English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Agami trompette
 Psophia crepitans

Ordre des Gruiformes - Famille des Psophiidés

QUELQUES MESURES:
L: 48 à 56 cm;  poids: 1000 à 1300 gr

DESCRIPTION DE L’OISEAU:
L’agami trompette est un oiseau terrestre au dos courbé et au long cou tenu serré contre la poitrine.

Le mâle adulte a un plumage noir velouté sur la tête, le cou, le haut du dos et les parties inférieures. On peut voir des reflets violets et verts sur certaines plumes au bas de la face antérieure du cou. Les plumes intérieures des ailes sont grises et recouvrent le bas du dos et la courte queue. On peut voir une teinte chamoisée sur le dos, entre les parties noires du plumage et les plumes grises.
La tête et le cou sont noirs, couverts de plumes très courtes, très denses et ayant l’aspect du velours. Le bec pointu est jaunâtre clair ou gris-bleu pâle. Les yeux sont brun foncé. Les pattes et les doigts sont gris-bleu.
Les deux sexes sont semblables, avec le mâle légèrement plus grand que la femelle.

CRIS ET CHANTS :
L’agami trompette est bruyant, émettant des cris sonores variés tels que des séries de 6 à 8 « guum » ou « umm » vrombissants. Les séries démarrent vite, puis ralentissent pour descendre « ummumm-umm-umm-umm-umm-umm ». Ces sons sont à l’origine du nom de l’oiseau.
D’autres cris tels que des « jeek » perçants ou des « tzak » retentissants sont émis. Quand il se sent menacé, l’agami trompette lance des grognements aigus.
Il peut être bruyant et vocal la nuit, ou quand ils sont en groupes.

HABITAT :
L’agami trompette vit dans les forêts tropicales humides. Il se nourrit sur le sol de la forêt. On le trouve en général profondément enfoncé dans la forêt où il se cache, et il peut être vu jusqu’à 500 mètres d’altitude.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE:
L’agami trompette vit dans le Bassin Amazonien, dans la partie tropicale de l’Amérique du Sud. On le trouve en Guyane et Guyane française, depuis l’est du Venezuela jusqu’à l’ouest du l’Equateur, au nord du Pérou, au Brésil et au nord de l’Amazone.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
L’agami trompette est grégaire et souvent vu en groupes d’une vingtaine d’individus. Ils se nourrissent sur le sol de la forêt et se reposent ensemble dans les arbres. Cette espèce est principalement terrestre, mais elle dort dans les arbres et elle est souvent active la nuit.
L’agami trompette est méfiant, mais cette espèce peut s’apprivoiser en tant qu’animal domestique. Habituellement, il « sonne l’alarme » avec ses cris sonores s’il y a des intrus ou des dérangements le jour ou la nuit, et c’est un bon chasseur de serpent. Les Indiens d’Amazonie le gardent souvent comme animal domestique.
L’agami trompette est souvent vu en train de marcher tout en cherchant sa nourriture sur le sol. Il consomme surtout des fruits murs. Quand il est dérangé, il s’envole laborieusement dans les branches. Ces oiseaux sont beaucoup chassés pour leur chair.

Les parades nuptiales ont lieu dans des clairières ou les agamis trompette se rassemblent en grands groupes, et effectuent des danses élaborées et bruyantes, semblables à celles des grues. Les oiseaux se pavanent, sautent et parfois même effectuent des culbutes. Les mâles ouvrent souvent brièvement leurs ailes et les agitent deux ou trois fois, tout en s’inclinant rapidement vers l’avant avec la tête et le cou vers le sol. Pendant ces parades, les oiseaux marchent, se suivent ou décrivent des cercles tout en battant des ailes régulièrement. Ces parades peuvent être effectuées par les deux sexes, mais principalement par le mâle, et avec une plus grande intensité. Le mâle peut aussi offrir de la nourriture à la femelle avant l’accouplement.
Les groupes d’agamis trompette sont très territoriaux et défendent vigoureusement leur territoire. Quand des intrus y entrent, des disputes éclatent avec des coups de pattes et de becs, jusqu’à ce que les opposants quittent les lieux. Ces groupes comprennent en général une femelle dominante et trois mâles, et leurs jeunes.

VOL :
L’agami trompette s’envole en courant sur le sol, ou s’il est menacé, il s’envole laborieusement dans les arbres proches à environ 10 mètres de hauteur ou parfois plus haut. C’est un faible voilier qui préfère courir sur le sol.

REPRODUCTION DE L’ESPECE:
L’agami trompette peut nidifier en petites colonies. Le nid est situé dans un trou d’arbre, à environ 4 à 13 mètres du sol. Quelques matériaux végétaux peuvent être ajoutés, tels que des brindilles et des feuilles. Mais le nid peut aussi être une simple dépression grattée sur le sol.
La saison de reproduction a lieu pendant la saison des pluies, de décembre à juin. La femelle dominante se reproduit avec les trois mâles dominants.
La femelle dépose 2 à 3 œufs blancs. L’incubation dure environ 28 jours, assurée par les adultes membres du groupe. Les jeunes sont nidifuges et quittent le nid très vite. Ils sont très précoces mais leur développement est lent. Il leur faudra 50 jours pour atteindre la moitié du poids des adultes. Ils sont bien camouflés par leur plumage rayé de brun et de noir. Ils sont nourris par les adultes du groupe pendant plusieurs semaines. Ils dorment près du sol avant de savoir voler, et sont souvent la proie des serpents.

ALIMENTATION:
L’agami trompette se nourrit principalement de fruits murs pris au sol ou sur des plantes basses. Il préfère les fruits tendres à peau fine. Il consomme aussi un grand nombre d’insectes tels que les scarabées, les fourmis et les termites. Occasionnellement, il prendra des petits serpents.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
L’agami trompette n’est pas une espèce en danger, mais il souffre de la chasse intensive. La destruction de l’habitat avec la construction des routes à travers la forêt est une menace importante pour l’espèce. L’agami trompette est parfois gardé comme animal domestique dans plusieurs parties de son habitat.   

Ang : Grey-winged Trumpeter
All :  Grauflügel-Trompetervogel
Esp : Trompetero Aligrís
Ital : Psofia dalle ali grigie
Nd : Trompetvogel
Russe :   Обыкновенный трубач

Photos de Maxime Dechelle
Son site: LEPAPARRAZO

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Volume 3 by Josep del Hoyo-Andrew Elliott-Jordi Sargatal - Lynx Edicions, 1996, 821 pages - ISBN: 8487334202

A GUIDE TO THE BIRDS OF COLOMBIA by Steven L. Hilty and William L. Brown
Princeton University Press – ISBN 069108372X

Avibase (Lepage Denis)

Birds in Suriname, South America (Jan Hein Ribot)

CREAGUS@Monterey Bay (Don Roberson)

Wikipedia (Wikipedia, The Free Encyclopedia)

 

Accueil

Sommaire fiches