English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Sur la tête, le front, la calotte et le milieu de la nuque sont noirâtres. On y voit une crête ébouriffée formée par de fines plumes longues et pointues. Les lores sont noirâtres. Les côtés de la nuque, les parotiques et les joues sont gris foncé avec des liserés noirâtres, formant ainsi des motifs écaillés. 
Le bec est orange. Les yeux sont blancs. Les pattes et les doigts sont orangés.

Mâle et femelle sont identiques.
Le juvénile a le plumage plus clair que les adultes, avec les primaires et les rectrices rousses. Le bec est brun foncé.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
Le Bulbul de Bourbon est endémique de l’Ile de la Réunion.

HABITAT :    
Le Bulbul de Bourbon se trouve dans tous les types de forêts  comme les forêts mixtes toujours vertes, mais aussi les forêts dégradées et la forêt native où pousse Acacia heterophylla, entre 300 et 2500 mètres d’altitude. Il est également présent en dessous de 1800 mètres sur les pentes des ravins avec des parcelles de forêt native.
En revanche, il évite les champs cultivés, les jardins et les zones où poussent des bruyères.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
Le Bulbul de Bourbon a pour cri de contact un bavardage doux au sein du couple. Nous pouvons aussi entendre un long cri ascendant puis descendant. L’oiseau menacé ou agressif émet un « kek ».
Le chant est mélodieux et varié. Il comprend diverses phrases faites de gloussements, des sifflements moyennement bas et flûtés émis en séquences courtes de 2-3 secondes « plew-plew-chi-chu wheer… » ou encore « plee-plew-chirrik-chik… » et généralement répétées à courts intervalles. Quelques variantes peuvent également être entendues.
Il chante habituellement depuis un perchoir élevé d’où il lance son typique miaulement rauque.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :       
Le Bulbul de Bourbon se nourrit surtout de fruits, fleurs, nectar et insectes. Les fruits viennent des plantes natives comme Aphloia theiformis, mais aussi d’espèces introduites. Il consomme aussi les fruits du gui et les figues des Ficus, ainsi que ceux des palmiers.
Les fleurs comprennent aussi des espèces natives et introduites. Les insectes sont le plus souvent des petits coléoptères, des diptères, des hémiptères, des orthoptères et des hyménoptères.   

Le Bulbul de Bourbon est un oiseau strictement forestier et arboricole. Il est silencieux lorsqu’il se nourrit aux niveaux moyen et haut de la forêt. Il vient rarement sur le sol mais il lui arrive de chercher des fruits dans la végétation basse.
Il se nourrit seul ou en couple, parfois en groupes de moins de dix individus lorsque les ressources de nourriture sont abondantes.
Il prend les fruits et les fleurs directement sur l’arbre, tandis que les insectes sont capturés en un vol stationnaire maladroit ou en sautant pour les happer au passage.

Le Bulbul de Bourbon est sans doute monogame. Il peut devenir agressif pendant la période de reproduction mais les parades nuptiales sont inconnues. Le nid en forme de coupe est construit dans un arbre en forêt.

Le Bulbul de Bourbon est résident à la Réunion, mais il effectue quelques déplacements altitudinaux après la reproduction pour atteindre des altitudes moindres. Ces déplacements sont en rapport avec la disponibilité de la nourriture.

Le vol est puissant mais ondulant à cause des ailes larges et arrondies.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :          
La saison de reproduction a lieu entre juillet et février au début de la saison des pluies.
Le Bulbul de Bourbon construit une structure en forme de coupe dans un arbre ou un buisson dans la forêt. Le nid est fait avec des tiges, des feuilles de fougères, de la mousse et des radicelles. Il est souvent installé dans une fourche formée par 3 ou 4 branches.

La femelle dépose 2-3 œufs blanc rosâtre avec des marques sombres. Des jeunes récemment sortis du nid sont visibles en février/mars, mais il faudrait davantage d’informations. 

