English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Bruant chingolo
Zonotrichia capensis

Ordre des Passériformes – Famille des Embérizidés

QUELQUES MESURES : 
L : 14-15 cm
Poids : 20-25 gr

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Le Bruant chingolo est bien connu pour sa voix. Cette espèce vit dans une distribution très vaste et il existe des dialectes, suite aux variations géographiques des cris et des chants.    

Ang : Rufous-collared Sparrow
All: Morgenammer
Esp : Chingolo Común
Ital: Passero dal collare rossiccio
Nd: Roodkraaggors
Port: Tico-tico

Photographes :

Philippe Wolfer
OISEAUX D’ARGENTINE

Eduardo Andrés Jordan
MIS AVES – AVES DE ARGENTINA

Patrick Ingremeau
TAMANDUA

Texte de Nicole Bouglouan

Sources :

A GUIDE TO THE BIRDS OF MEXICO AND NORTHERN CENTRAL AMERICA by  Steve N. G. Howell, Sophie Webb - Oxford University Press - ISBN: 0198540124

A GUIDE TO THE BIRDS OF COLOMBIA by Steven L. Hilty and William L. Brown - Princeton University Press – ISBN 069108372X

Avibase (Lepage Denis)

BirdLife International (BirdLife International)

SORA Searchable Ornithological Research Archive (Blair O. Wolf)

Wikipedia (Wikipedia, The Free Encyclopedia)

 

Accueil

Page Passériformes

Page Embérizidés

Sommaire fiches

 

Les deux adultes sont semblables.
Sur les parties supérieures, on peut voir un collier roux sur la nuque et les côtés du cou. Le reste des parties supérieures est brun strié de noir sur le dos. Les ailes et la queue sont d’un brun plus foncé avec des liserés chamois clair à fauve. On note la présence de deux fines barres alaires blanches.  

Sur les parties inférieures, la gorge est blanche, bordée en dessous de taches noires qui s’étendent sur les côtés de la poitrine. Le reste des parties inférieures est gris pâle, devenant blanchâtre sur l’abdomen. Les flancs sont teintés de brun chamoisé.

La tête et grise et porte des bandes noires sur les côtés de la calotte, en travers de l’œil et sur la partie malaire. La calotte présente une courte crête visible quand l’oiseau est excité.
Le bec conique et pointu est gris. Les yeux sont bruns, entourés de deux croissants blancs, un dessus et l’autre en dessous. Les pattes et les doigts sont brun rosâtre.

Le juvénile a la tête grisâtre et brun. Le plumage du corps est plus terne. Le collier roux est très terne ou absent.
Les parties inférieures sont blanches avec des stries fines et noirâtres.

On trouve environ 29 sous-espèces qui se partagent le vaste habitat.

CRIS ET CHANTS :
Le Bruant chingolo a de nombreux dialectes qui varient géographiquement, mais quelques sons typiques et familiers reviennent régulièrement.
Le mâle émet un ou deux longs sifflements liquides finissant parfois en trille « tee-teooo-eeeee » ou bien « teeeo-teeeee…»
Le cri comprend un « chink » ou « chik » métallique, et un «tsip » aigu.
Le chant se compose de deux parties avec la première phrase en guise d’introduction incluant des sifflements purs, et la seconde partie est un trille composé de plusieurs sons presque semblables.
Le chant est généralement lancé depuis un perchoir.
La durée varie selon les différentes populations.  

HABITAT :
Le Bruant chingolo est commun dans les parcs et les jardins, les zones cultivées, les endroits découverts avec des buissons et des arbres clairsemés, les zones ouvertes et semi-ouvertes depuis les habitations humaines jusqu’aux zones boisées et les clairières herbeuses avec un couvert proche.
Selon la distribution, cette espèce peut fréquenter des zones semi-ouvertes herbeuses dans les montagnes et les hautes terres, jusqu’à 600 mètres d’altitude au Costa-Rica, mais il peut être vu plus haut, jusqu’à 4000 mètres dans le nord et l’ouest de l’habitat.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
Le Bruant chingolo se trouve depuis le sud du Mexique jusqu’à la pointe la plus au Sud de l’Amérique du Sud, et sur l’Ile d’Hispaniola.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Le Bruant chingolo peut être vu seul ou en groupes lâches. Cet oiseau se nourrit sur ou près du sol, dans les buissons et les haies et dans les cultures des régions montagneuses. Il est commun près des habitations humaines.
Cette espèce se nourrit de graines, insectes et araignées, et picore des termites sur les toiles de ces dernières.

Le Bruant chingolo est bien connu pour sa voix. Il chante en général depuis un perchoir, rocher ou buisson, mais dans les prairies, il se pose en haut des herbes, et dans les zones urbaines il chante depuis les branches basses des arbres, les murs et les immeubles.
Chaque oiseau a son perchoir favori qu’il utilise fréquemment.
Le chant en vol est produit dans les groupes migrateurs. Il est plus long et plus complexe que les chants habituels.

Le Bruant chingolo peut aussi chanter la nuit. Ces chants sont différents et plus longs. Cet oiseau chante fortement vers l’aube, et presque toute la journée entre septembre et janvier.  

Il est très territorial et peut attaquer sa propre image s’il se voit dans un miroir ou une vitre. Les couples occupent de petits territoires. En général, c’est un oiseau presque domestique que l’on peut approcher.

Cette espèce est non migratoire et endure des conditions climatiques très dures toute l’année dans certaines parties de l’habitat, et plus spécialement dans les Andes à haute altitude. Ils dorment en groupes qui peuvent rassembler jusqu’à 200 oiseaux dans des crevasses rocheuses pour se protéger du froid.

VOL :
Le Bruant chingolo effectue un vol rapide avec des battements actifs.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :         
Le Bruant chingolo est l’un des principaux hôtes du Vacher luisant. De plus, la prédation pendant l’incubation est fréquente.

La saison de reproduction varie selon la distribution, les ressources de nourriture et les pluies.
Le nid volumineux est situé sur le sol ou dans la végétation basse, ou à l’intérieur d’un trou dans un mur. Il est en forme de coupe et fait avec des herbes et des radicelles, l’intérieur étant tapissé d’herbes plus fines et de poils. Le nid est construit par la femelle dans une dépression peu profonde.

La femelle dépose 2-3 œufs bleu verdâtre, densément tachetés de brun-roux et de gris. L’incubation dure environ 12 à 14 jours et est assurée par la femelle seule.
Les poussins sont nourris par les deux parents et la période au nid dure entre 9 et 11 jours.
Cette espèce produit deux couvées par an.

ALIMENTATION :  
Le Bruant chingolo se nourrit principalement d’herbes, de graines d’herbes et de celles qui tombent sur le sol et d’insectes.
Il se nourrit sur le sol ou dans la végétation basse.

PROTECTION/ MENACES / STATUTS : 
Le Bruant chingolo est très commun dans sa vaste distribution.
L’espèce n’est pas menacée actuellement.

SONS PAR

XENO-CANTO