English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
Le Corbeau pie est commun et largement répandu, et peut même être abondant localement.
Grâce à sa nourriture omnivore et à sa tolérance des humains, le Corbeau pie n’est pas menacé actuellement. 

Ang : Pied Crow
All : Schildrabe
Esp : Cuervo Pío
Ital: Corvo bianco e nero
Nd: Schildraaf
Sd: Svartvit kråka

Photographes:

Marc Chrétien
MURINUS

Jean Michel Fenerole
Photos d’Oiseaux

Steve Garvie
RAINBIRDER Photo galleries

Jean Marc Rabby
Des Ailes et des Plumes

Yves Thonnerieux
NATUR’AILES

Callie de Wet
Flickr Galleries

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:  

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 14 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-David Christie - Lynx Edicions –
ISBN: 9788496553507

L’ENCYCLOPEDIE MONDIALE DES OISEAUX - Dr Christopher M. Perrins -  BORDAS - ISBN: 2040185607

BIRDS OF THE GAMBIA AND SENEGAL by Clive Barlow and Tim Wacher – Helm Field guides – ISBN: 0713675497

BIRDS OF AFRICA SOUTH OF THE SAHARA by Ian Sinclair and Peter Ryan - Princeton University Press Princeton and Oxford - ISBN: 0691118159

Avibase (Lepage Denis)

Wikipedia (Wikipedia, The Free Encyclopedia)

 

Accueil

Page Famille Corvidés

Page Passériformes

Sommaire fiches

 

Corbeau pie
Corvus albus

Ordre des Passériformes – Famille des Corvidés

QUELQUES MESURES :
L : 45 cm
Poids : 400-700 gr

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Ce corbeau blanc et noir s’adapte très bien à différents types d’habitats, y compris les villes et les villages où il trouve toutes sortes de nourritures.  

Les deux adultes sont semblables et ont la tête, le cou et le haut de la poitrine noirs avec des reflets bleus et violets. Les plumes noires de la gorge sont plus longues.
Ces parties noires contrastent fortement avec le collier blanc sur le haut du manteau, s’étendant vers les parties inférieures sur la poitrine, les côtés du corps et les axillaires.
Le reste du plumage, depuis le bas du dos jusqu’aux couvertures sus-caudales, ainsi que l’abdomen et le bas-ventre est noir, mais moins luisant que la tête.
Les ailes et la queue sont noires avec des reflets bleus et violets.

Le bec puissant, les pattes et les doigts sont noirs. Les yeux sont brun foncé.    

Le juvénile a les parties noires du plumage plus ternes, et la séparation entre le noir et le blanc est moins contrastée avec des plumes aux extrémités grises.

CRIS ET CHANTS :  
Le Corbeau pie comme beaucoup de corbeaux, émet un cri typique et guttural « kraaak », ou un plus profond « rrawrr », ou encore un « krow » court. On peut aussi entendre un « raa » plat souvent prolongé en une sorte de miaulement « raaaaeow ». Il lance aussi des « torrrrrh-tarrrrrh » secs et bruyants.

D’autres sons peuvent être nasillards, creux, gutturaux ou plats, souvent accompagnés de balancements de la tête et de mouvements de la queue.

HABITAT :
Le Corbeau pie fréquente surtout les zones ouvertes et les prairies, les campagnes découvertes avec des arbres, les clairières en forêt, les savanes, mais aussi les bords des fleuves et les rives des lacs.
Cette espèce peut être vue près des humains dans les villes et les villages où elle trouve des décharges et des abattoirs.
Cependant, le Corbeau pie ne fréquente pas les forêts épaisses, les déserts et les zones trop montagneuses, mais selon l’habitat, il est visible depuis le niveau de la mer jusqu’à 3700 mètres d’altitude en Ethiopie, bien qu’en général, on le trouve plus bas.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
Le Corbeau pie se trouve dans presque toute l’Afrique subsaharienne excepté quelques régions d’Erythrée, d’Ethiopie et de Somalie, les régions les plus arides de la Namibie, du Botswana et du Kalahari, et les plus hautes régions de Lesotho.
Il est aussi présent sur les îles au large de la Tanzanie et à Madagascar.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :  
Le Corbeau pie est omnivore et se nourrit de nombreux insectes et mollusques. Il chasse aussi des petits vertébrés comme les amphibiens et les lézards, les rongeurs et les petits oiseaux, et les poissons. Il lui arrive de capturer des insectes, des oiseaux et des chauves-souris en vol. Il arpente le bord des routes à la recherche de cadavres d’animaux et fréquente les décharges aux côtés des rapaces et des marabouts.
Dans les parties sud de la distribution, il se nourrit aussi de végétaux, de nombreuses graines, de racines et de fruits variés.

