English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Fou de Grant
Sula granti

Ordre des Suliformes – Famille des Sulidés

QUELQUES MESURES :
L : 81-92 cm
Env : 152 cm

LONGEVITE : Jusqu’à 23 ans

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Le Fou de Grant était précédemment considéré comme sous-espèce du Fou masqué (Sula dactylatra). Il est à présent une espèce à part entière. Il est plus grand que le Fou masqué.

Ang : Nazca Booby
All : Nazca Tölpel
Esp : Alcatraz de Nazca
Ital: Sula di Nazca
Nd: Nascagent

Photos de Tom Merigan
Son site: Tom Meriganís Photo Galleries

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD vol 1 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334105

Avibase (Lepage Denis)

ARKive (Christopher Parsons)

All About Birds (Cornell Lab of Ornithology)

The Birds of North America online

Wikipedia (Wikipedia, The Free Encyclopedia)

 

Accueil

Page famille Sulidés

Sommaire fiches

Le mâle adulte a le plumage d’un blanc pur, excepté sur les ailes pour les rémiges et le bord de fuite, et sur la queue. Ces plumes sont brun noirâtre. Sur la queue, les rectrices centrales sont souvent blanches.
Les parties inférieures sont blanches, avec le bord de fuite et les sous-caudales brun noirâtre. 

La tête et le cou sont blancs. La peau nue de la face est noire. Le long bec pointu est plutôt jaune orangé chez le mâle. Les yeux sont d’un jaune profond ou orangé. Les pattes courtes et robustes et les doigts palmés sont bleu-gris foncé ou bleu-vert olivâtre.

La femelle a un plumage similaire au mâle, mais son bec est plutôt rosâtre ou orange rosâtre. Elle est légèrement plus grande que le mâle.

Le juvénile a le plumage gris-brun sur les parties supérieures, avec des mouchetures claires indistinctes sur la tête et le cou. 

CRIS ET CHANTS :

SONS PAR

XENO-CANTO

Le Fou de Grant mâle, comme les autres fous, émet surtout des sifflements plaintifs, alors que la femelle produit des sons résonnants et plus forts.

HABITAT :
Le Fou de Grant est un oiseau marin. Il se reproduit sur les falaises, sur des corniches rocheuses. Il se nourrit dans les eaux côtières.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
Le Fou de Grant est l’espèce de l’Est de l’Océan Pacifique. On la trouve sur les îles au large de la Colombie, de l’Equateur et de l’Amérique Centrale.
Récemment, le Fou de Grant a nidifié sur les îles Hawaïennes.   
La plus grande colonie se trouve aux Galápagos et sur les Îles Malpelo, au large de la Colombie.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :  
Le Fou de Grant se nourrit dans les eaux côtières autour des îles et le long des eaux continentales de l’Amérique Centrale et de l’Amérique du Sud.

Comme les autres fous, il pratique la pêche par des plongeons spectaculaires depuis une trentaine de mètres de hauteur, directement dans le banc de poissons. Selon la saison et les ressources de nourriture, il se nourrit surtout de sardines, mais aussi de poissons volants.

Le Fou de Grant adopte un comportement singulier pendant la période de reproduction. Si la femelle dépose habituellement deux œufs, un seul poussin est élevé. Le second meurt très vite après la naissance.
Les œufs sont déposés à quelques jours d’intervalle, et un seul des poussins est capable de survivre. L’ainé pousse le plus jeune hors du nid où il mourra de faim et de soif.
Le Fou de Grant est bien connu pour ce comportement, et les adultes ignorent les faits.

Un autre comportement méconnu et incompris explique que le poussin survivant devient tyrannique en grandissant. S’il n’arrive pas à s’accoupler, il harcèle les poussins de la colonie. Il peut aussi bien les mordre que leur lisser les plumes, et parfois même il tente de s’accoupler avec eux ! (ANDERSON, 2004).

Les adultes non-nicheurs effectuent alors des semblants de parades nuptiales, offrant des cailloux ou des plumes aux jeunes avant qu’un mâle tente un accouplement forcé.
Les poussins ainsi persécutés sont ensuite tués par d’autres oiseaux avides de sang. Tel est le résultat de ces comportements étranges et inhabituels.

Les adultes nicheurs doivent garder attentivement le nid et le poussin afin d’éviter la perte de leur unique rejeton.
Cependant, les « vrais couples » effectuent quelques parades telles que le « bec à bec » et autres comportements typiques.

Le Fou de Grant reste autour des colonies de reproduction toute l’année, mais les populations peuvent se déplacer en fonction des sources de nourriture.

VOL : 
Le Fou de Grant se déplace facilement dans les airs grâce à ses longues ailes étroites. Cet oiseau est hautement aérien et pratique de spectaculaires plongeons après un vol puissant et quelques manœuvres adroites.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
La saison de reproduction varie selon la distribution géographique, mais le Fou de Grant peut se reproduire à différentes périodes de l’année.   
Il se reproduit en colonies sur les corniches rocheuses des falaises. Le nid est sur le sol. La dépression est entourée d’une bordure faite de déjections appelées « guano ».

La femelle dépose habituellement deux œufs mais un seul poussin est élevé. L’incubation par les deux parents dure environ 40 jours. Le Fou de Grant n’a pas de plaque incubatrice et couve l’œuf avec ses pieds palmés.
Le jeune est nourri par les deux parents avec du poisson régurgité. Il est emplumé au bout de 115-120 jours après la naissance, et il atteint sa maturité sexuelle vers l’âge de 3-4 ans.

ALIMENTATION :
Le Fou de Grant se nourrit surtout de poisson (sardines) et de poissons volants. Cette espèce pêche en général des proies plus grandes que les autres fous.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :  

Le Fou de Grant peut être tué par le matériel de pêche des bateaux. Ces oiseaux sont aussi vulnérables aux développements humains et aux dérangements. 

Les prédateurs introduits sur les îles jouent un rôle important dans les pertes des couvées, avec les porcs introduits sur Clipperton Island, entraînant l’abandon de la colonie.

Plusieurs projets pour la protection de cette espèce sont déjà actifs, et quelques populations (sur Malpelo Islands) sont sous le contrôle de la Fondation ProAves.

Cependant, ces oiseaux sont abondants localement et l’espèce n’est pas spécialement menacée actuellement.