English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
Les populations de Craves à bec rouge sont en déclin en Europe, à cause de la perte de leur habitat et de leurs zones de nourrissage. Les changements intervenus dans l’élevage et la transformation des pâturages ont entraîné la disparition des insectes vivant aux côtés du bétail et dont se nourrissent ces oiseaux, provoquant ainsi leur déclin.

Ang : Red-billed Chough
All : Alpenkrähe
Esp: Chova Piquirroja
Ital: Gracchio corallino
Nd: Alpenkraai
Sd: Alpkråka

Photographes:

Aurélien Audevard
OUESSANT DIGISCOPING

Nicole Bouglouan
PHOTOGRAPHIC RAMBLE

Texte de Nicole Bouglouan

Pour plus d’informations sur cet oiseau, voici un article rédigé en espagnol par Javier Pastor Gonzalez: CHOVAS

Sources:  

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 14 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-David Christie - Lynx Edicions –
ISBN: 9788496553507

THE HANDBOOK OF BIRD IDENTIFICATION FOR EUROPE AND THE WESTERN PALEARCTIC by Mark Beaman, Steve Madge - C.Helm - ISBN: 0713639601

THE COMPLETE BOOK OF BRITISH BIRDS – Written by “Royal Society for the Protection of Birds” experts - Préface de Magnus Magnusson - Michael Cady- Rob Hume Editors - ISBN: 0749509112  

ENCYCLOPEDIE DES OISEAUX DE FRANCE ET D’EUROPE – de Peter Hayman et Rob Hume - Flammarion – ISBN : 2082009920

Avibase (Lepage Denis)       

Pájaros de España (JL Beamonte)

Wikipedia (Wikipedia, The Free Encyclopedia)

 

Accueil

Page Passériformes

Page Corvidés

Sommaire fiches    

 

Crave à bec rouge
Pyrrhocorax pyrrhocorax

Ordre des Passériformes – Famille des Corvidés

QUELQUES MESURES :
L : 38-41 cm
Poids : 207-375 gr

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Le Crave à bec rouge a un plumage brillant bleu noir, avec des reflets verts sur les ailes et la queue. Celles-ci sont longues et larges, munies de longues primaires.
Les yeux sont noirs. Le bec est rouge et mince, légèrement incurvé. Les pattes et les doigts sont rouges avec des griffes noires. 
Les deux sexes sont identiques.
Le juvénile est plus terne que les adultes, avec le bec orange terne. Les pattes sont rosâtres ou sombres.  

Les 8 sous-espèces diffèrent par la taille et l’intensité des reflets.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
Le Crave à bec rouge est très bruyant tout au long de l’année. Le cri le plus commun est un glapissement sonore et agréable « kwee-ow » et « chee-a ». Ce cri peut être émis en vol ou quand l’oiseau est au sol.
Le cri d’alarme est un « ker-ker-ker » ou un simple « karr »rauque.
Les deux partenaires émettent des bavardages doux entre eux.

HABITAT :
Le Crave à bec rouge se reproduit en haute montagne et sur les falaises côtières avec des pâturages adjacents où l’herbe est courte. On le trouve aussi dans les zones herbeuses et cultivées comprenant des roches escarpées. 

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
Le Crave à bec rouge se reproduit dans le sud de l’Europe et dans le Bassin Méditerranéen, en Grande Bretagne, dans l’île de Man et en Irlande, et en Asie, Inde et Chine.
On trouve une population en Ethiopie (Ethiopian Highlands), et aussi dans les hautes altitudes de l’Himalaya où il réside localement.
Le Crave à bec rouge est résident dans son habitat, mais il peut descendre à des altitudes plus basses en hiver.     

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Le Crave à bec rouge se nourrit sur les landes maritimes et les pâturages au sommet des falaises. Quand il est au sol, il peut marcher, sauter et courir vite sur de courtes distances.
C’est un oiseau grégaire, formant des groupes pour se nourrir sur les zones herbeuses. On les voit souvent en couples ou en petits groupes, mais aussi en grands rassemblements de centaines d’oiseaux.
Chaque groupe possède une hiérarchie, et les oiseaux peuvent vivre et se nourrir ensemble sans aucun problème. Les jeunes ont besoin de deux ou trois ans à l’intérieur du groupe pour obtenir un statut, avec parfois quelques échanges agressifs mais rarement importants.