Il est connu pour attaquer les nids, particulièrement lorsqu’il pénètre dans les héronnières où il prend aussi bien les œufs que les nouveau-nés.    
Il suit les feux de brousse où il attend les insectes effrayés, et suit aussi les charrues pour capturer des invertébrés.
Certaines observations racontent qu’il brise les œufs d’autruche en les laissant tomber d’une certaine hauteur sur des pierres.

Le Corbeau pie se nourrit en couples ou en petits groupes, mais ils peuvent se rassembler en grands nombres autour d’abondantes sources de nourriture.
Ils dorment dans des dortoirs communs installés dans des grands arbres dans les parcs urbains. Ce sont alors plusieurs centaines d’oiseaux qui sont visibles. 

Le Corbeau pie harcèle les oiseaux plus grands que lui, depuis les petits oiseaux de proie jusqu’aux grands vautours. Mais il peut aussi être harcelé de la même manière par des oiseaux plus petits que lui.
Il pirate les oiseaux de mer pour la nourriture.

Au début de la saison de reproduction, le Corbeau pie effectue des parades nuptiales. Le mâle se pavane autour de la femelle et gonfle les plumes de la nuque et de la gorge tandis que le bec est abaissé. Il fait aussi des courbettes tout en émettant des sortes de cliquetis.
En réponse à ces parades, la femelle adopte une posture de soumission. Elle s’accroupit et fait vibrer ses ailes, attitude typique pour inviter le mâle à l’accouplement.

Le Corbeau pie est principalement sédentaire à l’intérieur de sa vaste distribution. Quelques déplacements locaux ou saisonniers ont lieu selon l’endroit. Des déplacements sont également observés après la reproduction, mais les adultes sont probablement sédentaires alors que les jeunes se déplacent vers de nouveaux territoires.

VOL :  
Le Corbeau pie a un vol puissant qui peut être tenu sur de longues distances avec des battements fermes.  

REPRODUCTION DE L’ESPECE :   
La saison de reproduction varie selon la distribution et les pluies.
Les Corbeaux pie sont monogames, et les liens du couple durent toute leur vie.
Cette espèce nidifie en solitaire et les deux adultes construisent le nid. C’est une structure volumineuse faite avec des rameaux de bois et des racines. La coupe profonde est tapissée de plusieurs sortes de matériaux comme de la boue, de la bouse de bétail, de la laine, de la ficelle et des herbes. Le nid est souvent placé haut dans une fourche d’arbre, un pylône ou un immeuble haut, et rarement sur les corniches rocheuses des falaises. Le Corbeau pie utilise le même site chaque année, mais un nouveau nid est construit à chaque fois.

La femelle dépose 4-5 œufs. Les deux sexes incubent mais c’est surtout la femelle qui couve le plus souvent. Les deux parents nourrissent les jeunes qui restent environ 35 à 45 jours au nid.
Le nid du Corbeau pie peut parfois être parasité par le Coucou geai (Clamator glandarius).

ALIMENTATION :
Le Corbeau pie se nourrit de nombreux insectes, araignées et mollusques. Il chasse aussi des petits vertébrés tels que rongeurs, oiseaux, grenouilles, lézards et poissons. Les chauves-souris et les petits oiseaux peuvent être capturés en vol.
Il n’est pas contre les charognes et cherche souvent le long des routes des cadavres d’animaux tués par des véhicules. Ce corbeau se nourrit aussi de matières végétales comme les graines, les racines et les fruits (dattes et noix de palmier à huile), pommes de terre et riz.

Corbeau pie poursuivant un

Vautour chassefiente

(Gyps Coprotheres)

SONS PAR XENO-CANTO