limite des derniers arbres. Il est présent dans les forêts primaires et secondaires. Il fréquente les forêts plantées de grands arbres en haute montagne, et les forêts plus touffues présentant un enchevêtrement d’arbres et de buissons et beaucoup d’épiphytes comme les Broméliacées, les Aracées et les mousses.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
Le Geai turquoise produit fréquemment un « tsrrrp » sonore et un « kworr » explosif, souvent répétés trois ou quatre fois. Il émet également des sons brefs ressemblant à des claquements. Des cris de contact sont émis entre les oiseaux lorsqu’ils se nourrissent en petits groupes dans la forêt et entre les deux partenaires du couple.  

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Le Geai turquoise est omnivore comme beaucoup de Corvidés. Il se nourrit certainement d’insectes tels que Coléoptères, Lépidoptères et Orthoptères, mais aussi de baies. Il visite également les nids d’autres espèces où il dérobe aussi bien les œufs que les nouveau-nés.

Il se nourrit habituellement en petits groupes de deux à six individus, à différents niveaux dans la forêt, y compris dans la canopée et en dessous. Tout en cherchant sa nourriture, il sautille le long des branches et fouille attentivement les épiphytes, s’arrêtant parfois pour scruter la végétation à la recherche de proies.

Le Geai turquoise se pose rarement à découvert, ou bien pour un instant très court. Il reste en général dans les grands arbres, mais il lui arrive quelquefois de s’aventurer dans les buissons près des habitations.

Il n’y a pas d’information sur ses comportements nuptiaux, mais habituellement, les Corvidés ont tendance à être monogames avec des liens solides qui tiennent en général toute une l’année, mais souvent pour la vie.
Les parades nuptiales ne sont pas connues actuellement, mais les geais néotropicaux ont tendance à gonfler lentement les plumes de la tête et du cou tandis que ce dernier est tendu.
Le Geai turquoise utilise certainement sont beau plumage et les dessins de la tête pendant les parades, en adoptant des postures qui mettent ses atouts en valeur. Il devient aussi plus agressif pendant la reproduction.

L’espèce est sédentaire dans sa distribution.
Le vol est agile et puissant.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
Toujours peu d’informations sur les comportements du Geai turquoise pendant la reproduction. Cependant, d’après une observation (H.F. Greeney – 24 February 2010) concernant trois nids, il semblerait que cette espèce construise un grand nid avec beaucoup de mousse dans une fourche de petites branches, en général en haut d’un arbre isolé, entre 9 et 16 mètres au-dessus du sol. Trois adultes ont été observés à chaque site, mais ces trois adultes participaient à la construction de l’un des nids.
Cette dernière observation suggère une reproduction communautaire avec des aides. Cette caractéristique est assez fréquente chez les geais néotropicaux.

La saison de reproduction est probablement associée aux pluies. Les oiseaux résidents tentent de nidifier avant les pluies, et continuent ensuite. La disponibilité de nourriture joue un rôle important, en particulier les insectes, pour nourrir les poussins.

A partir d’une observation du Geai superbe (C. pulchra) qui partage une grande partie des comportements nuptiaux d’autres geais du genre Cyanolyca, les poussins semblent naître vers la mi-avril. Ils sont nourris par les adultes, surtout avec des insectes. Les jeunes quittent le nid 15 jours après la naissance (20 jours chez le Geai couronné). Le Geai superbe se trouve sur le versant Pacifique des Andes en Colombie et dans le nord de l’Equateur, et sa distribution chevauche cette du Geai turquoise.

Les nids sont quelquefois parasités par le Vacher géant (Molothrus oryzivorus).

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
Le Geai turquoise est assez commun en Equateur et au Pérou, moins en Colombie. Cette espèce a une distribution relativement grande en Amérique du Sud, et la population semble stable mais n’a pas été estimée.
Le Geai turquoise est actuellement considéré comme non menacé.