Quand les ressources alimentaires sont réduites, les oiseaux dominants sont capables de trouver la nourriture nécessaire afin de survivre et de se reproduire avec succès.
Pendant la période de reproduction, le couple de Craves à bec rouge défend son territoire vigoureusement, mettant en fuite n’importe quel intrus capable de menacer le site du nid.
Si un prédateur s’approche trop, les craves effectuent de spectaculaires parades aériennes afin de défendre les jeunes encore dépendants au sein du groupe.

Le Crave à bec rouge vole de façon remarquable, filant le long des falaises en petits groupes d’un vol agile et soutenu. Pendant le vol, on peut voir les primaires bien séparées au bout des ailes, donnant à cet oiseau sa silhouette caractéristique.

Le Crave à bec rouge lance son cri typique depuis un perchoir, tout en agitant les ailes et la queue.

Chaque couple défend le territoire où il se reproduit et où il vit. Les liens du couple sont forts. La parade nuptiale comprend de merveilleux vols nuptiaux au printemps, avant d’établir le site du nid dans des crevasses ou des trous dans les rochers.

VOL :
Le Crave à bec rouge effectue un vol superbe et très gracieux. Il aime jouer dans les courants thermiques, effectuant des plongeons vertigineux et des loopings acrobatiques. Il s’élève sans effort et monte dans le vent, traversant les vents contraires pour s’arrêter, avant de plonger avec de vigoureux battements d’ailes pour atteindre une bonne vitesse. Ensuite, il plane facilement, et faisant pivoter sa large queue, il tourne dans le vent et remonte rapidement, effectuant un virage serré tandis qu’il avance en se déportant légèrement sur le côté. C’est le seul oiseau au monde capable d’effectuer de telles acrobaties. 

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
Le nid du Crave à bec rouge est une structure volumineuse et lâche faite de rameaux et de racines, liés par de la boue. Le nid est tapissé de matériaux doux comme la laine et les poils. Il est situé dans des crevasses rocheuses, ou dans des cavités, ou sur les corniches des falaises, ou encore sur des structures, mais aussi dans des grottes en montagne. Les deux parents prennent part à la construction du nid.

La femelle dépose entre mars et mai, 3 à 5 œufs chamois clair, crème ou verts, avec des marques variées brunes et grises. L’incubation dure environ 17 jours, et la femelle commence à couver dès le premier œuf pondu. Elle est souvent nourrie par le mâle pendant qu’elle est sur le nid, mais parfois, elle le rejoint pour se nourrir avec lui au sein d’un petit groupe. 
Les poussins sont nidicoles et élevés par la femelle pendant les dix premiers jours. Elle leur donne de petits morceaux de la nourriture apportée par le mâle. Quand les jeunes atteignent l’âge de 5 à 7 jours, le mâle commence à les nourrir avec la femelle en régurgitant des invertébrés.
Quand les jeunes ont leur plumage complet, au bout de 38 jours environ, ils s’abritent dans des caches individuelles dans le voisinage, et s’élancent hors de leur cachette avec beaucoup de bruit pour être nourris par les parents.

Une semaine plus tard, les jeunes suivent les adultes et apprennent à se nourrir eux-mêmes. Ils deviennent indépendants un mois plus tard, mais ils restent dans le groupe familial jusqu’à la prochaine saison de reproduction.
Les jeunes peuvent aider leurs parents à élever les jeunes de la couvée de l’année suivante. Ils atteignent leur maturité sexuelle à l’âge de deux ou trois ans.

ALIMENTATION :
Le Crave à bec rouge se nourrit d’invertébrés terrestres, principalement d’insectes et de larves, Coléoptères, Lépidoptère et Formicidés. Il capture aussi chenilles, sauterelles, scarabées, araignées et vers de terre, et rarement quelques petits vertébrés.      
Il consomme aussi des graines et des baies en hiver.