English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Fr: Bias de Ward
Ang: Ward’s Flycatcher
All: Wardschnäpper
Esp: Bias de Ward
Ita: Pigliamosche di Ward
Nd: Wards Vliegenvanger
Sd: flugsnapparvanga
Mal: Serikalambo, sohihy mangavola, Vorombarika, Vorona masiaka

Photographes:

William Price
PBase-tereksandpiper & Flickr William Price

Dubi Shapiro
Dubi Shapiro Photo Galleries & Dubi Shapiro's Pictures on IBC

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 11 by Josep del Hoyo, Andrew Elliott and David Christie - Lynx Edicions - ISBN: 849655306X

The Birds of Africa: Volume VIII: The Malagasy Region: Madagascar, Seychelles, Comoros, Mascarenes - Par Roger Safford, Frank Hawkins – ISBN: 1408190494, 9781408190494- Editeur: A&C Black, 2013

Birds of Madagascar: A Photographic Guide Par Pete Morris, Frank Hawkins – ISBN: 0300077556, 9780300077551- Editeur: Yale University Press, 1998

Wildlife of Madagascar par Ken Behrens, Keith Barnes - ISBN: 140088067X, 9781400880676 – Editeur: Princeton University Press, 2016

Birds of the Indian Ocean Islands Par Ian Sinclair, Olivier Langrand - ISBN: 1868729567, 9781868729562- Editeur: Struik, 2003

Avibase (Denis Lepage)

Birdlife International

HBW Alive

 

Accueil  

Page Passériformes

Famille des Vangidés

Sommaire fiches

 

Bias de Ward
Pseudobias wardi

Ordre des Passériformes – Famille des Vangidés

INTRODUCTION :
Le Bias de Ward est endémique de Madagascar. Il est généralement présent à moyenne altitude dans la forêt humide de l’est de l’île. Il est quelquefois confondu avec l’Artamie chabert.
Il se nourrit d’insectes qu’il capture en vol comme un tyrannidé. Il chante aussi depuis des perchoirs exposés. Il devient très territorial pendant la saison de reproduction et ces oiseaux sont probablement monogames.
Le Bias de Ward est commun dans des habitats qui lui conviennent. Comme de nombreuses espèces malgaches, il est vulnérable à la destruction de l’habitat mais il n’est pas globalement menacé pour le moment.

Le Bias de Ward est le seul membre du genre Pseudobias. Il faisait partie auparavant de la famille des Platysteiridés qui se trouve en Afrique subsaharienne et sur quelques îles au large du continent Africain. Le Bias de Ward a été le seul à coloniser l’île de Madagascar. Mais plusieurs critères morphologiques, les cris et les chants ainsi que certains comportements l’ont rendu différent des autres membres de cette famille. Il semblerait finalement que cette espèce soit une ramification de la lignée endémique de Madagascar, les Vangidés.      

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :
Longueur : 15 cm
Poids : autour de 12-13 gr

Le Bias de Ward mâle adulte a les parties supérieures et la tête noires avec un reflet bleuté. On note la présence d’une barre alaire blanche très nette sur les couvertures alaires. La queue est assez longue (57-65 mm).
Les parties inférieures sont blanches, et contrastent avec une large bande pectorale noire. Les flancs sont grisâtres. Le menton, la gorge et les côtés du cou sont blancs, formant un demi-collier.
Le bec est bleu-grisâtre avec l’extrémité noire. Les yeux sont bruns, entourés d’un cercle oculaire charnu bleu vif. Les pattes et les doigts sont noirâtres.

La femelle ressemble au mâle mais la bande pectorale est moins nette et moins luisante.
Le juvénile a la calotte, les parties supérieures et la bande pectorale plus ternes et légèrement plus brunes. Le cercle oculaire est plus étroit et plus terne que chez l’adulte.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
Le Bias de Ward est confiné dans la partie est de Madagascar.  

HABITAT :  
Le Bias de Ward fréquente les forêts humides de l’est de Madagascar, ainsi que les forêts secondaires adjacentes, depuis le niveau de la mer jusqu’à 1800 mètres d’altitude. Il préfère les lisières des forêts pour chasser. 
Une observation récente a été faite dans la forêt sèche sur une île de l’archipel Nosy Hara.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
Le Bias de Ward émet des trilles courts, secs et métalliques « pttttttttt » légèrement descendants et répétés toutes les 2-3 secondes. Ces cris peuvent être suivis de « pt-chichichichi » plus rapides d’une durée approximative de 2 secondes.
Il émet ces cris depuis un perchoir à découvert en forêt ou à la lisière. Plusieurs individus chantent souvent ensemble.
Le chant ressemble à celui du Shama de Madagascar mais il n’a pas encore été décrit.   

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :   
Le Bias de Ward se nourrit d’insectes, et surtout des hyménoptères et des coléoptères qu’il capture en vol comme un tyran.
Il cherche ses proies en lisière de forêt, en haut ou à mi-hauteur. Il est toujours très actif. Il capture ses proies en les happant ou après un vol court depuis un perchoir où il est posé en posture dressée. Il change souvent de poste d’observation, mais il revient généralement au même perchoir.

Le Bias de Ward est habituellement seul ou en couple, mais aussi en groupes mixtes au milieu d’espèces plus grandes que lui.
Il devient très territorial pendant la période de reproduction, et quelques disputes ont lieu entre plusieurs individus. Ils crient fortement en volant les uns vers les autres, et des contacts physiques se produisent en l’air. Après ces interactions, les oiseaux s’envolent dans des directions différentes.
Le Bias de Ward est probablement monogame.  

Il est résident dans sa distribution.
Il est généralement agile en vol, et surtout lorsqu’il chasse.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
La ponte semble avoir lieu en octobre/novembre d’après l’observation d’un seul nid avec des poussins.
Le nid observé était en forme de coupe et fait de matériaux végétaux fermement entrelacés comprenant de la mousse et des herbes. L’ensemble était consolidé à l’extérieur par des toiles d’araignée. Le nid était placé dans la fourche d’un arbre, à 6-8 mètres au-dessus du sol. Cependant, cette observation n’a pas été confirmée comme étant le type de nid construit par cette espèce.

Un immature a été vu en décembre. Les deux adultes ont construit le nid et ils nourrissaient le jeune oiseau.
Il n’y a pas d’autre information.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
Le Bias de Ward est commun dans un habitat adapté, et sa répartition est plutôt fragmentée dans sa distribution.
Il est vulnérable à la destruction de l’habitat pour l’expansion de l’agriculture et pour l’exploitation du bois.
L’espèce n’est pas globalement menacée pour le moment.