English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Cormoran huppé
Phalacrocorax aristotelis

Ordre des Suliformes – Famille des Phalacrocoracidés

QUELQUES MESURES :
L : 65-80 cm
Env : 90-105 cm
Poids : jusqu’à 2000gr

LONGEVITE : jusqu’à 14 ans

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Le cormoran huppé est plus petit que le grand cormoran, avec le bec plus mince et une crête recourbée en période de reproduction.

L’adulte en plumage nuptial a le plumage entièrement noir avec des reflets vert foncé.
Sur la tête, on peut voir une crête recourbée sur le front pendant une courte période. Le bec fin et noirâtre a la mandibule supérieure légèrement crochue en son extrémité. La commissure est jaune vif. Les yeux sont vert émeraude. Les pattes et les doigts palmés sont noirâtres.

L’adulte en plumage d’hiver est plus terne et n’a pas de crête. Le menton et la gorge sont grisâtres et tachetés de brun.

Les deux sexes sont semblables.
Le juvénile est plutôt brun avec les côtés de la tête et les parties inférieures clairs, avec des proportions de gris et de blanc variables en dessous. Il atteint sa maturité sexuelle à 4 ans.

On trouve trois sous-espèces :
P.a. aristotelis, d’Islande et nord de la Scandinavie, et vers le sud jusqu’à la Péninsule Ibérique.
P.a. desmarestii, du centre de la Méditerranée et vers l’est jusqu’à la Mer Noire.
P.a. riggenbachi, des côtes du Maroc.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
Le cormoran huppé est plutôt silencieux loin des colonies. Mais au sein de la colonie, mâle et femelle produisent des claquements. Le mâle émet des séries de grognements et de claquements « ark-ik-ark-ik-ark-ik… »

HABITAT :
Le cormoran huppé est une espèce essentiellement marine. Il fréquente les côtes et les îles rocheuses avec des eaux claires et profondes adjacentes.
Cette espèce se reproduit sur les falaises maritimes et les rochers, ou sur le sol, à l’abri de la végétation ou des éboulis.
Il évite en général les estuaires, et dort sur les rochers à la base des falaises côtières. Il est assez rare à l’intérieur des terres.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
Le cormoran huppé se reproduit sur les côtes rocheuses de l’ouest et du sud de l’Europe, du sud-ouest de l’Asie et de l’Afrique du Nord. 
Cette espèce est sédentaire et hiverne habituellement sur les aires de reproduction, mais les oiseaux des parties les plus au nord de l’habitat peuvent se déplacer vers le sud en hiver.
Les immatures peuvent effectuer quelques dispersions postnuptiales et des déplacements courts.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Le cormoran huppé se nourrit de poissons pris au fond de l’eau ou a mi-profondeur. Il se nourrit souvent seul quand il est en dehors de la colonie et en hiver. Mais il peut aussi poursuivre les bancs de poissons en grandes bandes. Il se nourrit principalement en plongeant et ensuite, il poursuit sa proie sous l’eau.

Le cormoran huppé est capable de plonger pendant environ 95 secondes. Les plongées alternent avec des périodes de repos qui dépendent de la durée de la plongée, de la profondeur atteinte et des caractéristiques du fond. En général, il se nourrit sur des fonds sableux ou rocailleux.
Le cormoran huppé est souvent vu les ailes grand-ouvertes, posture typique utilisée pour sécher les plumes après la plongée.

Le cormoran huppé, comme les autres espèces de cormorans, est grégaire. Ils forment de grands groupes aux dortoirs et aux colonies de reproduction, et également lors des parties de pêche.
Le dortoir communautaire est souvent situé à des endroits sûrs, des îles, des rochers et des falaises maritimes. Mais les plateformes pétrolières sont aussi parfois utilisées comme dortoirs, même si cette espèce marine dort généralement sur terre toute l’année.

Pendant les disputes sur les perchoirs, ou quand ils pêchent en groupes, ils émettent de fréquentes vocalises. Ces sons sont surtout produits par les mâles, bien que leur répertoire soit très limité.
Pendant la période de reproduction, le cormoran huppé a les commissures très colorées. Les parades exposent ces couleurs lorsque l’oiseau pointe son bec vers le ciel et en avant, la tête jetée sur le dos et relevée à nouveau, tout en faisant des « vagues » avec ses ailes.
La fin des parades a lieu quand une femelle se pose près du mâle et est acceptée. A ce moment-là, elle garde le site du nid pendant que le mâle commence à collecter les matériaux. L’accouplement a lieu sur le site de nidification.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
La saison de reproduction varie selon la distribution géographique.
Le cormoran huppé nidifie en colonies lâches sur les falaises côtières. Le nid peut être situé dans une crevasse, une grotte, une corniche ou parmi les éboulis, à quelques mètres au-dessus du plus haut niveau de l’eau.
Il est fait d’algues et de rameaux de bois et surtout de matériaux végétaux. L’intérieur est tapissé d’herbes plus fines. Le nid est souvent réutilisé pendant plusieurs saisons. Des matériaux frais sont ajoutés tout au long de la nidification.

La femelle dépose 3 œufs bleu pâle. L’incubation dure environ un mois, partagée par les deux adultes. A la naissance, les poussins sont nus et ont besoin de leurs parents pour les réchauffer. Plus tard, ils seront couverts de duvet brun. Les adultes les nourrissent par régurgitation. Ils sont emplumés au bout de 53 jours, mais ils dépendent encore des adultes pour la nourriture pendant environ 4 semaines. Ils sont capables de voler à l’âge de deux mois.
Les adultes les défendent vigoureusement contre les prédateurs.

ALIMENTATION :
Le cormoran huppé se nourrit principalement de poisson, mais il prendra aussi quelques mollusques et des petits crustacés.

PROTECTION / MENACES / STATUS :
Le cormoran huppé est souvent persécuté dans les pêcheries et les fermes marines où il est considéré comme nuisible et prédateur des stocks de poissons.
Comme d’autres espèces marines, il est vulnérable à la pollution par les hydrocarbures, et peut aussi se faire piéger dans les filets de pêche.
De plus, les adultes, les poussins et les œufs sont prélevés aux nids pour la consommation dans certaines parties de l’habitat.
Cependant, en dépit des déclins constatés au 19ème siècle, les populations sont à présent en augmentation lente depuis les années récentes.

Ang : European Shag
All : Krähenscharbe
Esp : Cormorán Moñudo
Ital : Marangone dal ciuffo
Nd: Kuifaalscholver
Russe: Хохлатый баклан
Sd: Toppskarv

Photos de Steve Garvie
Son site: RAINBIRDER Photo galleries

Texte et photos de Nicole Bouglouan

Sources :

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD vol 1 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334105

THE HANDBOOK OF BIRD IDENTIFICATION FOR EUROPE AND THE WESTERN PALEARCTIC by Mark Beaman, Steve Madge - C.Helm - ISBN: 0713639601

THE COMPLETE BOOK OF BRITISH BIRDS – Written by “Royal Society for the Protection of Birds” experts - Préface de Magnus Magnusson - Michael Cady- Rob Hume Editors - ISBN: 0749509112  

Avibase (Lepage Denis)

BirdLife International (BirdLife International)

Longevity records

Wikipedia (Wikipedia, The Free Encyclopedia)

 

Accueil

Page famille Phalacrocoracidés

Sommaire fiches

 

VOL :
Le cormoran huppé vole typiquement près de l’eau avec des battements rapides. Le cou est en général complètement étendu.