English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :  
L’Amphilaïs tachetée se trouve dans les montagnes de l’est de Madagascar.

HABITAT :  
L’Amphilaïs tachetée fréquente les marais d’eau douce qui sont à l’intérieur ou en bordure de la forêt humide. Ces zones marécageuses ont en général une végétation aquatique épaisse avec des roseaux, des herbes, des landes de bruyères ou des herbages. Il lui arrive de fréquenter les rizières abandonnées et redevenues marécageuses avec des herbes ou des laîches.
L’espèce est habituellement visible entre 1800 et 2600 mètres d’altitude, mais elle descend aux alentours de 900 mètres en dehors de la saison de reproduction.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
L’Amphilaïs tachetée a pour cri un « chip…chip » bas et râpeux, souvent calme et discret.
Le chant est un duo complexe qui comprend des « chip chip chip chipgrr » bas suivis de trilles haut-perchés « pipipipipi », puis d’un autre trille légèrement plus bas « twewewewewe ». Ce duo s’achève par des gazouillis bas émis par l’un ou l’autre des participants. Il est fréquent que seuls les deux premiers éléments du chant soient entendus.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :   
L’Amphilaïs tachetée se nourrit de très petits insectes. Elle reste cachée dans la végétation basse et grimpe sur les tiges d’herbes.
Elle est généralement solitaire et en dehors des groupes familiaux. Cependant, elle est visible tôt le matin posée à découvert pour éviter l’humidité des herbes. Sa présence est souvent révélée par des chants.

La saison de reproduction est liée à l’abondance d’insectes pour élever et nourrir les poussins.

L’Amphilaïs tachetée est résidente à Madagascar, mais elle gagne probablement des zones moins élevées après la reproduction.

Le vol paraît lourd et laborieux, avec la longue queue qui retombe en dessous du niveau du corps. Il lui arrive quelquefois de s’élever de 3 ou 4 mètres au-dessus de la végétation avant de se laisser tomber au bout de quelques mètres. Tout en descendant, elle se déplace rapidement à travers la végétation enchevêtrée.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :   
La saison de reproduction de l’Amphilaïs tachetée est peu connue. D’après quelques observations, seuls deux nids ont pu être décrits.
La structure est en forme de bol profond. Elle est faite avec des herbes grossières et l’intérieur est tapissé avec des herbes plus douces. Cette structure désordonnée est volumineuse. Ce nid était situé dans une épaisse touffe d’herbes ou de laîches près d’un marécage.
L’un des nids observés était construit à moins d’un mètre au-dessus de l’eau. L’autre nid avait un tunnel assez long qui conduisait à travers la végétation dense.

La femelle dépose au moins deux œufs, car deux jeunes ont été trouvés dans chaque nid. La saison de reproduction a probablement lieu en août-septembre jusqu’en novembre, si l’on se base sur l’observation de deux adultes prêts à la reproduction, et d’un juvénile récemment sorti du nid. Les deux adultes partagent l’élevage et le nourrissage des jeunes.  

PROTECTION / MENACES / STATUTS :  
L’Amphilaïs tachetée a une distribution restreinte dans l’est de Madagascar. Elle est peu commune mais probablement difficile à trouver à cause de ses comportements discrets. Elle semble être bien répandue dans des habitats adaptés à ses besoins et l’espèce n’est pas globalement menacée pour le moment.

Fr: Amphilaïs tachetée
Ang: Grey Emu-tail
All: Madagaskargrassänger
Esp: Yerbera Malgache
Ita: Emuro grigio
Nd: Madagaskargrasvogel
Sd: madagaskargräsfågel
Mal: Serika, Tanimbary

Photographe :

John Anderson 
John Anderson Photo Galleries

Texte de Nicole Bouglouan

Sources : 

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 11 by Josep del Hoyo, Andrew Elliott and David Christie - Lynx Edicions - ISBN: 849655306X

Birds of Madagascar and the Indian Ocean Islands Par Roger Safford, Adrian Skerrett, Frank Hawkins – ISBN: 1472924118, 9781472924117- Editeur: Bloomsbury Publishing, 2015

The Birds of Africa: Volume VIII: The Malagasy Region: Madagascar, Seychelles, Comoros, Mascarenes - Par Roger Safford, Frank Hawkins – ISBN: 1408190494, 9781408190494- Editeur: A&C Black, 2013

Avibase (Denis Lepage)

Birdlife International

HBW Alive

Bird families of the World - GRASSBIRDS Locustellidae Don Roberson

Wikipedia, the free encyclopaedia

 

Accueil  

Page Passériformes

Sommaire fiches

 

Amphilaïs tachetée
Amphilais seebohmi

Ordre des Passériformes – Famille des Locustellidés

INTRODUCTION :
L’Amphilaïs tachetée est endémique de Madagascar. Elle est placée dans la sous-famille des Megalurinae dans la grande famille des Sylviidés qui rassemble les fauvettes de l’Ancien Monde. Elle était auparavant dans le genre Dromaeocercus avec le Droméocerque brun, à cause des similitudes au niveau de la structure de la queue des deux espèces. Elle est l’unique membre du genre Amphilais. Son nom scientifique rend hommage à l’ornithologue britannique Henry Seebohm.
L’Amphilaïs tachetée fréquente la végétation des zones marécageuses dans les clairières de la forêt humide, généralement à haute altitude, entre 1800 et 2600 mètres ou parfois plus bas. Elle se nourrit de petits insectes et elle est souvent solitaire.
L’espèce est répandue et commune localement à Madagascar, mais elle est confinée aux zones marécageuses dans l’est de l’île.

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :
Longueur : 17 cm
Poids : 20 gr

L’Amphilaïs tachetée a la tête et les parties supérieures gris-brun, avec une teinte brune sur les couvertures sus-caudales. La calotte, la nuque et les parties supérieures sont nettement striées et les plumes ont le centre noir. Les rémiges sont brun foncé avec des liserés plus clairs. La longue queue graduée comprend six plumes. Elle est brunâtre et d’apparence fragile à cause du rachis très visible et des barbes espacées sur chaque plume.
Sur les parties inférieures, la gorge et la poitrine sont blanc chamoisé avec des stries brunes. Les flancs et la zone ventrale sont plutôt brun-olive. Les axillaires et les couvertures sous-alaires sont blanc chamoisé.
Sur la tête gris-brun, on remarque un sourcil blanc chamoisé. Les lores, les couvertures auriculaires, les joues et les côtés du cou sont brun ocré.
Le bec de deux couleurs a la mandibule supérieure noirâtre, tandis que la mandibule inférieure est corne grisâtre. Les yeux sont brun foncé, soulignés d’un croissant blanc sous l’œil. Les pattes et les doigts sont rosâtre pâle.
Mâle et femelle sont semblables.
Le juvénile ressemble aux adultes, mais il a une teinte jaunâtre en dessous.