PROTECTION / MENACES / STATUTS : 
Le Bulbul de Bourbon a une distribution restreinte dans laquelle il est décrit comme étant peu commun.
Les nombres ont été considérablement réduits par la chasse car l’espèce était considérée comme un gibier jusqu’en 1989, et elle était donc chassée pendant deux mois par an. Elle est aujourd’hui protégée par la loi et les nombres semblent augmenter.
Le piégeage illégal existe encore car le chant de cet oiseau est très apprécié et le commerce illégal des oiseaux de cage représente une menace importante. L’espèce est également affectée par la lente disparition de la forêt à l’intérieur de son habitat. La compétition avec le Bulbul Orphée est aussi un problème.
La population est grossièrement estimée à 13 700/50 000 individus matures et elle est en augmentation. Mais actuellement, le Bulbul de Bourbon est classé comme étant Quasi Menacé.     

Fr: Bulbul de Bourbon
Ang: Reunion Bulbul
All: Reunionbülbül
Esp: Bulbul de Reunión 
Ita: Bulbul di Reunion
Nd: Réunionbuulbuul
Sd: réunionbulbyl

Photographe:

Dubi Shapiro
Dubi Shapiro Photo Galleries & Dubi Shapiro's Pictures on IBC

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 10 by Josep del Hoyo-Andrew Elliott-David Christie - Lynx Edicions - ISBN: 8487334725

The Birds of Africa: Volume VIII: The Malagasy Region: Madagascar, Seychelles, Comoros, Mascarenes - Par Roger Safford, Frank Hawkins – ISBN: 1408190494, 9781408190494- Editeur: A&C Black, 2013

Birds of Madagascar and the Indian Ocean Islands Par Roger Safford, Adrian Skerrett, Frank Hawkins – ISBN: 1472924118, 9781472924117- Editeur: Bloomsbury Publishing, 2015

Avibase (Denis Lepage)

Birdlife International

HBW Alive

Hypsipetes borbonicus (Forster, 1781) - Bulbul de La Réunion

Société d’études ornithologiques de La Réunion - Merle Pays, Merle

Le merle de la Réunion

Wikipedia, the free encyclopaedia

 

Accueil

Page Passériformes

Sommaire fiches

 

Bulbul de Bourbon
Hypsipetes borbonicus

Ordre des Passériformes – Famille des Pycnonotidés

INTRODUCTION :
Le Bulbul de Bourbon est endémique de l’Ile de la Réunion où il fréquente les zones forestières de 300 à 2500 mètres d’altitude.
Il se nourrit principalement de fruits provenant des plantes natives ou introduites sur l’île, mais il consomme également des fleurs et du nectar ainsi que des insectes, en particulier pendant la période de nidification.
Il se reproduit à l’été austral, pendant la saison sèche et au début de la saison des pluies. Le nid en forme de coupe est construit dans un arbre ou un buisson. 
Le Bulbul de Bourbon est menacé par le piégeage illégal et la chasse, ainsi que par la lente perte de l’habitat forestier. L’espèce est actuellement Quasi Menacée.

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :  
Longueur : 22 cm
Poids : M : 51 gr – F : 57 gr

Le Bulbul de Bourbon a les parties supérieures gris-olive mais le croupion est plus brun et finement strié de noir. La queue est gris-brun foncé, comme le dessus des ailes où les grandes et moyennes couvertures sont bordées de gris-olive, tandis que les petites couvertures sont terminées de gris.
Sur les parties inférieures, le menton, la gorge, les côtés du cou et le haut de la poitrine sont gris cendré foncé avec une teinte olive sur le bas de la poitrine, le haut de l’abdomen et des flancs, mais le bas de ces derniers est brun. Le bas de l’abdomen et les couvertures sous-caudales sont olive chamoisé. En dessous des ailes, les couvertures et les axillaires sont brun clair.